Menu

Biais psychologiques dans le trading et comment les éviter

Biais psychologiques dans le trading

La psychologie est un élément important du trading. Les décisions que nous prenons sont le produit du traitement des informations que notre cerveau reçoit. Cela signifie que nos préjugés psychologiques peuvent avoir un impact important sur nos décisions de trading.

Il existe de nombreux biais psychologiques différents qui peuvent affecter les traders, mais certains des plus courants sont l'erreur du joueur, le biais de confirmation et l'aversion pour la perte.

Nous allons examiner ces erreurs et ces préjugés ci-dessous.

L'erreur du joueur / l'erreur de la main chaude

L'erreur du joueur est la croyance erronée qu'un résultat particulier est plus susceptible de se produire parce qu'il s'est produit ou non récemment, et qu'il est moins susceptible de se produire à l'avenir.

Ce type de raisonnement est souvent appelé "l'erreur de la main chaude".

Exemple de l'erreur du joueur

Par exemple, disons que vous jouez à pile ou face. Les cinq derniers lancers ont tous été face.

Vous pouvez être tenté de penser que le prochain lancer aura plus de chances d'être pile parce que les faces sont apparues si souvent ces derniers temps et que les choses devraient s'équilibrer.

Cependant, chaque tirage de la pièce est un événement indépendant et la probabilité d'obtenir pile ou face est toujours de 50 %.

L'erreur du joueur peut conduire les gens à prendre toutes sortes de mauvaises décisions, comme par exemple de courir après leurs pertes au jeu, parce qu'ils pensent qu'ils vont gagner, et d'utiliser des stratégies de Martingale et autres stratégies dangereuses.

Les investisseurs et les traders peuvent également être la proie de l'erreur du joueur. Par exemple, si les cours des actions sont en baisse depuis quelques jours, certains investisseurs peuvent penser qu'il est plus probable qu'ils continuent à baisser.

Cependant, ce n'est pas parce que les cours des actions ont baissé récemment qu'ils sont plus susceptibles de baisser. Tout ce qui est connu est déjà escompté dans les prix.

Quand la main chaude a-t-elle le plus de chances d'avoir raison ?

Il y a des cas où la main chaude est plus une zone grise.

Exemple au baseball

Supposons qu'un joueur de base-ball ait une moyenne de 0,300 pour la saison (c'est-à-dire qu'il réussit à frapper 3 fois sur 10 lorsqu'il se présente au bâton), mais qu'il n'ait pas réussi à frapper 10 fois au cours de ses 10 derniers coups.

Est-il "dû" pour un succès simplement parce que ses performances ont été si faibles ces derniers temps ?

Tout comme le lancer d'une pièce de monnaie, chaque at-bat dans un match de baseball est un événement indépendant.

Il n'y a donc pas nécessairement plus ou moins de chances qu'un coup sûr se produise lors d'un at-bat par rapport à un autre.

Il y a évidemment des exceptions, comme le fait d'avoir plus de chances d'obtenir un coup sûr contre un lanceur plus faible qu'un lanceur plus fort ou d'avoir plus de chances d'obtenir un coup sûr à domicile que sur la route.

On pourrait donc s'attendre à ce qu'il y ait 70 % de chances que la série de 0 pour 10 devienne 0 pour 11 en tenant compte de l'ensemble des performances.

Cependant, il existe des cas où les performances récentes peuvent être indicatives des performances futures.

Par exemple, si le joueur est blessé d'une manière ou d'une autre, cela peut refléter une nouvelle base de performance jusqu'à ce que la blessure soit guérie.

Si un joueur de baseball a normalement une moyenne au bâton de 0,300 et qu'il est à 8 contre 10 au cours de ses derniers at-bats, cela signifie-t-il qu'il est susceptible d'être moins performant pour " égaliser " sa moyenne au bâton ?

Ou bien cela signifie-t-il que sa série de bons résultats va se poursuivre parce qu'il a si bien frappé la balle ?

Il y a des cas où un joueur peut vraiment bien voir la balle, être dans le rythme et mieux s'exécuter. Ou la compétition peut être plus faible que la normale sur une courte période.

Comme beaucoup de choses dans la vie, il y a souvent une zone grise et il peut être difficile de dire avec certitude si la main chaude existe ou non.

Mais en général, le sophisme du joueur reste un sophisme car il suppose que les performances passées dictent les probabilités futures alors qu'en fait, chaque événement est indépendant dans de nombreux scénarios.

L'erreur du joueur est liée à de nombreux autres biais et erreurs dans le cadre de l'économie comportementale.

Biais de récence (disponibilité)

L'erreur du joueur est également liée au biais de récence ou de disponibilité.

Il s'agit de la tendance des gens à accorder plus de poids aux informations récentes qu'aux informations plus anciennes lorsqu'ils prennent des décisions.

Par exemple, si vous avez connu une série de victoires au jeu, vous pourriez être plus enclin à penser que vous avez des chances de continuer à gagner parce que vos récentes victoires sont encore fraîches dans votre esprit. Cela pourrait même être confondu avec de l'habileté.

Vous serez peut-être moins enclin à vous souvenir de toutes les fois où vous avez perdu dans le passé, car elles remontent à plus loin et ne sont pas aussi évidentes.

De même, si vous avez eu une série de malchances récemment, vous pouvez être plus enclin à penser que cela va continuer parce que les pertes récentes sont encore fraîches dans votre esprit.

C'est pourquoi il est important d'être conscient des préjugés lorsque vous prenez des décisions et d'essayer de penser objectivement.

Biais d'ancrage

L'erreur du joueur est également liée au biais d'ancrage.

Le biais d'ancrage est la tendance des gens à se fixer sur le premier élément d'information qu'ils entendent (l'ancre) et à prendre des décisions en fonction de cette ancre, même si elle n'est pas pertinente.

Par exemple, disons que l'on vous demande d'estimer le pourcentage de pays africains au sein des Nations unies.

Si votre première estimation est de 10 %, il est probable que vous vous ancrez sur ce chiffre et que votre deuxième estimation sera plus proche de 10 % que si vous n'aviez pas entendu de chiffre du tout.

De même, dans les jeux d'argent, si vous voyez que la personne à côté de vous vient de gagner un gros lot, vous serez plus enclin à penser que c'est à votre tour de gagner parce que vous vous appuyez sur son récent succès.

Biais d'excès de confiance

L'erreur du joueur est également liée au biais d'excès de confiance.

Le biais d'excès de confiance est la tendance des gens à surestimer leurs capacités et à sous-estimer la probabilité que de mauvaises choses se produisent.

Par exemple, les gens pensent souvent qu'ils sont meilleurs conducteurs que les autres et qu'ils risquent moins d'avoir un accident.

Cependant, la réalité est que les accidents se produisent tout le temps, et que tout le monde peut être impliqué dans un accident.

Le biais d'excès de confiance peut amener les gens à prendre des risques inutiles, et il peut aussi les rendre moins enclins à se préparer aux pires scénarios.

Par exemple, une personne qui a une confiance excessive dans ses capacités de conduite peut ne pas prendre la peine de souscrire une assurance, car elle pense qu'elle n'en aura jamais besoin.

Cependant, si elle a un accident, elle se retrouvera avec de lourdes factures qu'elle ne sera peut-être pas en mesure de payer.

Le biais de l'excès de confiance est un problème majeur dans de nombreux domaines de la vie, et il peut avoir de graves conséquences.

Les personnes qui ont une confiance excessive en leurs capacités prennent souvent de mauvaises décisions et peuvent se retrouver dans des situations qu'elles ne peuvent pas gérer.

Si vous pensez souffrir d'un biais de confiance excessive, il est important d'essayer d'être plus réaliste quant à vos capacités et aux risques liés à diverses activités.

Vous devez également vous préparer aux pires scénarios, afin d'être en mesure de faire face à la situation si les choses ne se déroulent pas comme prévu.

Le biais d'excès de confiance est un problème important dans le trading.

Lorsque nous sommes nouveaux dans un domaine, nous ne savons pas ce que nous ne savons pas. Il est donc facile d'être trop confiant, ce qui conduit inévitablement à de mauvais résultats.

Cela nous amène à notre prochain phénomène...

L'effet Dunning-Kruger

L'effet Dunning-Kruger est un biais cognitif selon lequel les personnes qui ne sont pas compétentes dans un domaine ont tendance à surestimer leurs capacités.

Cela s'explique par le fait qu'elles n'ont pas la capacité de voir leurs propres lacunes et qu'elles se croient donc meilleures qu'elles ne le sont en réalité.

L'effet Dunning-Kruger est lié au biais d'excès de confiance, mais il concerne spécifiquement les personnes non qualifiées.

Les personnes qui sont compétentes dans un domaine ont tendance à avoir une vision plus précise de leurs capacités.

L'effet Dunning-Kruger peut entraîner toutes sortes de problèmes, car les personnes non qualifiées ont tendance à prendre de mauvaises décisions.

Elles peuvent prendre des risques inutiles ou ne pas se préparer aux pires scénarios.

L'effet Dunning-Kruger représenté sur un graphique

Le graphique de Dunning-Kruger illustre le phénomène d'excès de confiance chez les personnes qui n'ont qu'une connaissance marginale de quelque chose ou qui ont peu de compétences.

Par exemple, une personne dont les compétences ou les connaissances sont très faibles peut avoir une grande confiance dans ce qu'elle sait, même si elle ne sait presque rien. Cela s'explique par le fait qu'elle n'en sait même pas assez pour être consciente de ce qui lui échappe.

Au fur et à mesure que les gens deviennent plus compétents, ils deviennent plus conscients de ce qu'ils ne savent pas, et leur excès de confiance s'estompe. C'est particulièrement vrai pour les tâches complexes, comme le trading, le jeu d'échecs et d'autres activités similaires.

Au fil du temps, les personnes deviennent plus compétentes et plus expérimentées, et elles commencent à mieux comprendre ce qu'elles savent et ce qu'elles ne savent pas.

L'effet Dunning-Kruger

L'effet Dunning-Kruger dans le trading

Dans le trading, l'effet Dunning-Kruger peut entraîner de gros problèmes.

Si vous débutez dans le trading, vous pouvez surestimer vos capacités et prendre des risques inutiles.

Vous pouvez également ne pas vous préparer aux pires scénarios, tels que l'impact de douloureux drawdowns, et ainsi finir par perdre beaucoup d'argent.

Il est important d'être conscient de l'effet Dunning-Kruger et d'essayer d'être réaliste quant à vos capacités lorsque vous débutez dans le trading.

Si vous n'êtes pas sûr de quelque chose, il est toujours préférable de demander l'aide d'une personne plus expérimentée.

Assurez-vous qu'elle est parfaitement informée et qu'elle a une bonne expérience de ce que vous essayez de comprendre.

En outre, ne commettez pas l'erreur d'avoir une opinion sûre d'elle dans des sujets où vous n'êtes pas fort.

L'erreur du tireur d'élite texan

Le sophisme du tireur d'élite texan est un biais cognitif qui conduit les gens à rechercher des modèles dans les données, même lorsqu'il n'y en a pas.

En effet, les gens ont tendance à voir des modèles là où il n'y en a pas, et ils peuvent ignorer les preuves qui contredisent leurs croyances.

Le sophisme du tireur d'élite texan peut conduire les gens à prendre toutes sortes de mauvaises décisions, car ils se basent sur des informations fausses.

Par exemple, une personne qui croit au sophisme du tireur d'élite texan peut penser qu'elle a trouvé une stratégie d'investissement gagnante, alors qu'en réalité elle a simplement eu de la chance.

Si elle continue à investir sur la base de cette fausse croyance, elle finira par perdre de l'argent.

L'erreur du tireur d'élite texan est un problème majeur dans le domaine du trading.

De nombreuses personnes qui débutent dans le trading pensent qu'elles ont trouvé la stratégie parfaite, alors qu'en réalité, elles ont simplement eu de la chance.

Si elles continuent à trader en se basant sur cette fausse croyance, elles finiront par perdre de l'argent.

Il est important d'être conscient du sophisme du tireur d'élite texan et de réaliser qu'il n'existe pas de stratégie d'investissement parfaite.

Le trading comporte toujours un certain risque et vous devez vous préparer à l'éventualité de pertes.

Biais de confirmation

Le biais de confirmation est le biais psychologique le plus répandu sur les marchés, et il est d'ailleurs reconnu par les traders eux-mêmes.

Ce type de biais se produit lorsqu'une personne ne recherche que les informations qui confirment ses croyances, en ignorant toute preuve du contraire.

Le biais de confirmation est dangereux car il peut conduire les gens à prendre de mauvaises décisions.

Par exemple, une personne qui a un préjugé favorable à l'égard d'une action particulière peut ne rechercher que les informations qui confirment ses convictions sur cette action, et ignorer tout ce qui contredit son point de vue.

Cela peut l'amener à acheter l'action même si elle est surévaluée, et elle peut finir par perdre de l'argent.

Il est important d'être conscient du biais de confirmation et d'essayer d'examiner les deux côtés d'une question avant de prendre une décision.

Si vous envisagez d'investir dans une action ou un instrument particulier, assurez-vous de faire vos recherches et de prendre en compte tous les éléments avant de prendre une décision.

Il est important de ne pas se contenter de rechercher des informations qui confirment vos convictions, mais de rechercher également des informations qui les contredisent.

Ce n'est qu'en examinant les deux côtés d'une question que vous pourrez prendre une décision éclairée.

Biais cognitif et biais émotionnel en matière d'investissement

Les préjugés cognitifs sont des erreurs de réflexion qui conduisent à de mauvaises décisions.

Les préjugés émotionnels sont des émotions qui conduisent à de mauvaises décisions.

Les biais cognitifs et émotionnels peuvent entraîner de gros problèmes dans le trading.

Par exemple, une personne souffrant d'un biais d'excès de confiance peut prendre des risques inutiles, car elle se croit meilleure en trading qu'elle ne l'est en réalité.

Une personne qui souffre de l'erreur du tireur d'élite texan peut penser qu'elle a trouvé la stratégie d'investissement parfaite, alors qu'en réalité elle a simplement eu de la chance.

Il est important d'être conscient des biais cognitifs et émotionnels, et d'essayer de les éviter lorsque vous prenez des décisions d'investissement.

Si vous vous sentez trop confiant ou si vous voyez des tendances là où il n'y en a pas, il est toujours préférable de prendre du recul et d'avoir un regard plus objectif sur la situation.

Il est également important de demander l'aide d'une personne plus expérimentée si vous n'êtes pas sûr de quelque chose.

Comment surmonter les préjugés psychologiques

Il est plus facile pour certains de surmonter les préjugés psychologiques, et plus difficile pour d'autres.

Par-dessus tout, il est important de se fonder sur des preuves.

Toutes nos décisions de trading et d'investissement sont fondées sur les données et les informations que nous recueillons et sur leur traitement.

Pouvez-vous présenter des preuves claires à l'appui de votre décision ?

Avez-vous des antécédents de réussite dans ce que vous faites et comprenez-vous bien les mécanismes qui sous-tendent votre action ?

Si vous pensez avoir raison, comment le savez-vous ?

Avez-vous cherché à connaître les pensées et les opinions de ceux qui ont des connaissances sur ce que vous cherchez à comprendre ?

Cela ne fait jamais de mal d'entendre un autre point de vue. Vous cherchez simplement la meilleure réponse, et pas seulement la meilleure réponse que vous pouvez trouver tout seul.

Il est particulièrement utile que quelqu'un d'informé et de crédible ne soit pas d'accord avec votre point de vue, car cela représente un potentiel d'apprentissage si vous êtes capable d'absorber d'autres informations et d'examiner les preuves pour et contre chaque côté.

Intellectuellement, les gens comprennent généralement cela. Mais émotionnellement, c'est plus difficile pour certains. Ils considèrent souvent le désaccord comme un conflit plutôt que comme une opportunité d'apprentissage.

Dans le trading et l'investissement, il y aura toujours quelqu'un qui ne sera pas d'accord avec vous. Il y a toujours quelqu'un de l'autre côté du trade.

Vous ne devez jamais laisser les émotions vous empêcher de prendre des décisions.

Il est également important de se rappeler que personne n'a une connaissance parfaite et que tout le monde fait des erreurs.

Accepter que vous ferez des erreurs, et que tout le monde en fait aussi, et être capable d'apprendre de ces erreurs est un élément important pour surmonter les biais psychologiques.

En agissant de la sorte, nous serons plus à même de comprendre l'importance de ne pas rester bloqué dans notre propre tête.

Et de réaliser que, sur les marchés, ce que vous ne savez pas sera toujours plus important que ce que vous savez, et de comprendre comment gérer cela, par exemple en adoptant une approche équilibrée.

Les meilleurs brokers pour investir en ligne

Brokers Réglementation Plateformes de trading Site officiel
ASIC, CBFSAI, FRSA, BVIFSC, FSCA, JFSA, OCRCVM MetaTrader 4 et 5
AvaOptions
Site AvaTrade
CNMV, FCA, KNF, CySEC, BIFSC, DFSA xStation Site XTB Brokers
CySEC, ASIC, BIFSC MetaTrader 4 et 5 Site XM
FCA, ASIC, CySEC, JSC, OCRCVM, FSCAMetaTrader 4 et 5Site Admiral Markets
FCA, ASIC, CySEC, BaFin, DFSA, CMA, SCBMetaTrader 4 et 5
cTrader, TradingView
Site Pepperstone
FCA, BaFin, ASIC, FINMA, FSCA, MAS, FMA, DFSA, JFSA, CFTCIG, ProRealTime
MT4, L2 Dealer
Site IG
FCA, CSSF, SCB, BACEN & CVM, CMVMMT4 et 5, ActivTrader
TradingView
Site ActivTrades
ASIC : Australie, BaFin : Allemagne, BIFSC : Belize, BVI FSC : Îles Vierges britanniques, BACEN & CVM : Brésil, CySEC : Chypre, CNMV : Espagne, CMVM : Portugal, CSSF : Luxembourg, CFTC : USA, CBFSAI : Irlande, CMA : Oman,, DFSA : Dubaï, FCA : Royaume-Uni, FINMA : Suisse, FSPR - FMA : Nouvelle-Zélande, FRSA : Abu Dhabi, FSA : Seychelles, FSCA : Afrique du Sud, JFSA : Japon, JSC : Jordanie, KNF : Pologne, MAS : Singapour, OCRCVM : Canada, SCB : Bahamas, VFSC : Vanuatu
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

FAQs - Les biais psychologiques dans le trading

Qu'est-ce que la "main chaude" ?

L'erreur du joueur est la croyance selon laquelle si quelque chose se produit assez souvent, il est certain que cela se produira moins souvent à l'avenir.

Par exemple, si une pièce de monnaie a été tirée à pile ou face 10 fois et qu'elle est tombée sur face à chaque fois, une personne qui croit à l'erreur du joueur pourrait penser que pile va sortir au prochain tirage.

Bien sûr, ce n'est pas vrai : chaque tirage est un événement totalement indépendant et les chances de tomber sur pile ou face sont toujours de 50/50.

La main chaude est un phénomène connexe, selon lequel les gens pensent que si quelqu'un a eu du succès dans le passé, il est plus probable qu'il en aura à l'avenir.

Par exemple, un trader qui a réalisé plusieurs trades gagnants d'affilée peut penser qu'il est dans une "bonne passe" et prendre plus de risques qu'il ne le devrait.

Ces deux phénomènes sont des exemples de biais cognitifs qui peuvent conduire à de mauvaises décisions.

Il est important d'en être conscient et d'essayer de les éviter lorsque vous prenez des décisions d'investissement.

Qu'est-ce que l'hypothèse de l'efficience des marchés ?

L'hypothèse de l'efficience des marchés est la croyance selon laquelle toutes les informations sont reflétées dans les prix et qu'il est impossible de battre le marché, en particulier sur le long terme.

Cela signifie que les personnes qui croient en l'hypothèse de l'efficience des marchés pensent qu'il est impossible de trouver un investissement qui surpasse l'ensemble du marché.

Bien que l'hypothèse de l'efficience des marchés soit une théorie populaire, de nombreuses preuves la contredisent.

Par exemple, des études ont montré que les actions dont le ratio cours/bénéfice est faible ont tendance à surperformer le marché sur la durée.

Cela signifie qu'il existe des possibilités de battre le marché, si vous savez où chercher.

L'hypothèse de l'efficience du marché est un biais cognitif qui peut conduire à de mauvaises décisions, car il conduit les gens à croire qu'il est inutile d'essayer de trouver des investissements qui surperforment le marché.

Si vous croyez à l'hypothèse de l'efficience des marchés, vous pouvez penser que vous ne pouvez pas réussir à ajouter de l'alpha aux marchés sur le long terme.

Conclusion - Les biais psychologiques dans le trading

Les préjugés psychologiques peuvent entraîner de gros problèmes dans le trading.

L'erreur du joueur, l'effet Dunning-Kruger, l'erreur du tireur d'élite texan et le biais de confirmation sont tous des exemples de biais cognitifs qui peuvent conduire à de mauvaises décisions.

Les biais émotionnels, tels que le biais d'excès de confiance, peuvent également conduire à de gros problèmes.

Il est important d'être conscient de tous ces biais et d'essayer de les éviter lorsque vous prenez des décisions d'investissement.

La meilleure façon d'éviter ces biais est de demander l'aide d'une personne plus expérimentée si vous n'êtes pas sûr de quelque chose. Et continuez à vous améliorer.

Plus vous en savez, plus vous pouvez aborder votre travail en vous basant sur des preuves.

Si vous avez l'impression de souffrir de l'un de ces préjugés, vous devriez également prendre du recul et examiner la situation objectivement.