Menu

#1 04-06-2019 13:23:32

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4886
Site web

L'ASIC s'inquiète de l'arbitrage réglementaire sur le trading forex

L'ASIC s'inquiète de l'arbitrage réglementaire sur les opérations de change offertes aux investisseurs particuliers

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ASIC.JPG


L'ASIC examine si la violation d'une loi étrangère est compatible avec les obligations en vertu de la loi australienne de fournir des services "de manière efficace, honnête et équitable".

Il y a deux mois, l'Australian Securities & Investments Commission (ASIC) avait averti que certains titulaires de licences de services financiers (AFS) pouvaient profiter des derniers développements réglementaires et abuser de la portée de leurs licences AFS. Aujourd'hui, le régulateur a une fois de plus exprimé ses préoccupations concernant l'arbitrage réglementaire.

Dans un discours prononcé lors du sommet australien sur la réglementation, la commissaire Cathie Armour a déclaré qu'il existe un risque d'arbitrage réglementaire sur le marché des dérivés de gré à gré.

La commissaire a fait remarquer que le secteur des dérivés de gré à gré pour les investisseurs particuliers en Australie est un marché actif et en croissance, avec un chiffre d'affaires annuel de 11 billions de dollars et plus de 450 000 investisseurs. Les produits offerts par les émetteurs de produits dérivés de gré à gré en Australie comprennent les options binaires, le spot forex et les contrats de change à terme.

L'année dernière, l'ASIC avait publié les résultats d'une étude qui avait révélé que les pertes des clients particuliers dans les opérations sur dérivés de gré à gré étaient élevées, le pourcentage de traders non rentables atteignant jusqu'à 80 % pour les options binaires, 72 % pour les CFD et 63 % pour le trading du forex.

Les organismes de réglementation de nombreux pays - l'Europe, le Japon, l'Amérique du Nord et la Chine - ont restreint ou interdit la fourniture de certains dérivés de gré à gré aux investisseurs particuliers. Comme il n'existe pas de restrictions similaires en Australie, il existe un risque d'arbitrage réglementaire.

En avril, l'ASIC avait publiquement averti les brokers australiens pour qu'ils cessent d'offrir illégalement leurs services de courtage aux investisseurs étrangers. Il pourrait y avoir des conséquences à l'étranger en cas de violations potentielles de la loi étrangère, mais en tout état de cause, l'ASIC examine si la violation de la loi étrangère est compatible avec les obligations en vertu du droit australien de fournir des services "de manière efficace, honnête et équitable". L'ASIC craint également que certains titulaires de licence AFS ne fassent des déclarations trompeuses ou mensongères sur la portée, l'application ou les effets d'une licence AFS.

Dans son discours d'aujourd'hui, la commissaire Cathie Armour a déclaré que l'ASIC continuera d'être active dans le secteur des dérivés de gré à gré offerts aux investisseurs particuliers.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/XTB-728-90.gif


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums