Menu

Brokers Forex islamiques pour le trading Halal

Brokers Forex islamiques

L'un des aspects étonnants de la popularité du trading de devises est qu'il s'est répandu dans le monde entier, à travers tous les types de cultures, d'origines ethniques et d'affiliations religieuses. Cependant, il n'est pas facile aujourd'hui d'être un broker forex "à taille unique". Non seulement le broker doit avoir des représentants du service clientèle qui parlent de nombreuses langues différentes, mais il doit également comprendre les nuances des diverses croyances religieuses qui remettent en question la pratique réelle de la spéculation.

La foi islamique est l'une des principales croyances du monde qui s'étend sur tous les continents et toutes les nationalités, mais les religieux ont travaillé pendant de longues heures pour déterminer si l'offre standard de la plupart des brokers forex est autorisée par la charia. Les deux termes qui apparaissent le plus souvent dans la littérature sur ce sujet sont "Riba" et "Gharar". Une brève définition de chaque terme à partir de sources Internet révèle ce qui suit :

"Riba", dont on pense généralement qu'il signifie "intérêt", est mieux décrit comme un prêt avec la condition que l'emprunteur rendra au prêteur plus que et mieux que la quantité empruntée. Le riba est interdit par la loi islamique.

"Gharar" est un terme de finance islamique décrivant une vente risquée ou hasardeuse, où les détails concernant l'objet de la vente sont inconnus ou incertains. Le gharar est généralement interdit par l'islam, qui interdit explicitement les transactions considérées comme présentant un risque excessif en raison de l'incertitude.

Les marchés financiers sont guidés par le coût temporel de l'argent à tous les niveaux, mais les brokers forex ont appris que, pour attirer un plus grand nombre de clients potentiels, les questions relatives aux intérêts ou "Riba" dans le monde islamique doivent être abordées d'une manière ou d'une autre. Le résultat est ce que l'on appelle un compte forex islamique, sans riba ou conforme à la charia. Le broker traite la question délicate de la couverture des coûts liés aux intérêts en modifiant les spreads offerts sur ces comptes pour fournir la marge dont il a besoin. Des frais supplémentaires ou des restrictions peuvent également être imposés à ces comptes pour éviter les abus.

Par conséquent, les frais de swap d'intérêt au jour le jour, les autres frais d'intérêt ou les commissions qui ressemblent à des intérêts ne sont pas présents. Comme le savent les traders, ils n'ont jamais à se soucier de prendre possession de devises étrangères. Ils ne font que spéculer sur une position, puis sur sa direction possible à l'avenir. La raison pour laquelle aucune devise réelle ne change jamais de mains, comme ce serait le cas après un cycle de 24 à 48 heures, est qu'un broker forex ferme en fait tous les contrats à minuit, puis les rouvre rapidement.

Les fournisseurs de liquidités du broker, généralement des banques, facturent des frais de swap basés sur le différentiel d'intérêt net entre les pays concernés par la paire de devises. Ces frais sont supprimés sur les comptes islamiques, mais il peut y avoir une restriction sur le nombre de nuits pendant lesquelles la position ouverte peut exister. Une fois de plus, les questions religieuses peuvent dicter une approche différente, mais vous pouvez être sûr que le broker recouvrera ses coûts par un mécanisme quelconque.

Pourquoi le Gharar est-il si important ?

Les brokers Forex ont manifestement trouvé un moyen facile de contourner les préoccupations des musulmans concernant le concept d'intérêt, ou "Riba". Le second terme, cependant, à savoir le "Gharar", n'est pas aussi facile à traiter ou à éliminer. Toutes les opérations de change impliquent de spéculer sur un marché volatile où les rendements et les résultats sont très suspects. C'est pourquoi les juristes islamiques ont eu le plus de difficultés avec ce concept.

Toute transaction sur le marché des produits financiers dérivés touche naturellement au "Gharar", et pour cette raison, le trading de contrats à terme, de futures, d'options, la vente à découvert, ou la spéculation en général où le doute ou l'incertitude entoure la valeur de livraison future d'un actif sous-jacent, la vraie nature et la définition d'un produit dérivé, est suspect. Pour cette raison, chacun de ces éléments est interdit par la plupart des interprétations de la charia, mais le trading sur le marché "spot", en revanche, est autorisé, du moins, une fois encore, par la majorité des juristes qui s'expriment sur cette question.

Brokers forex recommandés pour les traders musulmans

Brokers Réglementation Compte islamique Site officiel
DFSA, CNMV, FCA, KNF, CySEC, BIFSC, FSCA Site XTB Brokers
CySEC, ASIC, BIFSC Site XM
FCA, ASIC, CySEC, BaFin, DFSA, CMA, SCBSite Pepperstone
FCA, ASIC, CySEC, JSC, OCRCVMSite Admiral Markets
ASIC, CBFSAI, FRSA, BVIFSC, FSCA, JFSA, OCRCVM Site AvaTrade
CNMV : Espagne, KNF : Pologne, FCA : Royaume-Uni, CySEC : Chypre, OCRCVM : Canada, BaFin : Allemagne, BIFSC : Belize, ASIC : Australie, DFSA: Dubaï, FSA : Seychelles, FSCA : Afrique du Sud, CBFSAI : Irlande, FRSA : Abu Dhabi, JFSA : Japon, JSC : Jordanie, CMA : Oman, SCB : Bahamas
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Que doit faire un aspirant trader islamique sur le marché des changes ?

De nombreux brokers figurant dans notre liste ci-dessus proposent des comptes islamiques, sans riba ou conformes à la charia, mais avant de faire votre choix, il serait prudent d'étudier les questions présentées ici. Tout le monde n'est pas d'accord avec les points soulevés dans la discussion ci-dessus, et il se peut que vous ne soyez pas d'accord non plus, après un examen approfondi de la littérature. Les questions ne sont pas simples, mais complexes. L'un des meilleurs articles sur le sujet, souvent cité par les experts, a été écrit par le Dr Mohammed Obaidullah.

Après avoir acquis la certitude que vos croyances religieuses peuvent être prises en compte dans le monde du Forex, il est temps de rechercher un broker qui vous plaise, qui soit réglementé et respecté dans votre région par les autorités et, surtout, par les autres traders. Les comptes islamiques sont uniques et peuvent ne pas convenir à tout le monde, en raison de leurs restrictions et des différentes modalités de tarification, mais ils offrent un moyen de trader les devises pour les musulmans qui acceptent les complexités religieuses.

Ces comptes comportent toutefois des restrictions que les autres comptes n'ont pas. Pourquoi y a-t-il des restrictions ? Malheureusement, des traders peu scrupuleux ont tenté d'utiliser des combinaisons de comptes islamiques et ordinaires pour profiter des différences de prix pratiquées par les brokers. Les brokers sont à l'affût de ce type d'activité et fermeront immédiatement un compte s'ils soupçonnent un acte illicite.

Remarques finales

La charia incarne les principes islamiques que les musulmans sont censés suivre dans leur vie quotidienne. En matière d'investissement et de questions financières, l'intérêt est interdit et le risque de spéculation n'est toléré que dans certaines conditions spécifiques. Il est conseillé aux musulmans qui envisagent de trader activement sur le marché des changes de faire des recherches sur les documents relatifs au trading sur le marché des changes et de déterminer eux-mêmes si cette activité est jugée admissible selon l'interprétation qu'ils font de leurs propres normes religieuses. Une fois cet examen interne terminé, le meilleur endroit pour commencer à chercher les différentes offres de comptes islamiques est parmi les brokers que nous avons listés ci-dessus.

Précédent : Broker DMA  Suivant : Courtier en bourse