Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 17-03-2023 14:03:09

Climax
Administrateur
Inscription: 30-08-2008
Messages: 6 101
Windows 10Firefox 111.0

Les tendances de la fraude que les brokers devraient surveiller en 2023

Alors que le trading sur le forex peut être une forme légitime d'investissement pour faire des profits, malheureusement, c'est aussi une cible populaire pour de nombreux types d'escroqueries. Tout le monde peut être impacté par la fraude, y compris les traders et les brokers. L'internet et les médias sociaux rendant le monde plus petit et plus proche, ils augmentent également le risque que l'innocent côtoie le fraudeur.

2023 est l'année du développement basé sur l'IA et de la vulnérabilité économique, et les tendances ont apparemment infecté les fraudes au sein du secteur du trading. Cela étant dit, cet article explorera certaines des principales tendances en matière de fraude que les brokers devraient connaître en 2023, en se basant sur les données publiées par SEON ainsi que sur d'autres sources crédibles. Nous jetterons un coup d'œil sur la façon dont ces tendances peuvent affecter les brokers et le secteur dans son ensemble.

1. Les fraudeurs basés sur l'IA deviennent de plus en plus sophistiqués

Le développement de l'IA est de plus en plus avancé de nos jours, mais s'il peut s'avérer très utile dans de nombreux domaines, il présente également une nouvelle série de risques. ChatGPT, par exemple, a pour but d'aider les utilisateurs à rédiger des textes et des lettres bien écrits, mais il peut aussi être utilisé pour cibler les utilisateurs afin d'obtenir des informations personnelles et des gains monétaires.

ChatGPT a été introduit pour la première fois en 2020 et la version actuelle a été publiée le 15 mars 2022. Baptisé GPT-3.5 en particulier, il s'agit d'un modèle de prédiction linguistique qui utilise l'apprentissage profond pour comprendre et générer des textes qui ressemblent presque à des textes humains. Depuis sa sortie, il a rapidement gagné en popularité auprès des utilisateurs de différents pays. Malheureusement, plusieurs rapports ont émergé récemment, suggérant que des fraudeurs ont abusé de la plateforme pour des activités malveillantes.

L'une des choses les plus inquiétantes que font les fraudeurs est d'utiliser l'IA pour produire de faux textes qui peuvent être facilement confondus avec une personne réelle dans des situations spécifiques. En janvier dernier, Frank McKenna, de Frank on Fraud, a publié ses prévisions annuelles en matière de fraude, exprimant ses inquiétudes quant à l'émergence des "métamorphes" - un terme utilisé pour décrire les fraudeurs qui peuvent se déplacer et se transformer en utilisant des outils basés sur l'IA pour s'en sortir avec leurs attaques.

En dehors de cela, l'IA présente également plusieurs autres menaces pour les brokers forex, comme :

  • L'automatisation des attaques devient plus efficace.

  • Les activités de phishing se diversifient.

  • L'émergence de nouveaux logiciels malveillants générés à partir de ChatGPT modifiés.

  • La création de documents d'identité crédibles tels que des passeports, des permis de conduire, etc.

  • Les "deepfakes" sont de plus en plus convaincants et menacent potentiellement les procédures de sécurité existantes telles que le KYC et la vérification vidéo.

Récemment, certaines entreprises ont pris des mesures pour atténuer les menaces susmentionnées. Par exemple, LinkedIn prévoit de supprimer les utilisateurs qui utilisent des photos de tête générées par l'intelligence artificielle comme photos de profil, après avoir appris que plus de 1 000 photos de profil sur sa plateforme avaient été créées par l'intelligence artificielle.

2. De faibles barrières à l'entrée combinées à un ralentissement économique

De nos jours, la fraude devient plus accessible et, d'une certaine manière, plus courante, surtout lorsqu'il s'agit d'activités qui impliquent de soutirer de l'argent au système. De multiples facteurs ont contribué à ce phénomène, mais il est principalement dû à la combinaison des difficultés économiques et de la facilité d'accès des fraudeurs débutants à des outils efficaces permettant de commettre des fraudes. Jusqu'à présent, les jeux d'argent et les casinos (iGaming) ainsi que les néo-banques et les technologies financières connexes sont les plus touchés par cette menace.

Tout d'abord, les licenciements massifs dans le secteur de la technologie qui ont commencé en 2022 ont entraîné la mise au chômage d'un grand nombre de personnes compétentes dans ce domaine. Selon Crunchbase, pas moins de 94 000 travailleurs d'entreprises technologiques basées aux États-Unis ont perdu leur emploi en 2023 en raison de la hausse de l'inflation et du marché boursier chaotique. Cette situation risque d'accroître le nombre de fraudes dans le secteur. Parmi les menaces potentielles, citons les fraudes sur les revenus, le lavage de crédit, les fraudes à l'emploi, l'empilage et les identités synthétiques.

En fait, les données de SEON montrent qu'il y a une augmentation des fraudes plus sophistiquées par rapport à ce que l'on appelle généralement les "techniques de débutants" comme les faux numéros de téléphone, les domaines personnalisés et les adresses électroniques inexistantes. Ces fraudeurs ont plutôt tendance à utiliser des moyens moins évidents comme les proxys publics et web, les émulateurs et les extensions privées.

3. Les fraudeurs profitent des mesures de faible sécurité

Alors que les fraudeurs se préparent de mieux en mieux à dissimuler leur identité et leurs motivations, les brokers forex semblent avoir du mal à trouver un équilibre entre les coûts et le retour sur investissement de leur logiciel de gestion des risques.

De nombreux clients se sont plaints de la longueur de la procédure de sécurité et de la vérification d'identité, qui peut prendre au moins quelques jours ouvrables. Si l'entreprise demande constamment à ses clients de revérifier leurs données de connexion, de vérifier leur identité à plusieurs reprises et de confirmer leurs intentions, les clients peuvent facilement se détourner de l'application, ce qui se traduit par une baisse des recettes. La plupart des entreprises ne prendraient pas un tel risque dans la situation économique actuelle, car les clients sont leur seule source de revenus.

Pour satisfaire leurs clients, les courtiers doivent faire face au risque de fraude. En réduisant leurs mesures de sécurité, ils exposent pratiquement leurs vulnérabilités au public. En réalité, un seul fraudeur peut causer plus de tort que 100 clients légitimes ne peuvent faire de bien. Selon SEON, le montant moyen d'argent que les fraudeurs ont tenté de voler par transaction a été multiplié par quatre entre septembre et décembre 2022. Cela montre que cette menace ne doit pas être prise à la légère par tous les brokers qui existent.

En ce qui concerne la solution, les brokers doivent réduire les taux de faux positifs et d'insultes des clients sans sacrifier les mesures de sécurité. Il est important de suivre toutes les activités des fraudeurs et d'étudier chacune de leurs actions afin de prévenir plus efficacement des problèmes similaires à l'avenir.

4. La nécessité d'une collaboration intersectorielle

Depuis de nombreuses années, le trading sur le marché des changes est une cible populaire pour les escroqueries et les activités frauduleuses. C'est pourquoi il est temps que tous ceux qui prennent position contre la fraude, en particulier les entreprises et les professionnels, commencent à travailler ensemble pour lutter contre ces attaquants. Il s'agit notamment de créer un système de prévention efficace et d'atténuation des risques qui implique une série de solutions liées aux risques avec une meilleure intégration au lieu d'une seule plateforme de bout en bout. Cela peut également prendre la forme d'un partage des connaissances, de partenariats et de classes de maître.

En termes simples, la clé réside dans la collaboration intersectorielle. Tout le monde doit travailler ensemble et prendre de vitesse les fraudeurs, car le nombre d'activités frauduleuses est de plus en plus préoccupant. Les fraudeurs ont généralement leurs propres forums pour discuter et partager leurs expériences, il est donc temps que la communauté anti-fraude fasse de même.

Étant donné que les entreprises sont en concurrence pour les clients, elles peuvent refuser de partager la technologie ou la propriété intellectuelle ; elles peuvent donc partager leurs connaissances et former des partenariats. Il s'agit au moins d'un bon début pour reconnaître les tendances de fraude communes au sein de l'industrie et discuter des stratégies potentielles pour les combattre.

5. L'adoption croissante des ML anti-fraude

La dernière tendance est plutôt positive pour la prévention de la fraude. On prévoit qu'un plus grand nombre d'entreprises et de décideurs investiront davantage dans des modules d'apprentissage machine (ML). Ils seront également plus enclins à accorder plus d'attention aux résultats de l'apprentissage automatique provenant de la série de solutions existantes dont ils disposent déjà.

SAS a rapporté que 33% des banques ont également augmenté leur adoption de l'apprentissage automatique dans leur logiciel de lutte contre le blanchiment d'argent pendant la pandémie. Elles ont affirmé que l'objectif était d'"améliorer la qualité des enquêtes et des déclarations réglementaires".

En outre, depuis septembre 2022, l'utilisation de l'apprentissage automatique en boîte blanche a augmenté de 30 %. Au cours de la même période, l'utilisation de l'apprentissage automatique de la boîte noire a également augmenté de 46 %. L'apprentissage automatique en boîte blanche produit essentiellement de nouvelles suggestions de règles basées sur des données de fraude historiques après l'enregistrement d'au moins 1 000 transactions. L'apprentissage automatique blackbox, quant à lui, fournit un score de fraude distinct pour faciliter le processus de prise de décision.

Conclusion

En résumé, nous pouvons conclure que les activités frauduleuses s'intensifient de nos jours en raison de la popularité des logiciels basés sur l'IA et du ralentissement économique mondial. Cela peut toucher tout le monde, y compris les grandes entités et les particuliers, il est donc très important de se tenir au courant des dernières tendances afin d'éviter de se faire piéger dans des activités frauduleuses. Les brokers doivent renforcer leurs mesures de sécurité et mettre en œuvre des solutions anti-fraude efficaces, tandis que les traders particuliers devraient être plus prudents lorsqu'ils choisissent un broker et risquent leur argent.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans ce sujet: 0, invités: 1
[Bot] CCBot

Pied de page des forums