Menu

L'Index de force relative (RSI - Relative Strength Index)

Également créé par J. Welles Wilder (avec le DMI et l'indicateur d'arrêt et d'inversion parabolique), il s'agit de l'un des indicateurs de trading les plus connus et les plus utilisés, car il a su faire face aux changements de volatilité et de structure du marché pendant plusieurs décennies.

Il est disponible dans presque toutes les plateformes de trading et les logiciels d'analyse technique.

Le RSI est un indicateur de puissance évoluant entre 0 et 100. Il permet de visualiser graphiquement les zones de survente (oversold) ou de surachat (overbought) en calculant le rapport entre les moyennes des hausses et les moyennes des baisses sur une période définie.

Ainsi, sur la période de calcul, si la paire de devises n'a connu que des hausses, le RSI tend vers 100. à l'opposé, lorsque le marché n'a connu que des baisses sa valeur est proche de 0. Quand les forces haussières et baissières se neutralisent, sa valeur avoisine les 50.

La période d'observation la plus courante est de 14 jours, une période plus courte générera un nombre important de faux signaux.

Les utilisations du RSI

Identifier les zones de surachats (overbought) et de surventes (oversold)

Si le RSI est de 70 ou supérieur, la paire de devises est en surachat (signal de vente)

Si le RSI inférieur ou égal à 30, la paire de devises est en survente (signal d'achat)

Ces signaux peuvent être fiable dans un marché sans tendance et sur des périodes courtes. Si le marché a une tendance haussière, il est conseillé d'utiliser les signaux d'achats quand le RSI est inférieur à 30 et l'inverse dans une tendance baissière.

Si la période du RSI est inférieure à 14, la zone de surachat commencera vers 80 et celle de survente à 20.

Si la période du RSI est plus grande que 14, le niveau de surachat commencera à 65 et celui de survente à 35.

RSI

Identifier les divergences et retournements du marché

Le RSI permet de chercher des divergence dans les zones de tensions, marquant un possible essoufflement, voir un retournement de tendance.

divergence RSI

Graphiques et lignes de tendance

Le RSI peut également former des configurations graphiques (doubles sommets et creux) qui n'apparaissent pas sur les graphiques de prix réels et on peut tracer des lignes de tendance sur un graphique RSI qui peut également mettre en évidence des zones de supports et de résistances non visibles sur un graphique de prix.

Comme presque tous les oscillateurs, cet indicateur ne fonctionne pas bien dans les fortes tendances haussières ; dans un marché haussier fort, le RSI peut rester suracheté (c'est-à-dire susceptible de voir un repli théorique des prix) pendant de longues périodes (et également survendu dans les marchés baissiers forts).

En fait, il est courant que le RSI ne descende pas beaucoup en dessous de 50 dans un marché haussier (et remonte beaucoup au-dessus de 50 dans un marché baissier), ce qui peut frustrer les haussiers qui espèrent une baisse plus importante des prix.

Pour éviter cela, il est nécessaire d'utiliser d'autres indicateurs, tels que le DMI pour identifier les marchés à forte tendance.

En outre, il existe parfois des différences d'interprétation qui rendent l'activation d'une décision de trading plus difficile que prévu.

Par exemple, une condition de surachat d'un actif est-elle le signe d'un renversement imminent ou d'une force de tendance ?

De même, dans un marché haussier fort, par exemple, il peut y avoir de multiples divergences baissières qui ne génèrent pas beaucoup de baisses de prix (sur lesquelles le trader se concentre).