Menu

#1 03-07-2019 13:15:07

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4903
Site web

L'ESMA cesse de renouveler l'interdiction des options binaires

L'ESMA cesse de renouveler l'interdiction des options binaires, l'AMF la rend permanente

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ESMA-1.png


La décision s'explique par les interdictions nationales mises en œuvre par la plupart des autorités nationales compétentes.

L'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA), l'autorité de régulation des marchés européens des valeurs mobilières, a annoncé qu'elle ne renouvellera pas l'interdiction temporaire concernant la commercialisation, la distribution ou la vente d'options binaires aux investisseurs particuliers dans l'Union européenne (UE), ce qui était attendu depuis longtemps.

Plusieurs autorités nationales compétentes (ANC), telles que la BaFin, ont indiqué plus tôt qu'elle maintiendrait l'interdiction nationale des options binaires.

L'ESMA continuera de surveiller les activités liées à ces produits et à d'autres produits spéculatifs connexes afin de déterminer si d'autres mesures à l'échelle de l'UE sont nécessaires.

Nous sommes curieux de voir comment l'ESMA traiterait ses mesures d'intervention sur les produits étant donné que ces restrictions ont suscité une réaction plutôt controversée. La CySEC a osé remettre en question l'approche de l'ESMA pour déterminer si un trader est un investisseur particulier. Rappelons que l'autorité chypriote de régulation a proposé différents plafonds de levier pour différents types d'investisseurs. L'ESMA devrait peut-être envisager d'affiner son approche en ce qui concerne la réglementation du trading des CFD.

L'AMF interdit la vente d'options binaires

L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a décidé d'emboîter le pas de l'ESMA en interdisant la vente d'options binaires aux clients particuliers. L'organisme de surveillance a également étendu sa restriction sur la promotion des contrats pour différence (CFD) aux investisseurs non-professionnels.

Ces mesures s'appliquent aux entreprises d'investissement et aux brokers basés en France ainsi qu'à ceux qui opèrent dans le pays à partir d'un autre État membre de l'UE dans le cadre du régime de passeport de l'UE.

Cette démarche de l'AMF n'est pas surprenante puisque le régulateur a été proactif sur ces produits financiers risqués. La décision reflète également la décision de l'organisme de surveillance financière britannique, qui a déjà interdit de manière permanente la vente d'options binaires aux investisseurs particuliers.

L'autorité de surveillance française à imposé des restrictions permanentes sur les CFD et les options binaires alors que chaque membre de l'UE a le droit d'appliquer ses propres règles adaptées à ses marchés nationaux.

La directive impose également une protection contre les soldes négatifs, évitant ainsi une nouvelle débâcle après l'effondrement du franc suisse en 2015. Enfin, les règles interdissent les primes et autres mesures incitatives pour encourager le trading.

La décision comprend le renouvellement des limites d'effet de levier, qui varient en fonction de la volatilité de chaque catégorie d'actif :

30:1 pour les principales paires de devises ;
20:1 pour les paires de devises non-majeures, l'or et les principaux indices ;
10:1 pour les matières premières autres que l'or et les indices boursiers non majeurs ;
5:1 pour les actions individuelles et les autres valeurs de référence ;
2:1 pour les cryptomonnaies.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/XTB-728-90.gif


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums