Menu

#1 09-07-2019 15:46:09

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4928
Site web

Statistiques des taux de rentabilité des traders particuliers

Statistiques des taux de rentabilité des traders particuliers


Cela fait environ un an que l'ESMA a contraint les brokers qui accueillent des clients particuliers dans l'UE à réduire l'effet de levier maximum à 30:1 sur les principales paires de devises. Les règles applicables aux autres produits CFD, tels que les indices et les matières premières, ont également été modifiées de manière encore plus radicale. Selon l'ESMA, les changements ont été mis en œuvre pour protéger les consommateurs, mais l'organisme de réglementation a-t-il atteint son objectif ?

Près d'un an après l'entrée en vigueur des nouvelles règles dans toute l'UE, nous réexaminons les taux de rentabilité des traders particuliers. Comme nous le verrons dans les lignes qui suivent, bien qu'il y ait eu une baisse du pourcentage de comptes perdants, les facteurs à l'origine de ces chiffres sont davantage liés à l'industrie offshore en pleine expansion.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous, la liste est très diversifiée. Certains brokers ont conservé des clients qui sont plus rentables qu'il y a un an, d'autres non. Nous avons même un broker qui annonce un taux de 100% de perdants.

Les chiffres se sont améliorés pour 17 brokers sur 35. Neuf brokers ne signalent pas de changement, tandis que neuf autres font état de résultats pires pour les clients. En moyenne, le nombre de clients particuliers rentables est passé de 23,5 % il y a un an à 25,1 % en juillet dernier.

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/pourcentage-traders-gagnants.png


Le diable est dans les détails

On pourrait penser que les changements radicaux apportés à la politique des brokers auraient dû donner de bien meilleurs résultats pour les traders, du moins l'ESMA nous l'a fait croire. L'organisme de réglementation a déclaré à maintes reprises que l'effet de levier excessif est la principale raison pour laquelle les clients perdent de l'argent.

Il s'avère que les données dont nous disposons actuellement ne confirment pas ce point de vue. Au contraire, compte tenu du nombre de traders qui ont quitté l'UE, la rentabilité des traders particuliers aurait pu être principalement affectée par le fait que les traders plus avides de risques ont simplement décidé d'ouvrir des comptes offshores.

Un autre point qui fausse les statistiques d'une année sur l'autre est la reclassification d'un certain nombre de clients en professionnels. Nous n'avons pas de données statistiques fiables pour savoir si ces clients ont été du côté des gagnants ou des perdants.

Les régulateurs nationaux prennent le relais

Nous ne sommes qu'à quelques semaines de l'expiration finale de la troisième prolongation de trois mois des règles initiales de l'ESMA et les différents régulateurs nationaux qui prendront les choses en main à partir du 1er août 2019 adoptent une approche différente quant à la manière de combiner l'appétit pour le risque des traders avec les produits à haut risque.

Les régulateurs financiers d'Europe occidentale sont plus ou moins universels dans leur approche, car ils ont rendu permanentes les mesures temporaires de l'ESMA. De l'autre côté de l'UE, Chypre et la Pologne semblent être les principaux pays qui proposent une approche différente.

Les deux régulateurs nationaux proposent une catégorie pour les traders expérimentés qui leur permet d'utiliser un effet de levier jusqu'à 50:1. La CySEC délibère proportionnellement avec l'industrie sur une autre catégorie qui limite la marge disponible à 20:1 dans les cas où les clients n'ont pas beaucoup d'expérience des marchés financiers.

Il n'y a pas de solution miracle pourt la rentabilité des clients, l'ESMA et les régulateurs nationaux devront continuer à surveiller étroitement le marché. Les limitations de l'effet de levier qui étaient censées avoir des résultats pour les clients ne semblent pas très efficace.

Les mesures prises par l'ESMA l'an dernier ont eu pour résultat de délocaliser certains clients européens qui bénéficiaient de la protection et du cadre réglementaire de l'UE. Entre-temps, trop de mauvais acteurs de l'industrie ont déplacé leurs activités hors de l'UE et continuent d'opérer sans relâche en raison de l'absence de cadres réglementaires stricts en dehors de l'UE et des pays du G7.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/XTB-728-90.gif


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums