Menu

Qu'est-ce qu'un fonds négocié en bourse (Exchange Traded Fund - ETF) ?

fonds négocié en bourse

Les ETF sont un moyen facile d'obtenir une exposition à un ensemble d'investissements sans avoir à acheter chacun d'eux individuellement. Ils peuvent suivre un indice boursier, comme le CAC40, une catégorie d'actifs, comme les obligations d'État, un segment de marché, comme les obligations dont l'échéance est inférieure à cinq ans, une région ou un secteur.

Les ETF sont qualifiés d'investissements "passifs", ou de fonds passifs, dans la mesure où ils tentent de suivre la performance d'un indice boursier ou d'un groupe d'investissements, contrairement aux fonds "actifs" qui tentent de battre l'indice.

Les ETF sont également connus comme des investissements/fonds "ouverts" plutôt que "fermés". Cela signifie que lorsque de l'argent est investi dans le fonds, de nouvelles actions (parts) sont créées. Lorsque l'argent est retiré, les parts sont rachetées. Les ETF, comme tous les produits négociés en bourse, sont négociés sur une bourse reconnue, comme la Bourse Euronext.

Pourquoi utiliser un ETF ?

Certains des principaux attraits de l'investissement dans les ETF sont le faible coût, la transparence, la flexibilité et le choix. Par exemple, les frais annuels pour un ETF comme le Lyxor ETF CAC 40 qui suit le principal indice de la bourse de Paris sont de 0,25 %. Contrairement aux fonds communs de placement, qui s'échangent à un prix fixe pendant la journée, les ETF peuvent être négociés chaque fois que la bourse est ouverte. Cela en fait un moyen flexible d'investir.

Performance historique du Lyxor CAC 40 (DR) UCITS ETF - Dist

Lyxor CAC 40

Investir dans les ETF permet également de diversifier plus facilement votre portefeuille. Par exemple, l'achat d'un ETF qui suit l'indice S&P500 est comparable à l'achat d'une petite partie, dans la proportion appropriée, de chacune des 500 sociétés de l'indice - le tout à un coût bien inférieur à celui qui serait réalisable pour un particulier compte tenu des commissions prélevées pour chaque transaction.

De même, un ETF d'obligations d'entreprises typique contient plus de 200 obligations individuelles, de sorte que le risque de défaut est hautement diversifié.

Comment sélectionner un ETF ?

1. Les composants de l'indice de marché

Il est toujours important de se demander : est-ce que j'aimerais investir dans les composants de cet indice ? Les indices sont des méthodologies fondées sur des règles et sont normalement construits en pondérant chaque instrument sous-jacent en fonction de sa capitalisation boursière (taille) sur ce marché particulier. Par conséquent, certains indices accordent un poids important à une entreprise ou à un pays en particulier. En examinant les composantes sous-jacentes, nous pouvons juger si chaque indice constitue, à notre avis, un investissement approprié.

2. Méthode de réplication et erreur de suivi

La méthode de détention des composants physiques d'un indice varie d'un fonds à l'autre. De nombreux fonds utilisent un système d'optimisation, dans lequel un échantillon de titres est utilisé pour reproduire la performance de l'indice dans son ensemble. Il faut donc sélectionner les fonds qui se rapprochent le plus possible de la performance de l'indice en examinant l'écart de suivi de chaque ETF, c'est-à-dire la mesure dans laquelle le gestionnaire de l'ETF a reproduit la performance de l'indice.

3. Coûts

Sous réserve des autres facteurs énumérés ici, nous cherchons à détenir le fonds dont le coût global est le plus faible dans chaque catégorie d'actifs. Cela inclut le ratio de dépenses totales du fonds, une mesure du coût de gestion du fonds et des frais de gestion facturés aux investisseurs et prélevés sur la valeur quotidienne du fonds, mais il faut aussi prendre en compte la performance du fonds et les coûts de transaction. Nous cherchons donc à sélectionner les fonds qui offrent la meilleure valeur globale.

4. Taille et volume de négociation

La taille et le volume de transactions d'un ETF sont des considérations importantes. Il est clair que nous ne voulons pas investir de gros montants dans un ETF dont le volume de transactions est limité. Nous cherchons généralement à utiliser les ETF dont les écarts entre l'offre et la demande sont les plus faibles, c'est-à-dire l'écart le plus faible entre le coût d'achat et de vente de chaque fonds. Bien qu'un ratio de dépenses totales du fonds faible puisse sembler attrayant, si l'écart entre l'offre et la demande est très important et/ou si la taille du fonds est très petite, nous n'utiliserons pas nécessairement ce fonds tant que ces conditions ne se seront pas améliorées. Nous cherchons également à comprendre la dynamique de la liquidité des positions de l'indice sous-jacent, afin de mieux comprendre les coûts de "création" ou de "rachat" d'un ETF donné.

5. Le type d'ETF

Il existe deux principaux types d'ETF : " physiques " ; et " synthétiques " ou " basés sur des swaps ".

Les ETF physiques visent à produire la performance d'un indice en investissant dans ses composants individuels.

Les ETF synthétiques, en revanche, utilisent un "swap" (un accord juridique entre deux parties, dont l'une est normalement une banque) pour produire le rendement, tout en détenant les actifs du fonds comme garantie. La garantie peut prendre la forme de nombreux instruments et peut être totalement indépendante de l'indice que l'ETF tente de reproduire. Dans certains cas - généralement sur des marchés plus ésotériques - un ETF synthétique peut occasionnellement avoir des coûts inférieurs à ceux d'un ETF physique, mais nous pensons qu'investir dans un ETF physique est plus sûr, car il est moins exposé à ce que l'on appelle le risque de contrepartie : le risque qu'une partie à la transaction fasse faillite. De plus, la garantie détenue dans l'ETF synthétique peut parfois être de mauvaise qualité, ou difficile à négocier.

Quels sont les risques des ETF ?

L'un des inconvénients potentiels d'un ETF est que, comme il ne détient pas toujours tous les actifs de l'indice qu'il tente de reproduire, il y aura une légère différence entre sa performance et celle de l'indice. Bien que cette "différence de suivi" puisse jouer en faveur de l'investisseur, elle peut aussi jouer contre lui.

Les ETF qui ne sont pas négociés dans votre devise peuvent vous exposer au risque de change. Les fluctuations du taux de change peuvent affecter la performance du capital et les revenus générés par ces ETF lorsqu'ils sont convertis dans votre devise.

Tous les investissements comportent des risques, et il en va de même pour les ETF, mais dans le cas très improbable où le fournisseur d'ETF ferait faillite, vous auriez toujours accès aux actifs de l'ETF, qui sont protégés et détenus par un dépositaire distinct.

Les types d'ETF

Nous avons inclus quelques-uns des types d'ETF les plus populaires ci-dessous, mais il ne s'agit en aucun cas d'une liste exhaustive :

1. Les ETF de matières premières

Un ETF de matières premières suit le prix d'une matière première particulière, comme l'or, le maïs ou le gaz naturel. Historiquement, la corrélation entre les matières premières et les actions a été assez faible, et c'est pourquoi de nombreux investisseurs incluent les ETF de matières premières dans un portefeuille diversifié. Il est important de noter que l'achat d'un ETF de matières premières ne signifie pas que l'investisseur achète la matière première en soi, mais un contrat qui reflète le prix.

2. Les ETF sectoriels

Un ETF sectoriel suit une industrie particulière, qu'il s'agisse de technologie ou de soins de santé, et indique généralement le nom du secteur - ou du sous-secteur - dans son titre. Les investisseurs peuvent privilégier un ETF sectoriel afin de profiter du cycle économique ou de tirer parti des caractéristiques de risque/rendement d'un secteur. Par exemple, la technologie peut être sujette à plus de volatilité qu'un secteur traditionnellement stable comme les services publics.

3. Les ETF à marché large

Le type de ETF de loin le plus populaire est celui qui suit une grande partie, sinon la totalité, du marché boursier, généralement un indice boursier comme le Russell 3000 ou le S&P500. Dans ce cas, les actions sous-jacentes sont très diversifiées et susceptibles d'englober à la fois des noms connus et des sociétés moins connues dans un large éventail de secteurs.

4. Les ETF Smart Beta

Les ETF Smart Beta sont légèrement différents dans la mesure où ils suivent une approche systématique basée sur des règles pour choisir les actions d'un indice particulier. Ces ETF suivent toujours un indice, tout en tenant compte de facteurs alternatifs tels que les bénéfices totaux, les profits, les revenus ou les données fondamentales et métriques à caractère financier. Ce type de ETF est encore relativement nouveau et, par conséquent, les volumes d'échanges et la liquidité sont généralement inférieurs à la moyenne.

Différence entre un ETF et un fonds commun de placement

La grande idée derrière les ETF était de donner aux investisseurs un produit liquide et fiscalement avantageux qui n'était pas un fonds commun de placement. À la base, les ETF et les fonds communs de placement sont constitués de fonds mis en commun par de nombreux investisseurs, le principe étant que les investisseurs individuels ont accès à une expertise et à des placements qu'ils n'auraient pas autrement.

La différence la plus évidente avec un fonds commun de placement est que les ETF sont négociés en bourse, de sorte que nous pouvons effectuer des transactions sur le ETF tout au long de la journée, plutôt qu'à un point fixe chaque jour comme dans le cas d'un tracker de fonds commun de placement (généralement vers midi). Cela offre une flexibilité supplémentaire dans la gestion des portefeuilles et signifie que des parts entières du fonds peuvent être achetées et vendues entre investisseurs sans avoir besoin d'acheter et de vendre les titres sous-jacents du fonds.

La flexibilité n'est qu'une partie de l'équation. Les ETF nous permettent de connaître le prix exact auquel nous allons acheter ou vendre le titre, avant que la transaction n'ait lieu. Cela est essentiel pour gérer efficacement les portefeuilles et, à la surprise de nombreux investisseurs, ce n'est pas le cas avec les fonds communs de placement. De même, les ETF offrent une transparence quotidienne sur leurs avoirs, ce qui nous permet de mieux comprendre et de modéliser le risque, alors que les fonds communs de placement offrent généralement aux investisseurs cet aperçu une fois par mois (et souvent en différé).

Étant donné que le prix et les transactions d'un tracker indiciel de fonds communs de placement sont effectués une fois par jour, vous ne connaîtrez généralement le prix auquel vous avez acheté ou vendu qu'après la transaction. Les ETF, en revanche, sont négociés sur des bourses reconnues, ce qui signifie que la visibilité des prix est élevée et qu'ils peuvent être négociés chaque fois que le marché boursier concerné est ouvert.

Enfin, l'éventail des ETF proposés est beaucoup plus large que celui des fonds communs de placement. Les ETF offrent un accès à de nombreux actifs que les fonds trackers n'offrent pas, et sous de nombreuses autres formes. Cela nous donne plus d'outils pour mettre en œuvre nos idées d'investissement et permet un plus grand degré de contrôle du risque et de granularité dans la gestion des portefeuilles.

Comparatif des courtiers en bourse

CourtiersSupports financiersFrais de courtage
Actions Euronext
Notre avisRevue du courtier
Compte TitresPas de commission sur les transaction.
Frais de gestion externes : 0.50€ par transaction
Frais de change : 0.25%
Frais de courtage les moins chers du marché sur plus de 50 places boursières, mais pas de PEADEGIRO
Compte Titres, compte sur margePas de commissions pour un volume mensuel maximum de 100 000 EUR puis 0,20%Trading sans commissions, mais avec un choix de titres limité à 2000 actions et 16 ETF. Compte démo gratuit pour tester la plateforme.XTB
Compte Titres, PEA, PEA-PME, banque en ligne0.10% à 0.20% selon le profilService complet avec toutes les options d'une banque en ligneFortuneo
Compte Titres1€ par ordre / 0€ pour les ordres exécutés en fin de journéeBUX Zero offre un service d'investissement compétitif, mais exclusivement sur mobile. Il s'adresse donc aux investisseurs débutants. Recevez une action gratuite.Bux Zero
Compte Titres, plans d'investissements programmés, certificats turbos 1€ par ordre / 0€ pour les achats programmés La plateforme exclusivement sur mobile limite les outils d'analyse et n'est donc pas adaptée aux traders expérimentés.Trade Republic
Investir comporte des risques de perte