Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2022 15:50:31

Climax
Administrateur
Inscription: 30-08-2008
Messages: 5 148

La France a ajouté 1,1 million d'investisseurs particuliers

La France a ajouté 1,1 million d'investisseurs particuliers au cours des trois dernières années

AMF.png

L'Autorité des marchés financiers (AMF), qui supervise les marchés financiers français, a révélé que plus d'un million de nouveaux investisseurs particuliers ont fait leur entrée sur les marchés d'actions du pays au cours des trois dernières années.

"En trois ans, l'AMF a enregistré un peu plus de 1,1 million de nouveaux investisseurs particuliers sur les marchés actions", a déclaré le régulateur. "Les volumes de transactions sont restés proches des niveaux élevés enregistrés en 2020".

Le régulateur a constaté que la demande sur le marché des actions des particuliers français est restée élevée tout au long de l'année 2021. Environ 1,6 million de particuliers dans le pays ont passé au moins un ordre d'achat ou de vente l'année dernière, soit 19 % de plus que l'année précédente.

La demande a atteint un pic au deuxième trimestre avec plusieurs offres publiques sur les marchés de capitaux français. Au cours des deux trimestres suivants également, la demande des particuliers est restée solide, avec environ 743 000 investisseurs actifs au dernier trimestre de l'année.

Autour du pic

Le nombre de transactions des particuliers sur les actions françaises a atteint près de 13 millions au quatrième trimestre de 2021, les chiffres annuels s'élevant à plus de 55 millions.

Le rapport a par ailleurs détaillé que 217 000 investisseurs l'an dernier étaient soit des primo-investisseurs, soit inactifs depuis janvier 2018. "Le flux de nouveaux investisseurs est resté régulier mais semble s'être stabilisé autour de 50 000 par trimestre", précise l'AMF.

Ces statistiques ont été dévoilées plus d'un mois après que le régulateur français a révélé que le nombre d'investisseurs particuliers a considérablement augmenté depuis le début de la pandémie. Elle a également souligné la croissance rapide des néobanques dans le pays.

Puis, le régulateur a également souligné que l'âge moyen des investisseurs particuliers français est passé sous la barre des 50 ans depuis 2018, alors qu'il s'élevait à 36 ans lorsque seules les plateformes de néo-brokers sont prises en compte.

trade-republic-ad.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

#2 16-03-2022 22:30:31

Climax
Administrateur
Inscription: 30-08-2008
Messages: 5 148

Re: La France a ajouté 1,1 million d'investisseurs particuliers

Le marché boursier français a ajouté 150 000 traders particuliers au cours des premiers mois de la pandémie

Le superviseur des marchés financiers français, connu localement sous le nom d'Autorité des Marchés Financiers (AMF), a révélé que les investisseurs particuliers ont négocié plus de 67 milliards d'euros d'actions françaises entre décembre 2019 et avril 2020.

Dans une étude d'analyse de marché sur l'exécution des investisseurs particuliers au cours des premiers mois de la volatilité induite par Covid, le régulateur a constaté que les activités ont bondi et ont touché des niveaux sans précédent. Il a observé l'afflux de 150 000 nouveaux investisseurs particuliers sur le marché des actions françaises au cours de la période étudiée.

"Le déclenchement de la pandémie de Covid-19 et le verrouillage qui en a résulté ont entraîné une forte augmentation de l'activité boursière des particuliers, qui continue de dépasser largement les niveaux d'avant-crise", a déclaré l'AMF.

Plus tôt, le régulateur a déclaré que le pays a ajouté un total de 1,1 million de traders particuliers au cours des trois dernières années.

Deux bourses dominantes

La majorité du volume négocié au cours des premiers mois de la pandémie a été exécutée principalement sur deux bourses : Euronext Paris, un lieu de trading paneuropéen, et Equiduct, qui est géré par la Bourse de Berlin. La première a traité 64 % de l'ensemble des volumes, tandis que la seconde en a traité 20 %.

Les deux bourses offrent des prix compétitifs aux traders particuliers grâce à deux modèles différents. Euronext Paris exécute les transactions des particuliers dans le cadre de son programme Best of Book qui fournit des liquidités complémentaires en dehors du carnet d'ordres central. En revanche, Equiduct s'approvisionne en prix d'exécution auprès de 16 places boursières différentes dans le cadre de son modèle Apex.

En outre, la taille moyenne des transactions sur les deux bourses est devenue similaire, soit environ 4 000 €. Cependant, Euronext disposait d'une liquidité disponible plus importante en raison de son statut de principal marché pour les actions françaises, et de son service dédié.

"L'étude a montré que la plupart des volumes échangés l'étaient à des conditions plus attractives que le carnet d'ordres central d'Euronext Paris, mais principalement en raison du mécanisme de frais zéro", indique le régulateur dans le rapport.

"L'AMF a également constaté qu'en période de tension, les dégradations de prix (représentant une perte pouvant aller jusqu'à 2,3 € pour une transaction moyenne de 4 000 €) par rapport au carnet d'ordres central d'Euronext Paris étaient plus marquées que les améliorations de prix (l'équivalent d'un gain possible de 0,6 € pour une transaction moyenne de 4 000 €)."

trade-republic-ad.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans ce sujet: 0, invités: 1
[Bot] CCBot

Pied de page des forums