Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 22-06-2021 14:14:24

Climax
Administrateur
Inscription: 30-08-2008
Messages: 5 253

Aperçu des "Dark Pools" (marchés parallèles)

dark-pools.png

En finance, un "dark pool" est un marché privé utilisé par ses participants pour négocier différents types de titres. Il s'agit essentiellement de marchés parallèles opérant en dehors des marchés réguliers les plus connus. La liquidité sur ces marchés est appelée "dark pool liquidity".

La majeure partie des transactions du dark pool représente des transactions de grand volume effectuées par des institutions financières, comme celles qui sont exécutées en dehors des marchés publics tels que le New York Stock Exchange et le NASDAQ, afin qu'elles restent confidentielles et hors de portée de l'investisseur public général. La fragmentation des sites de trading financier et le trading électronique ont permis la création de dark pools, auxquels on peut normalement accéder par le biais de réseaux croisés ou directement entre les participants au marché par le biais d'accords contractuels privés. Certains dark pools sont accessibles au public et peuvent être consultés par des brokers.

Le principal avantage de l'utilisation des dark pools pour les investisseurs institutionnels est qu'ils permettent aux vendeurs de vendre ou d'acheter de très gros volumes d'actions sans montrer leur position aux autres, ce qui évite l'impact sur le marché puisque ni la taille de la transaction ni l'identité ne sont révélées avant l'exécution de la transaction. Mais cela signifie que certains participants au marché sont désavantagés, car ils ne peuvent pas voir les transactions avant qu'elles ne soient exécutées ; les prix sont convenus par les participants au dark pool, de sorte que le marché n'est plus transparent.

Il existe principalement trois types de dark pools :

  1. Les entreprises indépendantes établies pour fournir une base unique et différenciée pour la trading de différents actifs.

  2. Les dark pools sont la propriété d'un broker où les clients de ce dernier interagissent, le plus souvent avec d'autres clients du broker (et peut-être même avec des opérateurs travaillant pour l'entreprise elle-même) dans des conditions d'anonymat.

  3. Certains marchés publics mettent en place leurs propres dark pools pour offrir à leurs clients les avantages de l'anonymat et du non-déploiement des ordres en liaison avec une

Selon la manière exacte dont un dark pool fonctionne et interagit avec d'autres places, il peut être considéré et, en fait, désigné comme un "gray pool".

Les dark pools sont devenus de plus en plus importants depuis 2007, avec des dizaines de marchés parallèles différents représentant une part substantielle des échanges boursiers aux États-Unis, une tendance que nous verrons certainement dans d'autres pays également. Il existe plusieurs types de dark pools et ceux-ci peuvent être gérés de multiples façons, notamment de manière automatique, tout au long de la journée ou à des moments programmés.

Origine des dark pools

Avec l'avènement des superordinateurs capables d'exécuter des programmes créés par des algorithmes en quelques millisecondes, le trading à haute fréquence (HFT) domine déjà le volume quotidien des échanges sur de nombreux marchés. Par exemple, sur le marché boursier, la technologie HFT permet aux traders institutionnels d'exécuter leurs ordres de bloc d'actions de plusieurs millions de dollars avant les autres investisseurs, en profitant des hausses ou des baisses fractionnaires des cours des actions. Lorsque les ordres suivants sont exécutés, les bénéfices sont instantanément perçus par les traders HFT qui ferment alors leurs positions. Cette façon de piraterie légale peut se produire des dizaines de fois par jour, produisant d'énormes profits pour les traders HFT.

Finalement, le HFT est devenu une pratique de plus en plus répandue sur les marchés, au point qu'il est devenu de plus en plus difficile d'exécuter des opérations de grande envergure par le biais d'une seule bourse. Comme les gros ordres du HFT devaient être répartis sur plusieurs marchés, cela alertait les concurrents qui pouvaient devancer l'ordre et s'emparer du stock, faisant ainsi grimper le prix des actions. Tout cela s'est produit en quelques millisecondes après le passage de l'ordre initial.

Pour éviter la transparence des marchés publics et assurer la liquidité des opérations à fort volume, plusieurs banques d'investissement ont créé des marchés privés, connus sous le nom de dark pools. Pour les traders ayant des ordres importants qui ne peuvent pas passer sur les bourses publiques, ou qui ne veulent pas faire connaître leurs intentions, les dark pools fournissent un marché d'acheteurs et de vendeurs avec suffisamment de liquidités pour exécuter la transaction. En 2016, il y avait plus de 50 dark pools en activité rien qu'aux États-Unis, principalement gérés par des banques d'investissement.

Comment fonctionnent les dark pools ?

La liquidité peut être collectée hors du marché dans des dark pools en utilisant FIX et des API. Les dark pools sont en fait très similaires aux marchés standard avec des types d'ordres, des règles de priorisation et des règles de tarification très semblables. Cependant, la liquidité n'est pas délibérément annoncée - il n'y a pas d'information sur la profondeur du marché. En outre, ils préfèrent ne pas afficher et présenter les transactions dans un flux de données public comme les marchés standard, ou s'ils sont légalement obligés de le faire, ils le feront avec le plus grand retard légal possible, tout cela pour réduire l'impact sur le marché de toute transaction. Les dark pools sont souvent constitués à partir des carnets d'ordres des courtiers et d'autres sources de liquidité hors marché. Lorsque l'on compare ces marchés, il convient de contrôler soigneusement la manière dont les chiffres de la liquidité ont été calculés : certains comptent les deux côtés de la transaction, ou même comptent la liquidité qui a été placée mais pas prise.

Les dark pools offrent aux investisseurs institutionnels de nombreux avantages liés au trading dans les carnets d'ordres des marchés traditionnels, mais sans montrer leurs actions aux autres. Ces marchés évitent ce risque, car ils ne montrent ni le prix ni l'identité de la société qu'ils négocient. Les opérations dans les dark pools sont enregistrées comme des transactions de gré à gré. Par conséquent, les informations détaillées sur les volumes et les types de transactions sont laissées au réseau pour qu'il informe ses clients s'il le souhaite et s'il est tenu par contrat.

Les dark pools permettent de mettre en commun de grandes quantités de fonds et de déplacer de grands volumes de titres sans que les investisseurs aient à montrer ce qu'ils font et quelles sont leurs intentions. Les plateformes de trading électronique de pointe et l'absence totale d'interaction humaine ont réduit l'échelle de temps des mouvements du marché. Cette réactivité accrue du prix d'un actif aux pressions du marché fait qu'il est de plus en plus difficile de déplacer de grands volumes de titres sans affecter le prix. Ainsi, ces marchés peuvent protéger les investisseurs contre les acteurs du marché qui utilisent le HFT (high-frequency trading) de manière prédatrice.

Dark Pools et découverte des prix

Pour un actif qui ne peut être négocié que publiquement, on suppose généralement que le processus de fixation des prix standard garantit qu'à tout moment le prix est tout à fait "juste" ou "correct". Mais peu d'actifs entrent dans cette catégorie, car la plupart peuvent être négociés hors marché sans que les informations relatives aux transactions soient ajoutées à une source de données accessible au public. Au fur et à mesure qu'une proportion du volume quotidien généré par l'actif négocié si secrètement augmente, le prix public pourrait être considéré comme juste tant que certaines limites ne sont pas dépassées. Toutefois, si les transactions publiques continuent de diminuer alors que les transactions cachées augmentent, on pourrait atteindre le point où le prix public ne prend pas en compte toutes les informations sur l'actif (en particulier, il ne prend pas en compte ce qui est négocié de manière cachée) et, par conséquent, le prix public ne pourrait plus être considéré comme "juste".

Toutefois, lorsque les transactions en dark pool sont intégrées dans un régime de transparence post-transaction, les investisseurs ont accès à ces informations dans le cadre d'une liste consolidée des transactions. Cela peut faciliter la découverte des prix.

Réglementation des dark pools

Bien que considérés comme légaux, les dark pools peuvent fonctionner avec très peu de transparence. Ceux qui ont pu dénoncer le HFT comme un avantage injuste pour les autres investisseurs ont également condamné la transparence zéro des dark pools puisqu'ils peuvent parfaitement cacher des conflits d'intérêts. Aux États-Unis, la Securities and Exchange Commission (SEC) a renforcé la surveillance de ces marchés pour des plaintes liées aux pratiques de frontside. Il y a une course illégale lorsque des traders institutionnels placent leur ordre avant celui d'un client pour profiter de la hausse des cours boursiers. Les défenseurs des dark pools insistent sur le fait qu'ils fournissent une liquidité essentielle, permettant aux marchés de fonctionner plus efficacement.

Certains traders utilisant une stratégie basée sur la liquidité considèrent que la liquidité des dark pools devrait faire l'objet d'une publicité afin de permettre un trading plus "équitable" pour toutes les parties concernées.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans ce sujet: 0, invités: 1
[Bot] CCBot

Pied de page des forums