Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 05-07-2024 13:03:24

Climax
Administrateur
Inscription: 30-08-2008
Messages: 6 153
Windows 10Firefox 127.0

Trading d'obligations municipales (munis)


obligations-municipales.png

Les obligations municipales (munis) sont des titres de créance émis par les États, les municipalités ou les comtés pour financer des projets publics.

Il peut s'agir de projets d'infrastructure tels que des routes, des écoles et des hôpitaux.

Le trading d'obligations municipales consiste à acheter et à vendre ces titres dans différents environnements de marché, par exemple en les sous-pondérant ou en les surpondérant dans un portefeuille en fonction de circonstances spécifiques.

Points clés :

Avantages fiscaux

  • Les intérêts perçus sur les obligations municipales sont souvent exonérés de l'impôt fédéral, d'État et local.

  • Cela les rend attrayantes pour les investisseurs sensibles aux questions fiscales.

Qualité du crédit et notations

  • Évaluer la qualité du crédit en utilisant les notations d'agences telles que Moody's, S&P et Fitch pour évaluer le risque de défaillance.

Dynamique du marché

  • Les obligations municipales sont négociées de gré à gré (OTC), les principales plateformes telles que EMMA et Bloomberg fournissant des données essentielles et des capacités de trading.

  • Cette nature de gré à gré peut avoir un impact sur la liquidité et la tarification.

Les ETF

  • Les ETF comme MUB ou HYD peuvent fournir une exposition diversifiée.

Types d'obligations municipales

Obligation générale (General Obligation Bonds - GO)

  • Garanties par le pouvoir d'imposition de l'émetteur.

  • Elles sont souvent considérées comme moins risquées car elles sont garanties par la capacité de l'émetteur à taxer les résidents.

Obligations à revenus

  • Garanties par des sources de revenus spécifiques, telles que les péages ou les redevances d'un projet.

  • Généralement plus risquées que les GO, car leur remboursement dépend de la réussite du projet générateur de recettes.

Build America Bonds (BAB) - Obligations à paiement direct

Les Build America Bonds - ou obligations à paiement direct - ont été introduites en 2009 dans le cadre de l'American Recovery and Reinvestment Act.

Contrairement aux obligations municipales traditionnelles, les BAB sont imposables, mais les émetteurs reçoivent une subvention fédérale pour compenser les coûts d'emprunt plus élevés.

Ce programme a permis d'élargir le marché des obligations municipales à de nouveaux participants, notamment des fonds de pension et des acheteurs étrangers qui ne s'intéressent généralement pas aux obligations exonérées d'impôt.

Bien que le programme ait pris fin en 2010, les BAB existants continuent d'être négociés sur le marché secondaire.

Les traders doivent être conscients de leurs caractéristiques uniques, notamment des rendements potentiellement plus élevés et un traitement fiscal différent de celui des obligations municipales traditionnelles.

Obligations vertes

Les obligations municipales vertes financent des projets respectueux de l'environnement tels que les énergies renouvelables, les transports propres et la conservation de l'eau.

Ce segment de marché en pleine expansion attire les investisseurs soucieux de l'environnement et peut offrir des avantages en termes de prix en raison de la forte demande.

Les traders doivent être conscients des normes et des certifications des obligations vertes, ainsi que des différences potentielles de liquidité par rapport aux obligations municipales traditionnelles.

Certains investisseurs sont prêts à accepter des rendements plus faibles pour les obligations vertes, un phénomène connu sous le nom de "greenium".

La compréhension du marché des obligations vertes devient de plus en plus importante pour les traders d'obligations municipales à mesure que les préoccupations climatiques augmentent.

Swaps de défaut de crédit sur les Munis

Les swaps de défaut de crédit (CDS) sont des produits financiers dérivés qui fournissent une assurance contre les défauts de paiement des obligations.

Sur le marché des obligations municipales, les CDS peuvent être utilisés pour gérer le risque de crédit ou exprimer des opinions sur la solvabilité d'un émetteur.

Les traders peuvent utiliser les CDS municipaux pour couvrir des positions obligataires ou créer des expositions synthétiques.

Toutefois, le marché des CDS municipaux est moins liquide que celui des CDS d'entreprises, et tous les émetteurs municipaux ne disposent pas de contrats de CDS activement négociés.

La compréhension des spreads de CDS peut fournir des informations précieuses sur la perception du risque de crédit par le marché, et compléter les notations et analyses de crédit traditionnelles.

Naturellement, de nombreux traders ont tendance à faire confiance à l'évaluation du risque par le marché plutôt qu'aux informations fournies par les agences de notation et d'autres institutions qui ne sont peut-être pas directement impliquées dans le jeu.

Obligations municipales synthétiques

Les obligations municipales synthétiques combinent des obligations du Trésor avec des produits dérivés exonérés d'impôts afin de reproduire les rendements des obligations municipales réelles.

Cette stratégie peut être utilisée par les traders qui recherchent un revenu exonéré d'impôt mais préfèrent la liquidité des marchés du Trésor.

Les traders peuvent créer des obligations municipales synthétiques en utilisant des obligations du Trésor et des swaps de taux d'intérêt ou des swaps de rendement total.

Cette approche peut présenter des avantages en termes de personnalisation et de réduction potentielle des coûts de transaction.

Néanmoins, elle nécessite une compréhension approfondie des produits dérivés et peut introduire un risque de contrepartie.

Les structures synthétiques peuvent également être utilisées pour arbitrer les écarts de prix entre les obligations au comptant et les marchés dérivés.

Caractéristiques principales

Avantages fiscaux

Les intérêts perçus sur les obligations municipales sont souvent exonérés de l'impôt fédéral sur le revenu et peuvent être exonérés de l'impôt d'État et de l'impôt local.

Qualité du crédit

Les notations fournies par des agences telles que Moody's, S&P et Fitch permettent d'évaluer le risque de défaillance.

Échéance

Va du court terme (1-3 ans) au long terme (30 ans et plus).

Liquidité

Généralement plus faible que celle des autres obligations en raison de la taille réduite des émissions et du nombre moins important de transactions.

Concepts relatifs au trading d'obligations Muni

Possibilité de remboursement anticipé

De nombreuses obligations municipales sont remboursables par anticipation, ce qui signifie que l'émetteur peut les racheter avant l'échéance à un prix prédéterminé.

Cette caractéristique a une incidence sur les stratégies de prix et de trading.

Les obligations remboursables par anticipation offrent généralement des rendements plus élevés pour compenser le risque de remboursement anticipé.

Les traders doivent prendre en compte la probabilité d'un remboursement anticipé lorsqu'ils évaluent ces obligations.

Si les taux d'intérêt baissent, les émetteurs peuvent appeler des obligations pour se refinancer à des taux plus bas.

Dans ce cas, les traders peuvent être amenés à réinvestir à des rendements moins favorables.

Les traders avertis peuvent utiliser l'analyse de l'écart ajusté aux options (OAS) pour évaluer les obligations remboursables par anticipation.

Primes et décotes sur le marché secondaire

Sur le marché secondaire, les obligations municipales se négocient souvent à des prix supérieurs (prime) ou inférieurs (décote) à leur valeur nominale.

Cela est dû à l'évolution des taux d'intérêt, de la qualité du crédit ou de la demande du marché.

Les obligations à prime offrent des taux de coupon plus élevés que les taux actuels du marché, tandis que les obligations à décote offrent des taux plus bas.

Les traders doivent tenir compte de l'incidence de ces primes ou décotes sur le rendement à l'échéance et sur les plus-values ou moins-values potentielles.

Les implications fiscales diffèrent également : pour certains types de munis, la décote du marché peut être imposée comme un revenu ordinaire lorsque l'obligation arrive à échéance ou est vendue.

Durée

La duration mesure la sensibilité du prix d'une obligation aux variations des taux d'intérêt.

Elle est exprimée en années et représente le temps moyen pondéré pour recevoir tous les flux de trésorerie d'une obligation.

Une durée plus élevée indique une plus grande volatilité du prix lorsque les taux d'intérêt changent.

Les traders en obligations municipales utilisent la duration pour gérer le risque du portefeuille et comparer des obligations ayant des échéances et des taux d'intérêt nominaux différents.

La duration modifiée, une variante de ce concept, estime directement le pourcentage de variation de prix pour une variation de 1% du rendement.

Il est important de comprendre la duration pour mettre en œuvre des stratégies de couverture efficaces et évaluer le risque de taux d'intérêt.

Rendement équivalent à l'impôt

Le rendement équivalent fiscal (TEY) permet aux traders/investisseurs de comparer sur un pied d'égalité les obligations imposables et les obligations exonérées d'impôt.

Pour calculer le TEY, il suffit de diviser le rendement exonéré d'impôt par (1 - taux marginal d'imposition).

Par exemple, si une obligation municipale rapporte 4,00 % et que le taux marginal d'imposition de l'investisseur est de 20 %, le TEY est de 5,00 % (4 % / (1 - 0,20)).

Cela signifie qu'une obligation imposable devrait rapporter 5 % pour égaler le rendement après impôt de l'obligation municipale.

Les traders utilisent le TEY pour identifier les opportunités de valeur relative entre les obligations imposables et les obligations exonérées d'impôt, en tenant compte des taux d'imposition fédéraux et nationaux, le cas échéant.

Participants au marché

Investisseurs individuels/traders

Ils achètent souvent des obligations municipales pour obtenir un revenu exonéré d'impôt.

Étant donné qu'il s'agit de marchés plus petits dans l'ensemble, les niveaux de propriété institutionnelle tendent à être plus faibles.

Investisseurs institutionnels

Y compris les fonds communs de placement, les compagnies d'assurance et les banques.

Courtiers (Broker-Dealers)

Facilitent le trading des obligations municipales et fournissent des liquidités.

Plates-formes de trading

Les obligations municipales sont principalement négociées de gré à gré (OTC) plutôt que sur des bourses centralisées.

Les principales plates-formes sont les suivantes:

Electronic Municipal Market Access (EMMA)

Fourni par le Municipal Securities Rulemaking Board (MSRB), il offre des données gratuites sur les obligations municipales.

Bloomberg

Fournit une plateforme pour les transactions institutionnelles et l'analyse de données.

Stratégies de trading

Acheter et conserver

  • Convient aux investisseurs qui recherchent un revenu régulier et exonéré d'impôt.

  • Se concentre sur les obligations présentant une bonne qualité de crédit et des rendements attrayants.

  • Il existe certains ETF qui fournissent des liquidités à ces marchés obligataires (par exemple, MUB, HYD).

Trading actif

  • Consiste à acheter et à vendre des obligations pour tirer parti des mouvements du marché et des variations des taux d'intérêt.

  • Cela nécessite une connaissance approfondie du marché et l'accès à des données en temps réel.

Échelonnement

  • Diversifie les dates d'échéance afin de gérer le risque de taux d'intérêt et d'assurer la liquidité.

  • Les traders achètent des obligations arrivant à échéance à différents intervalles, ce qui permet d'obtenir des revenus réguliers et de réduire le risque de réinvestissement.

Impact des changements démographiques

Les changements démographiques influencent considérablement les marchés des obligations municipales.

Le vieillissement de la population peut accroître la demande de soins de santé et de services aux personnes âgées, ce qui affecte les types de projets financés par les obligations municipales.

Les migrations de population entre États (États à forte fiscalité -> États à faible fiscalité) peuvent avoir un impact sur les assiettes fiscales et la santé fiscale des émetteurs.

Les villes en croissance peuvent avoir besoin d'émettre plus d'obligations pour financer l'expansion des infrastructures, tandis que les municipalités en décroissance peuvent avoir des difficultés à rembourser leur dette.

Les traders doivent tenir compte de ces tendances à long terme lorsqu'ils évaluent la solvabilité des émetteurs et le potentiel d'appréciation des prix dans différentes zones géographiques.

Risques

Risque de crédit

Risque de défaut de paiement de l'émetteur.

Risque de taux d'intérêt

Les prix des obligations sont inversement liés aux taux d'intérêt.

Une hausse des taux peut faire baisser le prix des obligations.

Risque de liquidité

Difficulté d'acheter ou de vendre des obligations sans affecter le prix de manière significative.

Environnement réglementaire

Municipal Securities Rulemaking Board (MSRB)

Régit l'émission et la négociation des obligations municipales.

Securities and Exchange Commission (SEC)

Assure la transparence et l'équité du marché des obligations municipales.

Facteurs économiques ayant un impact sur les obligations municipales

Taux d'intérêt

Les politiques des banques centrales et les attentes en matière d'inflation ont un impact sur le prix des obligations.

Santé financière des émetteurs

Les budgets des États et des collectivités locales et les conditions économiques.

Changements législatifs

Les lois fiscales et les politiques fédérales de financement peuvent affecter l'attrait des obligations municipales.

Corrélation avec d'autres types d'obligations et d'actifs

Voici quelques corrélations avec d'autres types d'actifs, en utilisant le ETF MUB.

ETF-MUB.png

Les obligations municipales ont eu tendance à afficher une corrélation positive modeste avec les actions au fil du temps (+0,25) et une corrélation légèrement forte (+0,50 à +0,60) avec les indices obligataires traditionnels tels que représentés par TLT et TIP.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans ce sujet: 0, invités: 1
[Bot] CCBot

Pied de page des forums