Menu

Comment construire un portefeuille d'ETF ?

portefeuille d'ETF

Les fonds négociés en bourse (ETF) sont des instruments qui donnent aux investisseurs un accès simple et peu coûteux aux grands marchés financiers. Les ETF vous ouvrent la porte pour diversifier vos investissements selon une stratégie de trading définie. Alors, comment composer notre portefeuille d'ETF ?

L'une des raisons pour lesquelles les ETF sont devenus si populaires est la facilité qu'ils offrent aux investisseurs. Grâce à ces instruments, il est possible d'accéder à des marchés complexes. Les coûts et les frais sont comparativement moins élevés que pour d'autres instruments. Ils peuvent être négociés en bourse, ce qui permet de les faire tourner en fonction de l'évolution du marché.

La constitution d'un portefeuille d'ETF permet aux investisseurs de diversifier, de limiter les risques et de cibler les rendements.

Dans cet article, nous allons voir comment construire votre propre portefeuille d'ETF. Quelles sont les mesures que vous devez prendre. Comment choisir les meilleurs fonds négociés en bourse qui conviennent le mieux à votre stratégie. De cette manière, vous pouvez disposer d'un portefeuille d'investissement construit de manière professionnelle.

Pourquoi est-il important d'avoir un portefeuille d'ETF ?

Les fonds négociés en bourse ( ETF ) sont des véhicules d'investissement en commun. En cela, ils sont très similaires aux fonds communs de placement. En outre, ils offrent la possibilité de négocier leurs actions sur les marchés boursiers 24 heures sur 24. Ce n'est pas le cas des fonds communs de placement. Les ETF, en revanche, se concentrent sur une grande variété d'actifs. Les plus importants suivent la performance d'un indice boursier. D'autres fonds négociés en bourse se concentrent sur des actions sectorielles ou des matières premières.

C'est pourquoi vous pouvez construire un portefeuille d'ETFs avec une certaine simplicité en combinant votre exposition à différents marchés. En fait, un seul ETF est lui-même un portefeuille diversifié d'actifs.

La popularité des ETF a également créé une complication que vous devrez régler avant d'investir. Il existe aujourd'hui plus de 7 000 fonds négociés en bourse différents. Pour constituer votre portefeuille d'ETF, vous devrez choisir parmi ceux qui correspondent le mieux à vos objectifs d'investissement.

Comment choisir les bons ETF pour votre portefeuille ?

Si vous avez décidé de constituer votre portefeuille d'ETF, le premier "obstacle" que vous devrez franchir est l'étendue du choix.

En tant qu'investisseur, vous avez deux possibilités. La première consiste à effectuer votre propre analyse comportementale. La seconde consiste à demander l'aide d'un conseiller financier agréé.

En apparence, de nombreux fonds négociés en bourse semblent avoir le même type d'investissements. Mais une première approche consiste à examiner la manière dont votre pondération d'actifs est composée. Par exemple, si vous choisissez d'investir dans le marché des entreprises du secteur de l'énergie, vous devez examiner le type d'industries sur lesquelles les gestionnaires de fonds se sont concentrés. Il peut s'agir de sociétés de production, de sociétés d'infrastructure, de sociétés de distribution, etc. Les fondamentaux sont essentiels ici, car ils nous permettent de savoir si nous sommes sur la bonne voie.

Un autre aspect de la constitution de votre portefeuille d'ETF consiste à étudier l'historique de ses performances. Si les performances passées ne garantissent pas les rendements futurs, il est important de connaître la solidité du fonds.

Enfin. Regardez combien d'actifs sous gestion le fonds détient. Les ETF dont le montant des actifs est faible peuvent être un signal d'alarme.

L'un des avantages de ces instruments lors de la constitution de votre portefeuille d'ETF est la transparence. Toutes les informations dont vous avez besoin sont à votre disposition.

Le guide étape par étape de la constitution d'un portefeuille ETF

La constitution d'un portefeuille avec des ETF peut sembler complexe au premier abord. Mais une fois que vous connaîtrez les secrets de ces instruments et que vous vous serez familiarisé avec eux, la constitution de votre portefeuille sera plus simple que vous ne le pensez.

Avant de faire vos premiers pas, vous devez savoir clairement combien vous êtes prêt à investir. Quelle est votre tolérance au risque. En d'autres termes, il s'agit du montant que vous êtes prêt à perdre si les choses ne fonctionnent pas.

Étape 1 : Déterminez vos objectifs pour choisir les bons ETF.

Le choix des bons fonds pour votre portefeuille ETF doit être lié à vos objectifs de vie et financiers. Que cherchez-vous à atteindre ? Les réponses peuvent être variées. Compléter votre retraite, épargner pour les études supérieures de vos enfants, générer un rendement élevé à long terme, etc.

Comme les autres instruments financiers, les fonds négociés en bourse présentent différents niveaux de risque. Cela dépendra du sous-jacent sur lequel les gestionnaires concentrent leurs investissements. Un ETF à revenu fixe (placements en obligations) est moins risqué qu'un ETF d'actions (actions ou indice boursier). Vous savez déjà que le rendement et le risque vont toujours de pair. Plus le rendement est élevé, plus le risque est grand.

Le principal atout d'un portefeuille d'ETF est la répartition, plutôt que la sélection. Un portefeuille de fonds négociés en bourse constitue une excellente possibilité de diversification et de protection. En plus de choisir les bons fonds, choisissez les types et les secteurs qui composeront votre portefeuille.

Étape 2 : Une stratégie pour votre portefeuille ETF.

Les fonds négociés en bourse sont des instruments très polyvalents. Sans avoir besoin d'un investissement important, vous pouvez obtenir une bonne exposition à différents marchés et secteurs industriels.

La commodité d'acheter et de vendre les parts d'un ETF sur le marché secondaire des actions vous permet d'établir une stratégie d'investissement.

À l'aide de l'analyse technique, vous pouvez déterminer pour les ETF de votre choix les meilleurs moments pour acheter et vendre. En utilisant ces outils, vous pouvez placer vos ordres d'achat lorsque les ETFs sont en baisse.

En revanche, les analystes recommandent de ne pas passer toutes vos ordres le même jour. Effectuez des achats pour votre portefeuille d'ETF sur une période de trois à six mois.

Protégez-vous avec des stop-loss. Une mesure appropriée consiste à placer des stop-loss limitant une perte potentielle à 20 % du prix d'achat initial. Par la suite, si le prix de l'ETF augmente, déplacez automatiquement le stop-loss.

Étape 3 : Surveillez, évaluez et faites tourner vos investissements.

Un portefeuille d'ETFs n'est pas statique. Les marchés sont en constante évolution. Ainsi, une fois que vous avez construit votre portefeuille sur la base de fonds négociés en bourse, vous devez le surveiller en permanence.

Examinez périodiquement la performance des actifs de votre portefeuille. Étudiez les fondamentaux dans lesquels évoluent les marchés que vous avez choisis. Les experts recommandent une révision annuelle de votre portefeuille d'ETF. Comparez la performance de chaque fonds à son indice de référence.

Si vous avez construit un portefeuille équilibré, sachez qu'avec le temps, cet équilibre peut être perdu. Rétablir l'équilibre en achetant et en vendant selon les besoins. Maintenez toujours les allocations que vous avez définies dans votre stratégie de trading.

Pensez à long terme, ne vous laissez pas influencer par les changements sur les marchés qui peuvent être à court terme.

   

Est-il possible d'avoir un portefeuille composé uniquement d'ETFs ?

L'un des principaux avantages d'un portefeuille d'investissement est l'équilibre, qui limite le risque. La bonne allocation combine actions, obligations, liquidités, devises internationales et même immobilier.

Cela ne peut-il être réalisé qu'avec des fonds négociés en bourse ? C'est l'un des avantages des ETF. Ils nous donnent une exposition à un large éventail de marchés. La réponse est donc oui. Vous pouvez structurer un portefeuille d'ETFs seuls.

Là encore, les principes d'équilibre s'appliquent. Vous entrez en fait sur tous ces marchés par le biais de ces instruments financiers accessibles.

Comment choisir les meilleurs ETFs pour améliorer votre portefeuille d'investissement ?

Sur chaque marché, il y a toujours un pionnier, celui qui a fait le premier grand pas. Les fonds négociés en bourse ne font pas exception. Le premier ETF à entrer en bourse a été le SPDR S&P 500 ETF Trust (SPY) en 1993. Un fonds qui détient actuellement 368 milliards de dollars d'actifs. C'est le plus ancien et l'un des meilleurs ETF du marché.

Mais, comme tout produit qui devient populaire, la gamme des ETF s'est élargie au fil du temps. Aujourd'hui, il existe plus de 2 000 fonds négociés en bourse rien qu'aux États-Unis. Par conséquent, choisir les meilleurs ETF pour votre portefeuille d'investissement est une tâche qui prend du temps.

Ce qui n'était au départ que des produits permettant de suivre les indices boursiers s'est répandu. Vous pouvez trouver des fonds négociés en bourse avec une grande variété d'indices de référence ou d'actifs comme sous-jacents.

Laissez-nous vous donner un bref aperçu des différents types d'ETF que vous pouvez trouver sur le marché :

La liste est plus longue et vous pouvez l'explorer par vous-même lorsque vous choisissez les meilleurs ETF dans lesquels investir.

Analysez le niveau d'actifs de chaque ETF

De nombreux fonds négociés en bourse ne parviennent pas à enthousiasmer les investisseurs. Ils naissent et finissent par disparaître sans laisser de trace. Un premier indicateur de la solidité d'un fonds est son niveau d'actifs.

Les experts soutiennent qu'un niveau minimum d'actifs sous gestion est de 10 millions de dollars. En dessous de ce niveau, il est peu probable qu'il devienne l'un des meilleurs ETF.

Un fonds avec un faible niveau d'actifs apparaîtra sur le marché secondaire des actions avec très peu de liquidité. Cela sera contre-productif lorsqu'il s'agira de se débarrasser de ces instruments, si cela s'avère nécessaire.

Volume des transactions et activité commerciale

Il est important de regarder le volume de transactions d'un fonds. Cela vous donnera une idée de son impact sur le marché. Les meilleurs ETF affichent un volume d'échange quotidien élevé, qui représente plusieurs millions de dollars.

En même temps, cette activité de trading se traduit par une liquidité importante pour l'ETF.

L'importance des sous-jacents dans les meilleurs ETF

Nous avons déjà mentionné que vous pouvez trouver sur le marché une grande variété de fonds avec différents types de sous-jacents. Il est important d'en tenir compte.

Si vous voulez jouer la sécurité, vous pouvez vous concentrer sur les fonds indiciels larges. Par exemple, un ETF qui suit le S&P 500 aura sous gestion des actions représentant les 500 plus grandes capitalisations des États-Unis. Cela vous assure un comportement traditionnel de suivi de l'indice.

Vous pouvez choisir des fonds axés sur les industries innovantes. Là, vous avez la possibilité d'obtenir des rendements plus élevés. Toutefois, vous devez savoir que les risques sont également plus élevés.

Examiner les éventuelles erreurs de suivi

Tous les ETFs suivent un indice ou un actif particulier. Lors de vos recherches, avant de choisir les meilleurs ETF dans lesquels investir, vous devez effectuer certaines comparaisons.

Le suivi n'est pas toujours précis. Comparer la performance du fonds par rapport à l'indice de référence. Privilégiez les ETF qui représentent le mieux cet indice.

La position des fonds négociés en bourse sur le marché

Il s'agit d'une considération importante si vous voulez choisir les meilleurs ETF pour votre portefeuille d'investissement. Les premiers arrivés sont ceux qui seront ensuite privilégiés par les investisseurs. C'est ce que l'on constate le plus clairement sur les marchés innovants.

Lorsque vous faites votre choix, optez pour ceux qui ont la meilleure position sur le marché en fonction du type d'ETF que vous avez choisi.

Comparatif des courtiers en bourse

CourtiersSupports financiersFrais de courtage
Actions Euronext
Notre avis
Compte TitresFrais de gestion externes : 1€ par transaction
Frais de change : 0.25%
DEGIRO : Frais de courtage les moins chers du marché sur plus de 50 places boursières, mais pas de PEA
Compte Titres, compte sur margePas de commissions pour un volume mensuel maximum de 100 000 EUR puis 0,20%XTB : Trading sans commissions, mais avec un choix de titres limité à 3000 actions et 16 ETF. Compte démo gratuit pour tester la plateforme.
Compte Titres, PEA, PEA-PME, banque en ligne0.10% à 0.20% selon le profilService complet avec toutes les options d'une banque en ligne
Compte Titres1€ par ordre / 0€ pour les ordres exécutés en fin de journéeBux Zero offre un service d'investissement compétitif, mais exclusivement sur mobile. Il s'adresse donc aux investisseurs débutants. Recevez une action gratuite.
Compte Titres1€ par ordreTrade Republic est accessible à tous les investisseurs avec une application mobile élégante et aucun dépôt minimum. Toutefois, l'accent mis sur le trading mobile limite les outils d'analyse.
Compte Titres uniquement pour les actions américaines, cryptomonnaies, or et argent

Plan Standard : 1 transaction gratuite
Plan Plus : 3 transactions gratuites
Plan Premium : 5 transactions gratuites
Plan Metal : toutes les transactions gratuites
Droits de garde annuels 0,12 %

Revolut : La plateforme exclusivement sur mobile limite les outils d'analyse et n'est donc pas adaptée aux traders expérimentés.
Investir comporte des risques de perte

Tous les ETF se ressemblent... mais pas tant que ça.

Si vous êtes décidé à vous lancer dans les fonds négociés en bourse pour votre portefeuille d'investissement, votre première tâche sera de "filtrer". C'est vrai, vous devrez d'abord réduire l'univers des fonds à votre disposition avant de choisir les meilleurs ETF pour votre portefeuille.

Ce filtrage doit être conforme à votre stratégie d'investissement, notamment à long terme. Sélectionnez les fonds qui correspondent le mieux à vos objectifs de rendement. Prenez en considération votre tolérance au risque et votre capital disponible à investir. Ce n'est que la première étape. Vous aurez réduit l'univers, mais il y a encore du chemin à parcourir.

Si vous vous intéressez aux ETF qui suivent les indices boursiers, vous rencontrerez plusieurs produits similaires. Parmi les meilleurs ETF dans lesquels investir, il en existe plusieurs qui suivent l'indice S&P 500.

C'est là que les stratégies d'investissement des gestionnaires entrent en jeu. En général, ces fonds sont gérés de manière passive. Bien que certains gestionnaires reportent certaines tendances d'investissement pour améliorer les performances et surpasser l'indice.

Ensuite, vous pouvez trouver des fonds qui se concentrent sur des secteurs industriels très spécifiques. Un exemple est le Loncar Cancer Immunotherapy ETF (CNCR). Ce fonds investit dans des entreprises de l'industrie pharmaceutique qui travaillent à la mise au point de médicaments pour lutter contre le cancer.

Les progrès de la technologie offrent également des possibilités pour les fonds négociés en bourse. Il est possible de trouver des fonds qui détiennent des actions de sociétés de développement de robotique et d'intelligence artificielle (IA) comme sous-jacents. C'est le cas du Global X Robotics & Artificial Intelligence ETF (BOTZ).

Parmi toutes les options qui s'offrent à vous, vous devez effectuer des recherches pour déterminer quels ETF sont les meilleurs pour votre portefeuille d'investissement. N'oubliez pas que ce qui est bon pour votre portefeuille peut ne pas l'être pour d'autres et vice versa.

Rotation sectorielle pour votre portefeuille ETF

Les marchés financiers mondiaux sont exposés à des changements permanents. Les décisions politiques et monétaires, les conflits géopolitiques sont quelques-unes des raisons qui peuvent affecter les cycles économiques des actifs financiers. En ce sens, battre le marché est une tâche qui nécessite une recherche approfondie et, bien sûr, une gestion très active de votre portefeuille d'investissement.

Acheter et vendre systématiquement différents types d'actifs pour battre le marché peut s'avérer peu pratique, voire très coûteux. Grâce aux fonds négociés en bourse (ETF), vous pouvez contourner ces inconvénients. En outre, vous aurez la possibilité de changer de secteur d'activité. Les stratégies de rotation sectorielle s'appliquent très bien à un portefeuille d'ETF.

La rotation sectorielle est une pratique composée de différentes stratégies qui vous permettent de tirer parti des cycles économiques, du calendrier et de la situation géographique pour surpasser les indices de référence.

Si vous avez entrepris de gérer votre propre portefeuille d'ETF, les stratégies de rotation sectorielle sont une combinaison de gestion active et d'investissement à long terme.

Nous disons actif car vous devrez analyser et déterminer les secteurs les plus performants. Investissez dans des fonds négociés en bourse qui les ont comme sous-jacents et quittez ceux qui ne sont pas performants.

Certains secteurs peuvent être performants pendant des années, c'est pourquoi nous parlons de long terme.

N'oubliez pas que de nombreux marchés anticipent leurs cycles économiques favorables quelques mois à l'avance. Cela vous aidera à prendre vos décisions en matière de rotation des secteurs.

Stratégie basée sur les cycles économiques

Pour les analystes des marchés financiers, l'économie évolue selon des cycles bien définis. Cela nous amène à conclure qu'à l'intérieur de ces cycles, certains secteurs sont plus performants que d'autres.

La rotation sectorielle basée sur les cycles économiques consiste à acheter des fonds négociés en bourse qui sont sur le point d'entrer dans un cycle haussier. Sur une base d'équilibre, cela signifie également qu'il faut se séparer des ETF qui entrent dans une période baissière.

De cette façon, votre portefeuille d'ETF sera composé de fonds sectoriels plus performants.

Le principal inconvénient de cette stratégie est que les cycles ne respectent souvent pas leurs propres règles et ne donnent pas les résultats escomptés. Un choix inapproprié d'un cycle économique pour votre rotation sectorielle peut entraîner des pertes.

Utiliser le calendrier pour la rotation sectorielle de votre portefeuille ETF

Les mouvements à l'intérieur du calendrier offrent de bonnes opportunités de rotation sectorielle pour votre portefeuille d'ETF. Certains secteurs industriels sont plus performants à certaines périodes de l'année.

Les entreprises de vente au détail affichent une forte croissance autour de la période des fêtes de fin d'année et du début de l'année scolaire. En déplaçant vos investissements ETF vers ces secteurs, vous pouvez obtenir de bonnes opportunités de rendement. Il en va de même pour les entreprises du secteur de l'énergie, qui sont fortement saisonnières.

La saison estivale incite les gens à utiliser leur voiture et à voyager. Il en résulte une augmentation des ventes de carburant, ce qui favorise les entreprises de raffinage et de commercialisation du pétrole.

Une connaissance adéquate du comportement des secteurs à différentes périodes de l'année favorisera la rotation sectorielle.

Les ETF internationaux comme stratégie de rotation

Sur le marché, vous pouvez accéder à des fonds négociés en bourse qui investissent dans des économies mondiales. Les pays développés ou à croissance émergente offrent des possibilités de rotation sectorielle de votre portefeuille d'ETF.

Les ETF internationaux vous permettent d'accéder aux marchés mondiaux sans avoir à acheter directement les actifs. En outre, vous pouvez sortir de cette exposition lorsque les tendances s'inversent.

Les risques de la rotation sectorielle

Tous les types d'investissements financiers et leurs stratégies comportent un degré de risque plus ou moins élevé.

La rotation sectorielle est un bon moyen d'avoir un portefeuille d'ETF diversifié. Et, comme vous le savez déjà, la diversification permet de limiter le risque de vos investissements. La clé est d'évaluer correctement les risques avant d'investir. Ensuite, le suivi continu de chaque secteur indiquera le bon moment pour quitter un investissement ETF et passer à un autre.

Avant d'appliquer la rotation sectorielle, assurez-vous que les fonds négociés en bourse que vous achetez ont une bonne liquidité. Si vous ne le faites pas, vous ne pourrez pas en sortir en temps voulu, ce qui compliquera vos niveaux de retour.

Quels sont les risques des ETF ?

Il ne fait aucun doute que les fonds négociés en bourse ont acquis une place de choix sur les marchés financiers. Les ETF offrent aux investisseurs des avantages qui, depuis leur lancement en 1993, ont attiré l'attention du public. Cependant, comme tout instrument financier, les risques des ETF existent et vous devez en être conscient.

Le risque fiscal des ETF

Lorsque nous voulons investir dans un certain instrument financier, nous nous concentrons sur les possibilités de rendement et sur les coûts et frais. C'est normal et bien. Toutefois, les investisseurs expérimentés analysent l'impact que la charge fiscale aura parmi les risques des ETF.

Dans la plupart des cas, les fonds négociés en bourse sont très efficaces sur le plan fiscal. Il en résulte des avantages pour les investisseurs. Toutefois, ce n'est pas le cas dans tous les cas. En raison de leurs stratégies, de leurs actifs sous-jacents et de la manière dont ils sont gérés, certains fonds manquent de cette efficacité, ce qui peut compliquer le résultat à la fin de l'année. Par conséquent, parmi les risques des ETF à prendre en compte, la charge fiscale est essentielle.

Les risques fiscaux des ETF peuvent être contrôlés par des mécanismes créés par les gestionnaires pour alléger la charge fiscale. Il est important de préciser que ces mécanismes sont conçus conformément à la législation en vigueur.

L'efficacité fiscale mentionnée ci-dessus est obtenue grâce aux participants agréés (PA). Il s'agit d'organisations - généralement de grandes institutions financières - qui assurent la médiation entre le fonds et les marchés secondaires. Ces PA détiennent une part importante des actions d'un ETF. Ils les utilisent pour générer des liquidités sur le marché. En outre, ils permettent à la valeur nette d'inventaire du fonds de rester en ligne avec le prix du marché.

En termes de fiscalité, le participant agréé est responsable du paiement des plus-values du fonds aux investisseurs. Il s'agit d'une efficacité fiscale, qui limite l'un des principaux risques des ETF.

Afin d'éviter ces risques liés aux ETF, il est recommandé de procéder à une enquête approfondie sur les questions fiscales qui affectent chaque fonds négocié en bourse.

Risques liés au trading des ETF

Le fait que vous puissiez négocier les parts d'un ETF sur le marché secondaire des actions offre une certaine commodité aux investisseurs. Il fait de vous un participant actif et vous donne la possibilité d'établir des stratégies de rotation sectorielle. En même temps, cela alimente les risques des ETF. La possibilité d'être piégé dans des transactions régulières et constantes augmentera vos coûts de transaction.

Les risques d'augmentation des coûts et des frais des ETF peuvent annuler l'un des avantages des fonds négociés en bourse : les faibles coûts qu'ils entraînent pour les investisseurs.

En effet, les analystes ont conclu que le passage à des ETF gérés activement n'offre pas d'avantages majeurs en matière d'investissement. En fait, la plupart des fonds gérés activement ne parviennent pas à surpasser clairement les indices de référence.

Enfin, le trading des fonds négociés en bourse comporte un autre risque lié aux ETF. Certains de ces instruments présentent un fort écart entre l'offre et la demande sur le marché secondaire. La complication ici pourrait être les difficultés d'achat et de vente. Si vous avez besoin de sortir rapidement d'un ETF, le manque de liquidité ou d'amplitude des prix peut jouer contre vous.

Le portefeuille d'investissement d'un fonds peut être risqué

Les fonds négociés en bourse sont, par essence, un investissement groupé qui investit dans un panier d'actifs. Cette diversification peut jouer en faveur ou en défaveur de la performance du fonds.

Les actifs sont soumis à différents risques, politiques, macroéconomiques, de marché et propriétaires. Les mauvais choix des gestionnaires font partie des risques des ETF.

Votre tâche consistera à établir les risques potentiels des portefeuilles des fonds. Dans le même temps, vous devez limiter ces risques liés aux ETF avec votre propre portefeuille d'investissement équilibré.

Les erreurs de suivi parmi les risques des ETF

Que sont les erreurs de suivi ? C'est l'un des risques les moins pris en compte pour les ETF. Mais cela vaut la peine d'y réfléchir. Les erreurs de suivi sont des écarts entre la performance d'un fonds négocié en bourse et son indice de référence.

Ce type de risque lié au ETF découle d'une construction inadéquate du portefeuille d'investissement du fonds. La pondération des actifs du portefeuille ne reflète pas de manière fiable la performance de l'indice de référence.

Lorsque vous vous intéressez à un fonds indiciel, l'une de vos tâches consiste à comparer la performance du fonds avec l'indice de base. Des divergences peuvent toujours exister, mais quelques dixièmes de pourcentage sont normaux.

Pour éviter ces risques liés aux ETF, effectuez un benchmarking avant d'investir. N'oubliez pas que les performances passées ne garantissent pas les performances futures. Par conséquent, faites un examen régulier pour détecter si des erreurs de suivi se développent.

Risque de liquidation des ETF

Au début, nous avons mentionné le premier ETF à arriver sur le marché. Près de 30 ans ont passé et ce fonds figure toujours parmi les meilleurs ETF dans lesquels investir. Cependant, pour diverses raisons, un fonds négocié en bourse peut atteindre la fin de sa vie utile.

À ce moment-là, le processus de liquidation commence. Ce processus est généralement très ordonné et est réalisé par les gestionnaires de fonds.

Trois à quatre semaines à l'avance, les gestionnaires informeront les investisseurs de la date à laquelle le fonds cessera ses activités. À ce stade, si vous êtes un investisseur, vous pouvez emprunter deux voies.

La première consiste à vendre vos actions d'ETF avant la date de "clôture". Cela peut être très pratique si vous spéculez sur une vague de ventes qui pourrait faire chuter le prix de l'action. Il s'agit d'une initiative proactive face à la liquidation des fonds.

Notez que ce processus peut également s'appliquer aux meilleurs ETF. Il ne s'agit pas, parfois, d'un échec. L'objectif et la mission du fonds peuvent avoir été atteints.

La deuxième méthode consiste à conserver les actions jusqu'à la liquidation effective de l'ETF. S'il s'agit d'un instrument dont les sous-jacents sont à faible volatilité, cela peut être bénéfique pour vous. Vous devrez peut-être attendre quelques semaines pour que les gestionnaires vendent les actifs du fonds et distribuent le produit aux investisseurs.

Quelle que soit l'alternative que vous choisissez, même s'il s'agit des meilleurs ETF du marché, n'oubliez pas que vous devrez vous acquitter de vos obligations fiscales. Prenez les bons conseils lorsque la date de règlement de l'ETF arrive.

La popularité des fonds indiciels pourrait accroître leurs risques

Cela peut paraître étrange, mais plus d'un analyste le voit à l'horizon. C'est l'un des risques les moins pris en compte pour les ETF.

Ce qui se passe, c'est qu'à mesure que la popularité des fonds indiciels négociables en bourse augmente, des problèmes pourraient surgir. Les ETFs accumulent, au fil du temps, un grand nombre d'actions.

La gestion passive fait que ces actions sont bloquées et hors du marché. L'offre est insuffisante à la bourse, ce qui complique le prix des actions individuelles.

Dans un scénario imaginaire, si tous les investisseurs se tournent vers les ETF et abandonnent le trading d'actions individuelles, il y aura un sérieux problème. Le marché deviendrait insoutenable.

Les meilleurs courtiers pour investir sur les ETF

DEGIRO    Fortuneo
Investir comporte des risques de perte