Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 23-01-2023 14:02:05

Climax
Administrateur
Inscription: 30-08-2008
Messages: 5 253
Windows 10Firefox 109.0

La France a ajouté 1,1 million d'investisseurs particuliers au cours des trois dernières années


AMF.png

Le superviseur des marchés financiers français, l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), a révélé lundi qu'il y avait plus de 1,5 million d'investisseurs actifs sur les marchés boursiers du pays en 2022. Ce chiffre est inférieur de 5,5 % à celui de l'année précédente, avec environ 1,6 million d'investisseurs actifs, mais supérieur aux 1,3 million d'investisseurs actifs de 2020.

La France termine l'année 2022 avec plus de 1,5 million d'investisseurs actifs

"Les Français ont été encore nombreux à intervenir en Bourse, ce qui est une bonne nouvelle pour leur épargne et pour le financement de notre économie. A moyen et long terme, l'investissement en actions reste le placement le plus attractif pour se constituer une épargne et financer ses projets de vie", a déclaré la présidente de l'AMF, Marie-Anne Barbat-Layani.

"L'AMF va intensifier ses efforts pour accompagner les investisseurs particuliers, notamment les novices et les plus jeunes, dans une perspective de long terme."

Ces données officielles, que le régulateur français publie chaque trimestre, interviennent après qu'une enquête du régulateur a révélé une baisse du sentiment des nouveaux investisseurs d'investir sur les marchés d'actions du pays en 2022 par rapport à l'année précédente.

Entrée massive de nouveaux investisseurs français

Selon le superviseur du marché français, environ 195 000 nouveaux investisseurs sont entrés sur les marchés d'actions français l'année dernière. Il s'agit soit de nouveaux comptes, soit de comptes inactifs depuis janvier 2018. En outre, le nombre de ces comptes a atteint 1,3 million au cours des quatre années précédentes, en 2019 et 2022.

Cependant, un déclin des activités était clairement visible sur les marchés l'année dernière. Le nombre de transactions sur le marché des actions de l'Union européenne a chuté de 24 % pour atteindre 42,2 millions. Cependant, ce chiffre est bien plus élevé que la moyenne sur quatre ans qui se situe autour de 24 millions de transactions.

L'AMF a constaté une demande croissante pour les fonds négociés en bourse (ETF) au cours des trois dernières années, avec une hausse de 14 % l'année dernière. Cependant, les actions restent les instruments les plus fréquemment négociés par les traders particuliers.

Récemment, le régulateur français a divulgué ses principaux domaines d'action et ses priorités en matière de supervision pour 2023, qui incluent la promotion des investissements particuliers. Parallèlement, de nombreuses sociétés de crypto-monnaies font leur entrée en France. BUX, eToro, Binance et Crypto.com sont quelques-unes des sociétés qui sont entrées dans le pays grâce à l'enregistrement de l'AMF en tant que fournisseur de services d'actifs numériques (DASP).

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans ce sujet: 0, invités: 1
[Bot] CCBot

Pied de page des forums