#1 01-06-2014 17:19:38

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

La banque centrale russe lutte contre les dérives du trading forex

La banque centrale russe lutte contre les dérives
du trading forex et des HYIP


http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/banque-centrale-russe.png


Un rapport publié par le gouvernement russe a mis en évidence une fois de plus son intention d'imiter d'autres régions qui abritent une industrie du forex bien établie. L'organisation d'auto-réglementation (TSRFIN) qui supervise les brokers forex en Russie a fait appel à la banque centrale russe par l'intermédiaire d'une lettre officielle indiquant les dangers des entreprises de change qui font des promesses aux clients afin de gagner leur investissement avant de disparaître rapidement.

En substance, cette préoccupation affichée par le TSRFIN représente la dynamique d'un programme d'investissement à haut rendement (HYIP), qui se traduit souvent par l'effondrement complet du HYIP dans un délai très court et donc d'une perte nette d'argent pour les investisseurs.

La Russie tient à s'imposer sur la scène mondiale, le TSRFIN a dirigé ses conclusions à l'égard de la Banque centrale afin mettre fin à cette pratique.

Des modifications vont être apportées au code criminel, qui à lui-même été adapté pour inclure un nouvel article 172.1. Le projet de loi établit la responsabilité de créer une pyramide financière. Dans cette structure, les transgresseurs s'exposent à une amende de 300 mille roubles ou un emprisonnement maximal de 5 ans. Pour le même fait, combiné avec un détournement de fonds en sollicitant le public, une amende comprise entre 100 et 500 mille roubles ou un emprisonnement de 6 ans à 10 ans pourraient être mis en place. L'affaire relative à Charles Ponzi, il y a environ 100 ans constitue la base de ces lois.

En ce qui concerne le projet de loi relatif au marché des changes, de nouvelles décisions ont été adoptées en juin 2013, la deuxième lecture aura lieu avant la fin du mois de juin 2014, mais les acteurs professionnels du marché, en particulier l'association nationale des participants au marché des valeurs mobilières, ont critiqués les nouvelles règles.

Le vice-président de la Banque centrale, Sergueï Shvetsov, a déclaré fin mars que les amendements au projet de loi sur la réglementation du trading forex obligent les brokers forex a informé les clients sur les risques du trading de devises avec un effet de levier. En outre, les courtiers forex sont tenus de publier des informations trimestrielles sur leurs méthodes pour gagner de l'argent et sur le nombre de clients perdants. Les brokers forex doivent aussi notifier dans toutes leurs publicités que les taux de change qu'ils proposent peuvent ne pas coïncider avec les cours sur le marché du spot forex.

Les autorités s'efforcent également de limiter la taille des ordres et de l'effet de levier. Aux États-Unis, selon M. Shvetsov, l'effet de levier maximum est limité à 50:1, avec un compte de 20 000 $, un trader peut faire un trade d'un million de dollars. Cette règle pourrait être adoptée en Russie, une région dans laquelle certains courtiers forex offrent un effet de levier de 500:1.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums