#1 16-01-2014 15:44:26

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4667
Site web

Le scandale Forex s'aggrave, Deutsche Bank suspend des traders

Le scandale Forex s'aggrave, Deutsche Bank suspend des traders

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/deutsche-bank.jpg


Le plus grand fournisseur de liquidité forex au monde Deutsche Bank AG, a suspendu un certain nombre de traders de devises suite à une enquête en cours qui a récemment dévoilé des manipulations du marché des changes.

La gravité de la situation est importante étant donné que la Deutsche Bank est en tête d'une liste de l'industrie du forex. La société a été mise en examen par un certain nombre d'organismes de réglementation.

Le scandale se propage à l'Amérique latine et au Peso Argentin

Les détails ont émergé du récent épisode de suspensions, révélant que les tradrers forex accusés ont manipulé le taux de fixation du peso argentin. Le peso n'est pas autant négocié comparativement aux autres monnaies comme le dollar, l'euro ou le yen, la monnaie est donc plus vulnérable en raison de son manque de contrôle et de sa faible liquidité.

Selon Klaus Winker, un porte-parole de la Deutsche Bank, "Deutsche Bank a reçu des demandes de renseignements des organismes de réglementation qui enquêtent sur le trading dans le marché des changes. La banque coopère avec les enquêtes et prendra des mesures disciplinaires à l'égard de personnes concernées si nécessaire. "

La crédibilité de l'industrie du forex se détériore

Ces dernières nouvelles brouillent les cartes de l'industrie du Forex déjà en proie à un scandale et aux enquêtes menées par les organismes de réglementation mondiaux. Les suspensions récentes jettent une ombre encore plus sombre sur la Deutsche Bank, l'une des douze autres entreprises à avoir été mises sous le microscope des organismes de surveillance et de réglementation. En juin, il a été révélé que plusieurs banques ont été soupçonnées d'assimiler les informations des services de messages et d'utiliser les ordres de trading de leurs clients pour dicter et manipuler les benchmarks forex et les taux d'intérêt.

Selon une étude menée par Euromoney Institutional Investor Plc, quatre banques contrôlent plus de la moitié du marché des changes : Deutsche Bank (15,2%), Citigroup Inc. (14,9%), Barclays Plc (10,2%) et UBS AG (10,1%). Ces quatre banques ont déjà fait l'objet de la discipline réglementaire suite à l'enquête en cours. Les suspensions et les récentes accusations ont été réalisées à presque tous les niveaux, la semaine dernière Citigroup a licencié un trader qui a manipulé les taux de change.

Enquête parallèle sur le point d'être lancée par la BaFin ?

Ironiquement, malgré la liste croissante des enquêtes contre les grandes banques, le régulateur financier allemand BaFin a publié une déclaration en octobre indiquant qu'il n'avait pas l'intention d'ouvrir une enquête sur les allégations de manipulation du forex étant donné qu'il n'y avait aucune preuve qui accuse les banques allemandes. Toutefois, selon Ben Fischer, le porte-parole de la Bafin: "La Bafin étudie actuellement les faits et étudie les questions de trading de devises depuis cet été." En fin de compte, les récents événements entourant la Deutsche Bank sont susceptibles de susciter un certain type de réponse ou de curiosité de la Bafin.

14/01/14 La réserve fédérale rejoint l'enquête sur les manipulations du forex
12/01/14 Citigroup licencie un trader qui a manipulé les taux de change
20/12/13 Manipulations du forex - les régulateurs ont trouvé la salle de chat
08/12/13 8 banques sanctionnées pour manipulation des benchmarks
21/11/13 Manipulations du forex - un fond de retraite accuse 7 banques
02/11/13 Enquêtes sur UBS et Deutsche Bank au sujet de manipulation du forex
14/10/13 Enquête des régulateurs financiers et du FBI - manipulation du forex
06/10/13 La FINMA enquête sur des manipulations du forex
29/08/13 Manipulation des taux de changes par les institutions financières ?
17/06/13 Le régulateur de Singapour sanctionne des traders pour manipulation


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums