Menu

L'indice FTSE 100 (Footsie) expliqué en détail

FTSE 100

L'indice FTSE 100, ou le Financial Times Stock Exchange l'indice 100 Index pour lui donner son titre complet, porte de nombreux noms dont le FTSE 100, le FTSE, ou même le Footsie. Il s'agit d'un indice boursier des 100 premières sociétés cotées à la Bourse de Londres qui ont la plus forte capitalisation boursière. L'indice FTSE 100 est considéré comme le meilleur indicateur de la prospérité des entreprises qui sont régies par le droit des sociétés au Royaume-Uni.

Cet indice est tenu par une filiale du groupe de la Bourse de Londres, le groupe FTSE. Calculé en temps réel, il est publié toutes les 15 secondes lorsque le marché est ouvert.

La plupart des 100 sociétés du FTSE 100 sont des sociétés internationales, et les mouvements de cet indice sont donc en fait un indicateur assez faible de la santé de l'économie britannique. Un indicateur plus réaliste de l'économie du Royaume-Uni est le FTSE 250, car la proportion de sociétés internationales dans cet indice est beaucoup plus faible. Les composantes du FTSE 100 sont décidées sur une base trimestrielle au cours des mois de mars, juin, septembre et décembre, et les valeurs qui sont utilisées pour apporter toute modification à l'indice sont prises à la fermeture des bureaux la nuit précédant l'examen.

Les entreprises de l'indice FTSE 100

Les sociétés du FTSE 100 sont représentatives d'un peu plus de 80 % de la capitalisation boursière de la Bourse de Londres, et malgré le fait que l'indice FTSE All-Share soit un indice plus complet, le FTSE 100 est l'indicateur le plus largement utilisé du marché boursier britannique.

Les sociétés de l'indice FTSE 100 doivent se conformer à plusieurs exigences déterminées par le groupe FTSE, telles que la cotation complète à la London Stock Exchange avec un prix libellé en euros ou en livres sterling sur le service de cotation électronique de la bourse. Certains critères doivent également être remplis en ce qui concerne le flottant, la liquidité et la nationalité.

Connues sous le nom de "Blue Chip companies", les 100 entreprises sont issues d'un certain nombre d'industries variées, dont les produits chimiques, l'alimentation et les boissons, le pétrole et le gaz, la construction, et bien d'autres secteurs. Parmi les entreprises les plus connues du FTSE 100, on trouve :

  • AstraZeneca - une société pharmaceutique et biopharmaceutique multinationale britanno-suédoise dont le siège mondial est à Cambridge
  • Avast - une multinationale tchèque de logiciels de cybersécurité dont le siège est à Prague, en République tchèque. Vous pourriez même être un utilisateur de leur logiciel antivirus !
  • BP (British Petroleum) - une multinationale britannique du pétrole et du gaz dont le siège est à Londres
  • Lloyds Banking Group - une importante institution financière britannique formée par l'acquisition de HBOS par Lloyds TSB en 2009
  • Rolls-Royce Holdings - une multinationale britannique d'ingénierie qui possède Rolls-Royce et est le deuxième plus grand fabricant de moteurs d'avion au monde
  • Tesco - une multinationale britannique de l'alimentation et de vente au détail de marchandises générales - le troisième plus grand détaillant au monde

Une brève histoire du FTSE 100

L'indice FTSE 100 a été établi pour la première fois en 1984, avec un niveau de base de 1 000. Pendant le boom des dot-com du début des années 2000, il a atteint un sommet de plus de 6 930, mais est ensuite retombé à environ 4 434 en raison de la crise des subprimes aux États-Unis en 2008. À ce jour (09/01/2021), la plus haute valeur de clôture de l'indice est de 7 904, qui a été atteinte le 22 mai 2018.

Au cours des années qui se sont écoulées depuis sa conception, les composantes du FTSE 100 ont changé de façon spectaculaire, grâce à de nombreux rachats, fusions et disparitions d'entreprises, ce qui n'a fait que souligner l'objectif principal de l'indice, qui est de servir de mesure de l'activité économique du marché. De nombreux composants de l'indice ont également changé de nom, par exemple la Midland Bank, qui s'appelle désormais HSBC, et British Gas, qui s'appelle désormais BG Group et Centrica.

Le niveau de l'indice du FTSE 100 a un effet sur la plupart des personnes au Royaume-Uni, qu'elles soient ou non des investisseurs. En effet, la plupart des fonds de pension sont investis dans des actions britanniques et, par conséquent, les performances de l'indice auront un effet direct sur le niveau de rendement reçu.

L'indice FTSE 100 reflète également les événements internationaux et économiques actuels, et baisse souvent en réaction à une chute des marchés dans le monde entier. La première plus forte baisse en pourcentage en un seul jour a été enregistrée le 20 octobre 1987, le lendemain du "lundi noir", où il a chuté de 12,22 %.

Dans toute son histoire, il n'y a eu qu'un seul jour où l'indice FTSE 100 n'a pas été calculé. Cela s'est produit le 16 octobre 1987, le lendemain d'un ouragan qui a semé le chaos dans le sud de l'Angleterre, et il y avait trop peu de praticiens du marché au travail pour ouvrir les prix des actions sur le système de trading de la LSE.

Graphique de l'évolution du FTSE 100 depuis sa création en 1984

FTSE 100 depuis 1984

Le choix des composantes du FTSE 100

Il est impératif que les membres constitutifs de l'indice FTSE 100 reflètent les 100 premières sociétés cotées à la Bourse de Londres, et par conséquent, les modifications de la liste sont effectuées chaque trimestre. Toutefois, si une prise de contrôle ou une fusion a eu lieu entre ces réunions trimestrielles qui affecterait les sociétés du FTSE 100, l'indice est modifié en conséquence. La révision du FTSE 100 est simple : toutes les sociétés cotées à la Bourse de Londres et éligibles à l'un des indices britanniques du FTSE sont classées par ordre de capitalisation boursière ou de taille. Ce classement est calculé en multipliant le nombre d'actions émises par une société par son cours actuel.

Un comité composé d'experts indépendants des marchés se réunit quatre fois par an, en mars, juin, septembre et décembre, afin d'examiner quelles sociétés devraient être ajoutées, retirées ou maintenues dans l'indice FTSE 100. Par exemple, si une société est cotée au FTSE 250 et qu'elle monte ensuite pour prendre une place parmi les 90 premières sociétés, elle est autorisée à entrer dans le FTSE 100 ; et inversement, si une société du FTSE 100 tombe en dessous de la 111e position, elle tombe alors dans le FTSE 250 et est retirée de la liste du FTSE 100.

Un système de bandes est en place pour garantir que chaque révision ne voit pas trop de changements, car l'indice doit être maintenu relativement stable afin que les investisseurs ne soient pas régulièrement obligés de procéder à des modifications coûteuses et excessives de leur portefeuille d'investissement. Parfois, aucune modification n'est apportée à l'indice lors d'une réunion de révision ; cependant, à certaines occasions, comme pendant la bulle Internet, la volatilité du marché a fait que de nombreuses sociétés sont entrées et sorties de l'indice à chaque réunion de la commission.

Investir sur l'indice FTSE100 avec des fonds indiciels

Les fonds négociés en bourse (ETF) sont l'un des produits d'investissement qui connaissent la croissance la plus rapide au monde.

Les ETF sont achetés et vendus en bourse comme des actions ordinaires. Les ETF contiennent généralement un portefeuille de titres conçus pour suivre des indices spécifiques.

La majorité des ETF suivent des indices de marché publiés représentant une large diversification de titres pour un investisseur. Ces ETF achètent des actions de chacune des sociétés au prorata de l'indice. L'objectif de l'ETF est de refléter la performance de ce groupe de sociétés dans l'indice. Par conséquent, la valeur des parts de l'ETF doit évoluer en fonction de l'indice suivi. Par exemple, une hausse de 2 % de l'indice FTSE100 devrait entraîner une hausse d'environ 2 % (avant frais et taxes) du iShares Core FTSE 100 UCITS ETF (ISF).

Voici trois ETF que vous pouvez acheter avec des courtier comme DEGIRO ou Fortuneo :

  • iShares Core FTSE 100 UCITS ETF (ISF)
  • Vanguard FTSE 100 UCITS ETF (VUKE)
  • HSBC FTSE 100 UCITS ETF GBP (HUKX)

Trading de l'indice FTSE100 avec un broker CFD

Les contrats pour différence (CFD) offrent des avantages pour le trading actif, mais ils sont plus risqués et donc destinés aux traders avertis. Avec un CFD, vous pouvez parier sur la hausse ou la baisse de l'indice avec un effet de levier de 1:20 qui augmente le potentiel de profits ou de pertes.

Voici une sélection de brokers CFD pour trader le FTSE100 :

Les valeurs de ce tableau sont données à titre indicatif, elles peuvent avoir changé depuis l'écriture de cet article. Seules les informations fournies sur les sites des brokers sont mises à jour régulièrement.

Brokers CFD sur indicesEffet de levier Spread DAX40Spread CAC40
36 1:20~ 1 pips ~ 1.1 pips
271:20~ 1 pips~ 1 pips
33 1:20 ~ 1.5 pips ~ 1 pips
27 1:20 ~ 0.8 pips ~ 0.8 pips
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).