Menu

Les meilleurs brokers forex en Espagne réglementés par la CNMV

Brokers en Espagne

L’Espagne est la cinquième puissance économique de l'UE, le pays compte 47 millions d’habitants et PIB de 1.311 billions de dollars en 2017. L’économie de ce pays qui a longtemps été basée sur l'agriculture est désormais plus diversifiée grâce à la croissance de son industrie et du tourisme depuis les années 1950.

Le pays a subi de plein fouet la crise économique de 2008 qui a eu pour conséquence une hausse du chômage qui est passé de 8% à 26% en 2012. Le taux de chômage a baissé en 2016, mais il reste le deuxième plus élevé de l'UE après la Grèce. Les taux de prélèvement obligatoire (37% du PIB) et les dépenses sociales (20.3 % du PIB) sont parmi les plus bas de l'UE.

La bourse de Madrid a été créée en 1831, elle fait partie depuis 2002 du groupe Bolsas y Mercados Españoles (BME) qui est coté sur le principal indice boursier espagnol , l'IBEX 35.

L'Espagne a utilisé la peseta espagnole (ESP), ou pesète comme monnaie nationale jusqu'en 2002, date à laquelle l'euro (EUR) a officiellement été adopté.

Réglementation des brokers forex en Espagne

En Espagne, le marché des changes est réglementé par la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV), un organisme gouvernemental indépendant qui réglemente le secteur financier du pays. La CNMV fonctionne sous la tutelle du ministère espagnol de l'économie et des finances. Le ministère a pleine autorité pour interférer dans les opérations de l'agence, si nécessaire. Créée en 1988, la CNMV est de loin l'un des plus anciens régulateurs des marchés financiers au monde.

La CNMV est chargée de réglementer l'ensemble du marché des changes, y compris les activités des petits et grands investisseurs en vertu de la loi 24/1988. Aujourd'hui, la CNMV s'efforce de garantir la transparence du fonctionnement des brokers forex et traite également les plaintes des traders. Après l'adhésion de l'Espagne à l'Union européenne, le cadre réglementaire financier adopté par la CNMV a été modifié pour se conformer aux normes stipulées par l'UE. La directive sur les marchés d'instruments financiers (MiFID) est la loi de l'Union européenne qui garantit une réglementation harmonisée pour l'exploitation des services d'investissement dans les États membres.

La réglementation du secteur des services financiers est très importante pour la CNMV, et un certain nombre d'articles soutiennent cette affirmation. L'un de ces articles met en évidence la liste d'avertissements publiée par la Commission, qui donne aux investisseurs une liste de brokers qui offrent des services de trading en Espagne sans détenir une licence appropriée. Ce type de broker offre très peu de protection pour les fonds des clients, car il opère en dehors des frontières légales, sans aucun contrôle des agences de régulation.

L'un des critères les plus importants pour ceux d'entre vous qui souhaitent négocier sur le marché des changes en Espagne est la réglementation. En choisissant un courtier réglementé par la CNMV, vous vous assurez qu'il dispose d'un capital suffisant pour couvrir toute perte de trading, car vos fonds seront détenus sur un compte séparé. Vous pouvez également être certain que l'environnement de trading est équitable, car vos transactions seront exécutées au prix du marché en vigueur.

Les normes réglementaires varient énormément d'un pays à l'autre, mais comme l'Espagne est membre de l'UE, vous pouvez être sûr de bénéficier d'une réglementation de base. En effet, les organismes de réglementation opérant dans l'UE sont tenus de se conformer à la directive MIF. Cette directive européenne vise à harmoniser la réglementation des services d'investissement dans tous les États membres, dans le but d'accroître la concurrence et la protection des consommateurs.

En vertu de ces règles, les brokers sont tenus de fournir une protection contre les soldes négatifs à leurs clients, de conserver tous les fonds déposés sur un compte fiduciaire séparé, de maintenir un capital opérationnel minimum d'au moins 730 000 EUR, de s'abstenir de proposer des bonus, de ne pas offrir un effet de levier supérieur à 30:1 et d'autoriser des audits externes.

En plus de ces exigences, depuis mars 2017, la CNMV exige de tous les brokers forex et CFD, offrant un effet de levier supérieur à 10:1, qu'ils incluent des avertissements de risque supplémentaires pour leurs clients, affichés chaque fois qu'un trader ouvre un ordre de trading.

La CNMV exige également des brokers qu'ils évaluent l'aptitude de chaque client à négocier de tels instruments. Les brokers doivent obtenir des informations sur :

  • Les types d'instruments financiers et les services avec lesquels le client est familier.
  • La nature, le volume et la fréquence des transactions du client sur des instruments financiers et la période au cours de laquelle elles ont été effectuées.
  • La formation du client, sa profession actuelle et, le cas échéant, ses professions antérieures.

Sur la base de ces informations, le broker doit analyser si le client possède les connaissances et l'expérience nécessaires pour comprendre les risques du produit ou du service d'investissement offert ou demandé. Le broker informe ensuite le client du résultat de l'évaluation et lui fournit une copie à signer.

Lorsque le client ne fournit pas suffisamment d'informations, le broker doit l'avertir que le manque d'information l'empêche de déterminer si le service ou le produit d'investissement lui convient. Si l'opération est effectuée sur un produit complexe, le client doit signer, en même temps que l'avertissement précédent, une expression manuscrite indiquant "il s'agit d'un produit complexe et, par manque d'informations, il n'a pas pu être évalué comme me convenant".

Lorsque le broker considère que le service ou le produit ne convient pas au client, il doit l'en avertir. Si l'opération est effectuée sur un produit complexe, le client doit signer, en même temps que l'avertissement précédent, une expression manuscrite qui dira "ce produit est complexe et est considéré comme ne me convenant pas".

Le trading des devises en Espagne

Le trading du forex est de plus en plus populaire en Espagne. Les progrès de la technologie en ligne, l'augmentation de la couverture internet en Espagne et la concurrence accrue entre les brokers ont rendu le trading de devises plus accessible et ont réduit les frais de courtage en général.

Si vous êtes nouveau sur les marchés financiers espagnols, il est conseillé d'ouvrir un compte de démonstration. Cela vous aidera à acquérir de l'expérience sans risquer votre argent. La plupart des brokers espagnols proposent des comptes de démonstration qui vous permettent de vous entraîner à négocier avec de l'argent fictif. Une fois que vous aurez acquis de l'expérience, vous pourrez ensuite ouvrir un compte réel.

Si le broker que vous choisissez est basé en Espagne, il sera régi par la CNMV. Si un broker n'est pas présent en Espagne, vérifiez s'il est bien réglementé par les autorités d'autres grands pays de l'UE, comme le Royaume-Uni ou Chypre, tous les brokers titulaires d'une licence délivrée par un autre organisme de réglementation de l'UE sont autorisés à fournir des services en Espagne.

Trouver un broker réglementé par la CNMV ne sera pas trop difficile, et la réglementation est une caractéristique qui devrait figurer en tête de votre liste de priorités. Si vous résidez en Espagne, le choix d'un broker agréé par l'autorité de régulation espagnole vous offrira la meilleure protection. Vous constaterez que les informations sur la réglementation figurent sur la plupart des sites web des brokers et que les informations sur les licences se trouvent généralement tout en bas de la page d'accueil.

Plateformes de trading en Espagne

Il y a un groupe de personnes pour lequel les recommandations de ce guide ne sont pas appropriées : les débutants absolus. Si vous ne savez pas ce que signifie "forex", vous n'êtes pas au bon endroit. Je ne peux recommander à quiconque qui n'a pas les connaissances de base de commencer à faire du trading, car le risque de perdre de l'argent est très élevé pour les débutants Cependant, si vous ne connaissez pas les bases du trading des actions, des paires de devises et des CFD, commencez par ouvrir un compte de démonstration.

Les traders espagnols peuvent ouvrir un compte chez un broker réglementé dans l'UE ou en Espagne par la CNMV. Par exemple, le broker XTB opère en Espagne sous la supervision de la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV) et est enregistrée auprès de la CNMV sous le numéro 40. Le siège de XTB en Espagne est situé à C/ Pedro Teixeira 8, 6ª Planta, 28020, Madrid.

Brokers Réglementation Plateformes de Trading Site officiel
CNMV, FCA, KNF, CySEC, BIFSC MetaTrader 4
XStation
Site XTB
FCA, CySEC, DFSA, FSCA, FSA MetaTrader 4 et 5 Site HF Markets
CySEC, ASIC, BIFSC MetaTrader 4 et 5 Site XM
FCA, ASIC, CySEC MetaTrader 4 et 5 Site Admiral Markets
CNMV : Espagne, FCA : Royaume-Uni, FRSA : Abu Dhabi, DFSA: Dubaï, KNF : Pologne, CySEC : Chypre, BIFSC : Belize, ASIC : Australie, FSA : Seychelles, FSCA : Afrique du Sud
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.