#1 28-10-2016 21:00:23

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4642
Site web

Etude sur le trading de CFDs en Allemagne

Etude sur le trading de CFDs en Allemagne

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/investment-trends.JPG


Une étude d'Investment Trends montre que l'Allemagne est le deuxième plus grand marché au monde pour le trading des contrats pour différence (CFD).

Les traders expérimentés caractérisent maintenant l'image des CFDs, ils ont en moyenne une expérience de 3,3 ans. Ce qui est indispensable avec ces produits financiers hautement spéculatifs. Avec les CFDs, les traders peuvent spéculer sur la hausse ou la baisse des prix des indices, actions, matières premières et devises avec un effet de levier très puissant, mais également très dangereux pour les débutants. Les profits comme les pertes peuvent donc être énormes avec le trading de CFDs.

Les différents profils des traders de CFDs ont considérablement changé ces dernières années. Il y a deux ou trois ans, nous pouvions voir de nombreux petits investisseurs peu méfiants, mais maintenant les traders sont plus expérimentés. La société Australienne Investment Trends a publié un rapport sur ce segment. Chaque année, cette société de recherche interroge les investisseurs dans le monde entier sur leur comportement de trading. En Allemagne, 8 500 traders actifs sur 50 000 ont été interrogés. Dans ce pays, 57 % des volumes de trading sont générés par les investisseurs qui ont une expérience d'au moins cinq ans avec les CFDs. Un quart du volume provient de spéculateurs qui agissent depuis trois à cinq ans.

Au niveau mondial, l'Allemagne est un marché important pour l'industrie, le pays compte plus de 50 000 traders actifs, soit une augmentation de 3000 par rapport à l'année dernière. L'Allemagne représente le deuxième plus grand marché pour les CFDs derrière le Royaume-Uni qui compte 80 000 traders actifs. Par comparaison, le marché allemand est plus grand que les marchés espagnol et français réunis ensemble. Il est aussi très attrayant pour les brokers CFD avec son taux de croissance très élevé de 6% par an.

Au milieu de l'année 2017, plus de 13 000 nouveaux traders pourraient envisager de débuter dans le trading de CFDs. Les leaders du secteur profitent également du fait que l'expérience des traders et leurs tailles de positions augmentent. Les deux plus grands courtiers dans le pays sont CMC Markets (16%) et IG (9%). Les clients qui ont une expérience d'un an au maximum utilisent une taille de position moyenne de 8200 euros, ceux qui ont une expérience comprise entre trois et cinq ans utilisent une taille moyenne de 11600 euros et les traders avec une expérience supérieure à cinq ans 53000 euros.

Dans l'ensemble, les traders sont satisfait des outils et des services offerts par les brokers. La satisfaction augmente régulièrement depuis quelques années. 90 % des traders pensent que leur courtier est "bon" ou "très bon". Cependant, 20% des investisseurs pensent que la qualité du matériel pédagogique et des outils, ainsi que des webinaires et séminaires pourrait être améliorée.

Mais ce n'est pas la raison pour laquelle au moins 10 000 traders ont changé de courtier cette année. Les frais élevés, les spreads et les coûts de financement ont été responsables de cette migration. La stabilité et la fiabilité de la plateforme de trading ou un service médiocre conduisent également à des abandons. Cependant, le nombre de clients qui changent de broker diminue depuis 2014, après avoir augmenté de façon constante au cours des années précédentes. C'est aussi un signe que la performance des brokers CFD s'améliore.

Seulement 69 % des traders allemands utilisent des smartphones ou tablettes, contre 90% à Singapour, 83% en Espagne et 79 % au Royaume-Uni. Ce chiffre est surement dû à l'évolution démographique, car les traders allemands sont généralement plus âgés, l'âge moyen des traders de CFD en Allemagne est de 46 ans, contre 41 ans à Singapour et 43 ans en Espagne.

Dans un avenir proche, le régulateur financier Allemand (BaFin) pourrait durcir la réglementation avec une limitation de l'effet de levier et l'obligation de financement. Ces limitations pourraient conduire aux départs de certains brokers dont le modèle économique repose en grande partie sur l'effet de levier. Craig Inglis, le directeur de CMC Markets en Allemagne, a déclaré "Le vrai problème des CFDs n'est pas le risque, mais la publicité trompeuse et les rendements élevés promis par des brokers peu scrupuleux."


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums