#1 09-12-2015 22:06:18

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4713
Site web

Un courtier STP / ECN peut-il réellement offrir un levier de 500:1 ?

Un véritable courtier STP / ECN peut-il réellement offrir un levier de 500:1 ?


La possibilité de trader avec un effet de levier est l'un des principaux avantages associés au trading du forex "au détail". Ce facteur attire les investisseurs vers le Forex plutôt que les actions ou les autres instruments financiers, car le levier permet de générer des profits avec peu d'argent.

Cependant, l'effet de levier peut être une arme à double tranchant. Le trading avec un effet de levier peut effectivement permettre d'augmenter les profits plus que tout autre investissement, mais il peut aussi augmenter les pertes et c'est là que réside le principal risque du trading avec un effet de levier. Vous pouvez doubler ou vider complètement le solde de votre en un seul trade ! Rappelez-vous que l'utilisation d'un effet de levier trop important ne garantit pas les profits et qu'il augmente le risque de perdre rapidement votre argent.

Contrairement à un teneur de marché (market maker), un véritable courtier STP / ECN envoie toutes les transactions de ses clients directement vers des banques ou d'autres fournisseurs de liquidité non bancaires. Il ne prend donc pas de risque interne et agit simplement comme un intermédiaire entre le client et le fournisseur de liquidités. Le courtier génère des revenus avec une commission sur le volume de trading ou en incluant une petite marge sur le spread bid / ask, ou dans certains cas, une combinaison des deux. Il ne gagne pas d'argent sur les pertes des clients et il n'est pas affecté quand les clients gagnent de l'argent.

http://www.broker-forex.fr/img/broker-ECN-STP.jpg


Un véritable courtier STP obtient un effet de levier "institutionnel" de ses fournisseurs de liquidité, des banques ou des prime brokers. Les banques ont tendance à offrir un levier maximum entre 10:1 et 25 1 selon de nombreux facteurs de solvabilité des monnaies échangées. Un effet de levier supérieur à 30:1 dans cet environnement institutionnel est inouï, et il est rare qu'il soit supérieur à 50:1. À la fin de chaque journée, il est de la responsabilité du courtier de maintenir suffisamment de fonds avec son prime broker pour soutenir les opérations de ses clients et éviter un appel de marge (de la même manière qu'il est de la responsabilité des clients de maintenir suffisamment de fonds avec leur courtier).

Un broker forex STP doit donc avoir un capital suffisant pour maintenir les positions de ses clients. Par exemple, disons qu'un client place un trade de 5.000.000 USDJPY avec un effet de levier de 500:1. Ce trade exige une marge de de 10.000 USD (5.000.000 / 500). Pour couvrir ce trade avec un fournisseur de liquidité bancaire qui offre un levier de 25:1, le courtier a besoin d'utiliser une marge de 200.000 USD (5.000.000 / 25). Le courtier doit donc utiliser 20 fois plus de capital que le client pour maintenir le trade. Maintenant, multipliez ce scénario avec des milliers de clients et vous allez comprendre qu'il est difficile pour un petit courtier STP d'offrir un tel levier.

Dans l'exemple, le broker STP pourrait être à court de marge avec son prime broker (et les positions liquidés) avant que le client soit lui-même à court de marge avec le courtier STP. Le client peut-il réellement profiter d'une position quand le courtier subit une perte, même si elle est exécutée selon le modèle STP / DMA ?

Lors d'une situation extrême, quand le forex se déplace violemment et que les clients subissent des pertes conséquentes en partie dues à l'effet de levier. Ces pertes pourraient aussi entraîner des soldes négatifs des comptes de certains clients (des pertes qui dépassent le montant d'argent déposé chez le courtier). Le courtier STP est toujours responsable des pertes vis-à-vis de ses fournisseurs de liquidité, même s'il y a très peu de chances de récupérer les capitaux propres négatif sur les comptes des clients. Un exemple pour illustrer ce cas est la décision de la banque nationale suisse qui a supprimé le taux plancher de l'EURCHF. La volatilité engendrée par cet évènement exceptionnel a impacté négativement de nombreux courtiers.

Une chose à retenir dans tout cela est que dans le monde post BNS, les banques sont très sélectives pour accorder du crédit. Les Prime Brokers ne souhaitent plus prendre de risques avec les petits courtiers STP qui offrent un effet de levier excessif. Un broker STP qui se vante d'avoir des relations avec des fournisseurs institutionnels de liquidité et qui offre un levier supérieur à 100:1 pourrait donc en fait être un market maker ou un broker qui utilise un modèle hybride avec un A Book et B Book.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums