Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 24-11-2020 20:09:08

Climax
Administrateur
Inscription: 30-08-2008
Messages: 5 112

Brexit: Goldman Sachs choisit la France pour ses opérations boursières

Goldman Sachs choisit la France pour ses opérations boursières dans l'UE après le Brexit

goldman-sachs.jpg

Goldman Sachs met en place des plans d'urgence au cas où la Grande-Bretagne se retirerait de l'UE sans accord. Alors que la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE est encore en suspens, la banque d'investissement américaine a demandé en France la création d'un centre de négociation boursière pour accueillir ses opérations réglementées par la MiFID II.

En attendant les autorisations réglementaires, Goldman pourrait transférer le trading des actions des sociétés basées dans le bloc vers sa nouvelle plate-forme de Paris, appelée "SIGMA X Europe", si Londres perd son accès complet au marché unique. Les actions britanniques resteraient sur sa plateforme existante à Londres.

La nouvelle plateforme fonctionnera comme un lieu de trading privé, ou "dark pool", qui permet aux clients d'acheter ou de vendre des actions en utilisant des stratégies de trading anonymes. Goldman Sachs s'attend à ce que les régulateurs français donnent leur feu vert à sa nouvelle entreprise avant le 4 janvier 2021.

"Il est essentiel que nous disposions des capacités nécessaires pour que tous nos clients puissent réagir à ce que nous pensons être un changement du paysage des liquidités en Europe et au Royaume-Uni après le Brexit", a déclaré à Bloomberg Elizabeth Martin, co-responsable mondiale du trading électronique des contrats à terme et des actions chez Goldman Sachs.

Goldman Sachs a déjà commencé à délocaliser des centaines d'employés de Londres avant l'échéance du Brexit, car les opérations européennes de la banque risquent de se scinder si la Grande-Bretagne quitte l'UE sans accord. La banque a déclaré qu'aucune décision finale n'a été prise quant au nombre de membres du personnel qui seront finalement transférés, mais elle a pris des locaux supplémentaires à Francfort et à Paris.

Le Brexit pourrait causer des perturbations sur le marché des produits dérivés

L'accord de transition actuel permet aux services financiers transfrontaliers de se poursuivre sans interruption jusqu'à la fin de 2020 seulement. Toutefois, si les dirigeants britanniques ne parviennent pas à faire adopter le règlement de leur divorce, les clients de l'UE seront coupés des opérateurs du marché basés au Royaume-Uni si aucune mesure d'urgence n'est mise en place.

Les investisseurs européens craignaient d'être coupés des marchés financiers britanniques, car tous les autres centres financiers européens sont de taille plus réduite. De son côté, le secteur britannique des services financiers s'efforce de trouver un moyen de préserver le flux des opérations existantes après le départ du pays de l'UE.

Un accord antérieur entre la BOE et l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a également soulagé les chambres de compensation britanniques, qui doivent décider si elles doivent transférer de Grande-Bretagne les opérations sur produits dérivés, qui représentent des milliards d'euros.

Sans un tel accord, les chambres de compensation risquent de ne pas obtenir les approbations réglementaires, ce qui entraînera des problèmes opérationnels tels que des banques européennes qui devront faire face à des charges en capital beaucoup plus élevées lorsqu'elles l'utiliseront pour traiter leurs transactions.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

En ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans ce sujet: 0, invités: 1
[Bot] CCBot

Pied de page des forums