Menu

Prime de risque du marché : définition et calcul

Prime de risque du marché

La prime de risque du marché est le rendement attendu d'un portefeuille de marché par rapport au taux sans risque.

Elle est utilisée comme compensation pour les investisseurs qui prennent un risque supplémentaire en investissant sur le marché au lieu d'un actif sans risque comme les obligations d'État.

La prime de risque du marché peut être utilisée pour calculer le rendement attendu des actions individuelles et d'autres investissements.

En général, plus la prime de risque du marché est élevée, plus l'investisseur doit s'attendre à un rendement potentiel élevé de ses investissements.

Toutefois, cela ne garantit pas qu'une action particulière sera plus performante qu'une autre action ou qu'un autre investissement.

Cela signifie simplement que si l'on investit dans un portefeuille égal à celui du marché global, on doit s'attendre à obtenir un rendement supérieur à celui d'un actif sans risque au fil du temps.

Prime de risque du marché - Principaux points à retenir

  • La prime de risque du marché est le rendement attendu d'un investissement sur le marché (généralement un panier diversifié d'actifs plus risqués) par rapport au taux de rendement sans risque.
  • La prime de risque du marché est une forme de compensation pour les investisseurs qui placent leur argent dans des actifs plus risqués, dont le potentiel de perte est plus élevé que celui des investissements à faible risque ou sans risque, comme les obligations ou les bons du Trésor.
  • Les investisseurs utilisent la prime de risque du marché pour déterminer le rendement supplémentaire à attendre d'un investissement dans des actifs risqués tels que les actions.
  • La taille de la prime dépend de divers facteurs, dont les conditions économiques, l'environnement politique et d'autres risques perçus.
  • Une prime de risque du marché plus élevée indique généralement une plus grande incertitude, tandis qu'une prime plus faible suggère une plus grande stabilité et sécurité sur les marchés.
  • Il est important pour les investisseurs de connaître la taille de la prime de risque du marché car elle peut les aider à décider dans quels types d'actifs investir et leur donner une idée des rendements attendus de ces investissements.
  • Il est important de noter que les investisseurs doivent toujours tenir compte du risque qu'ils prennent lorsqu'ils investissent dans une classe d'actifs, car il n'existe aucune garantie de rendement ou de sécurité absolue.

Comment calculer la prime de risque du marché

La prime de risque du marché peut être calculée à l'aide de la formule suivante :

  • Prime de risque du marché = (rendement attendu du marché - taux sans risque)

Le rendement attendu du marché est souvent déterminé en analysant les données sur les performances passées, les données prospectives et en faisant une estimation éclairée des rendements futurs.

Le taux sans risque est généralement considéré comme le rendement d'une obligation d'État à 10 ans du Trésor américain.

Par exemple, si un investisseur s'attend à ce qu'un portefeuille composé d'actions (ou d'actions, d'obligations et d'autres placements) génère des rendements annuels de 6 % et qu'il pense que les obligations du Trésor américain à 10 ans rapporteront 3 %, la prime de risque du marché sera de 3 %.

Par conséquent, au lieu de se contenter du rendement sûr de 3 %, les investisseurs devraient s'attendre à gagner 6 % en prenant un risque supplémentaire.

Cette prime de risque du marché peut ensuite être utilisée pour déterminer les rendements attendus des actions individuelles et d'autres investissements.

Le rendement exact d'une action ou d'un investissement particulier est impossible à prévoir avec précision, mais la compréhension de la prime de risque du marché peut aider à prendre des décisions de trading et d'investissement et à créer un portefeuille plus efficace.

La prime de risque du marché dans le MEDAF

La prime de risque du marché est également utilisée dans le modèle d'évaluation des actifs financiers (MEDAF) pour aider à déterminer le rendement attendu d'une action particulière ou d'un autre investissement.

La formule qui définit le MEDAF est la suivante :

  • ERi = Rf+βi*(ERm-Rf)

  • ERi est le rendement attendu de l'investissement. C'est la variable que nous cherchons à trouver à travers l'exercice mathématique qu'implique la formule.
  • Rf est le taux sans risque. Nous définissons le Rf comme le rendement d'un investissement à risque zéro. Bien entendu, Rf est une variable théorique. Dans l'équation du MEDAF, Rf est censé tenir compte de la valeur temporelle de l'argent. La valeur temporelle décrit le potentiel de gain de l'argent dans le temps.
  • ERm est le taux de risque du marché. Il est plus élevé que le Rf, car le risque impliqué dans le Rf est nul. L'ERm définit le rendement d'un investissement dans un portefeuille de risque de marché/de marché théorique.
  • ERm-Rf définit la prime de risque du marché. C'est logique : en soustrayant le taux sans risque du taux de risque du marché, on obtient cette différence, qui est la prime.
  • βi est le "bêta" de l'investissement, il décrit la quantité de risque qu'un investissement particulier ajoute/soustrait au risque porté par un portefeuille de marché.

Par conséquent, en comprenant le rendement attendu du marché global (le taux sans risque plus la prime de risque du marché), les investisseurs peuvent utiliser le MEDAF pour calculer le rendement attendu d'une action ou d'un actif donné.

Le bêta peut être supérieur à un ou inférieur à un. Il peut même être négatif. Que signifient ces fourchettes de valeurs ?

Le bêta intrinsèque du marché est de 1. Si une action a un bêta de deux, cela signifie qu'historiquement, elle a augmenté de 10 % lorsque le marché a augmenté de 5 %, et baissé de 10 % lorsque le marché a baissé de 5 %. Sa volatilité historique est deux fois supérieure à celle du marché.

Lorsqu'une action grimpe de 5 % quand le marché grimpe de 10 %, et chute de 5 % quand le marché chute de 10 %, sa volatilité est la moitié de celle du marché. Son bêta est donc de 0,5.

On parle de bêta négatif lorsqu'une action est inversement corrélée au marché. Une telle action grimperait de 10 % lorsque le marché chute de 10 % et elle chuterait de 10 % lorsque le marché grimpe de 10 %. Cet exemple impliquerait un bêta de -1. Ces actifs à corrélation inverse sont extrêmement précieux. Ils offrent d'excellentes possibilités de diversification.

Sachant cela, il est facile de comprendre pourquoi le MEDAF offre une évaluation conceptuellement saine de la juste valeur des actions.

Alors pourquoi le MEDAF est-il obsolète ou redondant ?

S'il était possible d'estimer le rendement futur d'une action avec une grande précision, nous n'aurions pas besoin du MEDAF.

Le bêta est basé sur des données historiques. Or, il est notoire que ces données ne sont pas fiables. Au-delà de cela, la formule ignore également le fait que les mouvements de la valeur des actifs dans les deux sens ne comportent pas un risque égal.

Le taux sans risque tend lui aussi à varier dans le temps. Le MEDAF suppose toutefois qu'il reste constant.
Nous pouvons définir le Rf par rapport au taux d'intérêt des obligations du Trésor américain. Dans ce cas, une variation du taux d'intérêt des bons du Trésor modifierait également le Rf.

Nous ne pouvons que faiblement approcher le taux de risque du marché par le biais d'un grand indice boursier. Un portefeuille de marché idéal est théorique. Une telle entité théorique n'offre pas une alternative d'investissement viable à une action quelconque. L'utilisation d'un indice boursier majeur comme alternative est une solution imparfaite.

Le MEDAF conserve son utilité

Un investisseur peut toujours utiliser le MEDAF pour déterminer la performance d'un portefeuille par rapport au marché. Le MEDAF offre également un point de départ raisonnable pour les attentes futures.

Comparatif des courtiers en bourse

CourtiersSupports financiersFrais de courtage
Actions Euronext
Notre avis
Compte TitresFrais de gestion externes : 1€ par transaction
Frais de change : 0.25%
DEGIRO : Frais de courtage les moins chers du marché sur plus de 50 places boursières, mais pas de PEA
Compte Titres, compte sur margePas de commissions pour un volume mensuel maximum de 100 000 EUR puis 0,20%XTB : Trading sans commissions, mais avec un choix de titres limité à 3000 actions et 16 ETF. Compte démo gratuit pour tester la plateforme.
Compte Titres, PEA, PEA-PME, banque en ligne0.10% à 0.20% selon le profilService complet avec toutes les options d'une banque en ligne
Compte Titres1€ par ordre / 0€ pour les ordres exécutés en fin de journéeBux Zero offre un service d'investissement compétitif, mais exclusivement sur mobile. Il s'adresse donc aux investisseurs débutants. Recevez une action gratuite.
Compte Titres1€ par ordreTrade Republic est accessible à tous les investisseurs avec une application mobile élégante et aucun dépôt minimum. Toutefois, l'accent mis sur le trading mobile limite les outils d'analyse.
Compte Titres uniquement pour les actions américaines, cryptomonnaies, or et argent

Plan Standard : 1 transaction gratuite
Plan Plus : 3 transactions gratuites
Plan Premium : 5 transactions gratuites
Plan Metal : toutes les transactions gratuites
Droits de garde annuels 0,12 %

Revolut : La plateforme exclusivement sur mobile limite les outils d'analyse et n'est donc pas adaptée aux traders expérimentés.
Investir comporte des risques de perte

FAQs - Prime de risque du marché

Comment calcule-t-on la prime de risque du marché en tenant compte de l'inflation ?

La prime de risque du marché est généralement calculée en termes nominaux, c'est-à-dire en tenant compte de l'inflation.

Pour calculer la prime de risque du marché sans l'inflation, il faudrait convertir le taux sans risque en termes réels, puis baser la prime de risque du marché sur ce taux.

Si le taux sans risque est de 3 % et le taux d'inflation de 2 %, le taux réel serait de 1 %.

La prime de risque du marché est-elle la même que la prime de risque des actions ?

Elles peuvent l'être, mais pas nécessairement. La prime de risque sur actions se réfère uniquement aux actions.

La prime de risque du marché peut également se référer aux seules actions, mais aussi à un portefeuille global plus large. Elle est généralement calculée comme le rendement d'un large portefeuille moins le taux sans risque.

Comme la prime de risque des actions est plus étroite, elle a tendance à être plus importante.

Quels sont les facteurs utilisés pour déterminer une prime de risque de marché attendue ?

La prime de risque du marché attendue est déterminée en examinant les rendements passés, les conditions économiques et politiques actuelles et les attentes futures.

Les principaux facteurs qui l'influencent sont l'inflation, les marchés d'actions, les rendements obligataires, les taux de change, les tendances macroéconomiques et les risques géopolitiques.

En outre, les préférences individuelles des investisseurs peuvent également affecter le calcul de la prime de risque de marché attendue.

En d'autres termes, il n'y aura pas deux investisseurs qui auront la même attente quant à ce que devrait être leur prime de risque du marché.

Des facteurs tels que l'âge et la situation financière personnelle doivent être pris en compte lors de la détermination de la prime de risque de marché attendue.

En général, les jeunes investisseurs ont un horizon temporel plus long et sont plus susceptibles de prendre des risques plus élevés que les investisseurs plus âgés.

L'alpha est-il une prime de risque du marché ?

L'alpha désigne le rendement excédentaire d'un investissement par rapport à un indice de référence ou à un indice.

Il n'est pas directement lié à la prime de risque du marché, mais il peut être pris en compte dans le calcul de la prime de risque du marché attendue.

En général, l'alpha peut être utilisé pour mesurer la performance d'un investisseur par rapport à son indice de référence et peut être considéré comme un facteur qui affecte le niveau global des primes de risque de marché attendues.

Existe-t-il une formule standard pour calculer la prime de risque du marché ?

Non, il n'existe pas de formule unique pour calculer la prime de risque du marché.

Différents investisseurs utiliseront différentes méthodes pour calculer leurs propres primes de risque de marché attendues, en fonction de leurs objectifs et préférences individuels.

Les modèles les plus couramment utilisés sont le modèle d'évaluation des actifs financiers (MEDAF), la théorie de l'évaluation des prix d'arbitrage (APT) et le modèle d'évaluation des options de Black et Scholes.

Pour d'autres, la question peut souvent être aussi simple que : quel est le rendement que je souhaite ou dont j'ai besoin, et quel est le taux sans risque actuel ?

Si un fonds de pension, par exemple, a besoin d'un rendement annuel de 7 % et que le taux sans risque est de 3 %, il calculera la prime de risque du marché à 4 %.

En fin de compte, les investisseurs doivent évaluer différentes méthodes et différents modèles pour déterminer l'approche qui leur convient le mieux pour calculer leur prime de risque du marché attendue.

Quels sont les facteurs qui influent sur la prime de risque du marché ?

Des facteurs tels que la volatilité macroéconomique, le risque politique, les fluctuations des taux de change et l'inflation peuvent tous affecter les primes de risque du marché.

En outre, les préférences des investisseurs et leur situation financière personnelle jouent également un rôle dans la détermination des primes de risque du marché.

Par exemple, certains investisseurs peuvent être plus disposés à prendre des risques plus élevés pour obtenir des rendements plus importants, tandis que d'autres peuvent préférer une approche plus conservatrice avec des risques plus faibles.

En outre, l'évolution des conditions économiques, comme la baisse des dépenses de consommation ou l'augmentation des taux de chômage, pourrait entraîner des changements dans la prime de risque du marché prévue.

Les investisseurs doivent se tenir au courant des évolutions actuelles lorsqu'ils calculent leur prime de risque de marché attendue.

Conclusion

La prime de risque du marché est un élément essentiel à prendre en compte lors des décisions de trading et d'investissement.

Il s'agit du rendement attendu de l'investissement dans un portefeuille égal à celui du marché global par rapport au taux sans risque et peut être utilisé pour calculer les rendements attendus des actions et des investissements individuels.

La prime de risque du marché est également un élément clé lorsqu'on essaie de déterminer les rendements attendus d'une action ou d'un actif à l'aide du modèle d'évaluation des actifs financiers (MEDAF).

En comprenant comment fonctionne la prime de risque du marché, les investisseurs peuvent prendre des décisions plus éclairées concernant leurs portefeuilles, ce qui devrait les aider à obtenir des rendements plus élevés à long terme.