#1 29-01-2015 15:35:44

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4593
Site web

La banque nationale suisse se tient prête à intervenir sur le forex

La banque nationale suisse se tient prête à intervenir sur le forex

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/BNS.jpg


La banque nationale suisse suit la situation des marchés des changes de très près, elle est maintenant prête à intervenir une fois de plus après le retrait soudain du cours plancher de 1.20 sur la paire EUR CHF le 15 Janvier qui a créé une volatilité extrême et des pertes pour les traders et brokers forex.

Dans un rapport publié par Reuters, la banque nationale suisse a confirmé que si elle avait maintenu l'arrimage de la monnaie, le coût aurait été de 100 milliards de francs suisses pour défendre ce seul mois.

Le vice-président de la banque nationale suisse, Jean-Pierre Danthine, a expliqué dans une interview : "L'abandon du taux plancher signifie un durcissement de la politique monétaire. Nous acceptons cela, mais seulement jusqu'à un certain point. Nous sommes fondamentalement prêts à intervenir sur le marché des changes. "

M. Danthine a déclaré qu'il faudrait un certain temps pour équilibrer les marchés des changes, mais il a refusé de donner des niveaux précis, affirmant que la banque centrale n'est pas seulement à la recherche d'un taux de change avec l'euro, mais aussi avec le dollar.

Interrogé sur une nouvelle stratégie de change, M. Danthine a déclaré que la politique d'ancrage de la couronne danoise contre l'euro ne serait pas appropriée pour la Suisse, mais que le système de Singapour qui permet au dollar de Singapour de flotter dans une bande de trading non divulguée par rapport aux devises de ses principaux partenaires commerciaux, mérite un examen plus approfondi. Il a également cité la Suède et la Norvège comme des exemples de petites économies ouvertes qui ont obtenu de bons résultats avec un taux de change flexible.

M. Danthine a défendu la décision de la BNS, affirmant que les risques de la politique économique avaient commencé à l'emporter sur les avantages.

"Théoriquement, le bilan peut croître indéfiniment", a déclaré Danthine. "Toutefois, dans cette situation, la BNS pourrait - dans un cas extrême - être contrainte d'apporter plus de francs sur le marché."

Danthine a également cité le risque de pertes sur les réserves de change de la banque comme une des raisons de l'abandon du cours plancher. La banque nationale suisse est différente des autres banques centrales, car elle émet la monnaie d'une nation totalement indépendante, mais elle est également une propriété privée à hauteur de 45%. Les pertes énormes pourraient effacer le versement annuel de la BNS à ses plus gros actionnaires, 26 cantons de la Suisse, des états, et le gouvernement fédéral.


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums