#1 08-07-2014 17:27:14

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4713
Site web

L'UE demande aux banques de rester à l'écart des monnaies virtuelles

L'UE demande aux banques de rester à l'écart des monnaies virtuelles

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/bitcoin-1.jpg


La commission européenne a signalé qu'elle va essayer d'imposer des règles sur les monnaies virtuelles comme le Bitcoin.

Chantal Hughes, le porte-parole de la commission, a déclaré par e-mail : "Il est impératif d'agir rapidement sur ​​cette question. Le potentiel de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme est trop important pour l'ignorer."

La commission, organe exécutif de l'UE, a déclaré que les banques ne devraient pas acheter, détenir ou vendre des devises virtuelles jusqu'à ce que les organismes de réglementation développent des mesures pour protéger leur intégrité. Le chien de garde a recensé plus de 70 risques liés aux devises comme l'usurpation d'identité pour les pirates par le biais de plateformes de trading.

Les monnaies virtuelles ont été soumises à une surveillance accrue des régulateurs financiers mondiaux depuis que Mt. Gox, une grande bourse de Bitcoin, a déposé son bilan au Japon avec une perte 850 000 Bitcoins. La banque centrale chinoise interdit les sociétés financières de traiter des transactions en devises virtuelles depuis l'année dernière.

L'EBA (European Banking Authority) a demandé à l'UE d'élaborer des règles pour les plates-formes de trading et de créer des groupes pour superviser chaque devise virtuelle pour s'assurer que personne ne puisse manipuler ces monnaies. L'UE devrait envisager d'étendre le champ d'application de la loi antiblanchiment d'argent afin de mieux couvrir les monnaies virtuelles.

L'utilisation généralisée des crypto-devises pourrait également créer des problèmes aux banques centrales pour diriger l'économie, car les effets de la politique monétaire seraient plus difficiles à prévoir.

Le Bitcoin est apparu en 2009 sur un document écrit sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Depuis lors, les détaillants qui vendent des articles de luxe ont commencé à accepter les Bitcoins, et de nouvelles entreprises ont commencé à offrir des moyens pour faciliter son utilisation.

La monnaie a gagné en crédibilité depuis que la "law enforcement and securities agencies" a dit lors d'une audience du sénat aux États-Unis que les devises virtuelles pourraient être un moyen légitime d'échange. Le prix du Bitcoin est monté jusqu'à 1000 $ quand les spéculateurs ont anticipé une plus large utilisation de l'argent numérique.

Depuis, le prix est revenu à 631 $ sur Bitstamp, une bourse en ligne basée en Slovénie. Selon Bitstamp, la valeur total de tous les Bitcons en circulation est d'environ 8,4 milliards de dollars.

Selon Simon Dixon, directeur de l'U.K. Digital Currency Association, l'annonce de l'EBA n'est pas très utile et ne pourra pas dissuader les utilisateurs individuels d'échanger des monnaies virtuelles. "Les banques n'engagent pas dans les devises numériques, car c'est un réseau personnel qui fonctionne en dehors des opérations bancaires. Le résultat le plus probable de l'annonce c'est qu'elle va effrayer les personnes qui utilisent les devises numériques à la place des banques."

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/Bitcoin-campaign-banner-728x90-FR.jpg


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums