Menu

Quels sont les différents types d'actions en bourse ?

Les types d'actions

Voici un résumé des types d'investissement en actions les plus courants : actions Blue Chip, actions technologiques, actions cycliques, spéculatives et défensives.

Lorsqu'une société est créée, ses cofondateurs et, le cas échéant, d'autres investisseurs, sont les premiers à détenir des actions de cette entreprise. Par la suite, elles peuvent être vendues pour obtenir un revenu immédiat et des liquidités ou être conservées comme investissement à long terme et pour recevoir un dividende. En fonction de ce qu'un investisseur souhaite réaliser, il existe plusieurs types d'actions à envisager.

Quelles sont-elles, quelles sont leurs caractéristiques et quelles sont les possibilités d'investissement ? Dans lesquelles devriez-vous envisager d'investir ?

Les actions de revenus

Comme son nom l'indique, ce type d'action génère un revenu régulier et stable sous forme de dividende. Les experts considèrent qu'elles ont un faible niveau de volatilité et offrent un ratio de distribution de dividendes élevé. En revanche, les possibilités d'investissement y sont moins nombreuses. On trouve ce type d'actions dans les grandes entreprises stables, principalement dans les secteurs de l'immobilier, des ressources naturelles et de l'énergie.

Par exemple, nous avons la société Z qui a généré 10 millions d'euros pendant un an. Le conseil d'administration décide que le dividende qu'il versera à ses actionnaires sera de 1 euro par action. Ce dividende qui est ensuite versé régulièrement aux investisseurs, fait partie de leurs revenus. C'est ce qui fait de cette entreprise un titre de revenus.

Les actions cycliques

Il s'agit d'une action qui dépend des cycles économiques - les hauts et les bas d'une entreprise en raison d'une crise ou d'un boom économique. En général, il s'agit d'entreprises qui proposent des produits tels que des voitures, des maisons, des équipements - des choses que les gens achètent en période d'abondance et qu'ils réduisent en période de récession économique. Les investisseurs en actions cycliques achètent les actions en période de crise (le prix est au plus bas) et les vendent pendant un boom économique lorsque le prix est élevé.

Toutefois, il faut garder à l'esprit qu'en cas de récession économique grave, ces actions peuvent perdre toute leur valeur. En général, les constructeurs automobiles sont un bon exemple de titres cycliques.

Les gens achètent généralement de la nourriture tous les jours, mais ils y réfléchissent à deux fois lorsqu'ils veulent acquérir une nouvelle voiture. En général, une personne achète une nouvelle voiture en période de prospérité économique. Mais, si le pays est en récession, cette personne reportera certainement cette dépense à l'avenir, lorsque le marché se redressera.

Exemple d'actions cycliques à mettre dans un portefeuille dynamique : Total, Bouygues, Eiffage, Vinci, Peugeot, Renault…

Les actions Blue-Chip

Il s'agit d'actions de grandes entreprises financièrement stables qui sont généralement leaders de leur secteur. Elles sont présentes sur le marché depuis longtemps et leur capitalisation boursière est estimée à des milliards. Tout cela signifie que le prix de leurs actions ne peut pas augmenter de manière substantielle, car il est déjà suffisamment élevé.

Il existe de nombreux exemples dans presque tous les secteurs, et comme nous l'avons déjà mentionné, ils sont parmi les plus performants. Aux États-Unis, ces sociétés sont cotées à l'indice Dow Jones Industrial Average. En raison de leur valeur marchande élevée, leur taux de croissance est limité, de sorte que les investisseurs profitent principalement des dividendes.

Exemple d'actions Blue Chip : Total, l'Oreal, Air Liquide pour la France ; Microsoft, Apple, Coca-Cola, McDonald’s pour le marché américain.

Les actions technologiques

Logiquement, ces actions appartiennent à des entreprises technologiques qui fabriquent différents types de gadgets, d'appareils, d'ordinateurs, d'équipements, etc. Certaines de ces sociétés, comme Microsoft, sont également des actions de premier Blue Chip. Sont-elles risquées ? Oui, tout à fait.

Pourquoi ?

Nous savons tous à quel point la technologie évolue rapidement. Fondamentalement, cela se produit quotidiennement. Le nouveau téléphone d'aujourd'hui est vieux demain. Les résultats imprévisibles de la recherche technologique et l'issue incertaine des nouveaux produits sont un facteur sérieux auquel il faut réfléchir.

Exemple d'actions technologiques : STMicroelectronics, Kering, Soitec...

Les actions spéculatives

La spéculation est le mot clé ici. Il s'agit de sociétés qui n'ont que peu ou pas de bénéfices et qui sont très volatiles. Cependant, elles sont potentiellement lucratives en raison de leurs produits, de leur expansion sur un nouveau marché ou même de changements de direction promettant un avenir meilleur. Ces actions sont extrêmement risquées, ce qui offre en même temps aux investisseurs la possibilité d'un retour sur investissement très élevé. Une partie de ces actions est également appelée "penny stocks" ou "actions de micro-capitalisation". En règle générale, les actions de ces entreprises sont proposées à un prix très bas, ce qui est un autre élément qui les rend attrayantes.

Les entreprises qui proposent des services en ligne et qui opèrent sur le Net en sont quelques exemples. Elles se targuent souvent de proposer des solutions et des produits innovants avec une capitalisation boursière extrêmement élevée, mais leurs bénéfices réels sont très faibles. Elles ont davantage un capital symbolique que de l'argent réel. Cette catégorie d'actions est peut-être davantage destinée aux joueurs qu'aux investisseurs.

Les actions défensives

Il s'agit d'actions appartenant à des sociétés qui sont stables et solides et qui résistent aux hauts et aux bas de l'économie. Au contraire, elles peuvent même faire des bénéfices en période de récession économique.

Par exemple, pendant une crise financière, la plupart des gens réduisent leurs dépenses, mais ils ne peuvent pas arrêter de dépenser même s'ils le veulent. Si les gens évitent certaines dépenses, ils dépensent davantage pour des services et des produits généralement moins chers.

Exemple d'actions défensives : pharmacie (Sanofi, Novartis, Bayer…), agroalimentaire (Nestlé, Danone, Coca Cola…), services aux collectivités (EDF, Engie, Véolia…), télécommunication (Orange, Iliad…).

Les actions de croissance

Ces entreprises n'aiment pas verser des dividendes à leurs actionnaires. Elles préfèrent réinvestir dans leur propre entreprise et leurs propres projets plutôt que de verser des dividendes aux investisseurs. Cette pratique garantit des bénéfices et des rendements plus élevés aux propriétaires d'une entreprise. Ce type d'actions comporte-t-il un risque ? Oui, il y en a. Si les prévisions de croissance d'une entreprise ne sont pas conformes aux prévisions, les actionnaires pourraient finir par perdre de l'argent parce que dans ce cas, généralement le cours des actions chute.

L'absence de dividendes sur vos actions est un autre inconvénient associé aux actions de croissance. Dans une situation de marché en déclin, si un investisseur ne reçoit pas de dividende, il y a de fortes chances qu'il vende d'abord ses actions de croissance. En toute logique, cela entraînera une baisse du prix des actions.

Exemple de croissance : Essilor, Orpea, Carrefour, LVMH…

Résumé

Dans l'ensemble, il existe un large éventail d'opportunités de trading concernant l'investissement en actions. Tout comme les investisseurs, elles présentent des caractéristiques et des profils différents. Si vous êtes un acteur à revenu régulier, alors les actions à revenu sont votre choix. Aimez-vous les risques ? Le jeu est-il une seconde nature pour vous ? Envisagez d'investir dans des actions spéculatives.

Comparatif des courtiers en bourse

Courtiers
Supports financiersCompte TitreCompte Titre, PEA, PEA-PME, banque en ligneCompte Titre, compte sur marge (79% des comptes CFD perdent de l'argent)
Frais de courtage
Actions Euronext
0,04% sans frais minimum (30 € maximum)0.10% à 0.20% selon le profil. 100 ordres offerts jusqu'au 29/10/20Pas de commissions pour un volume mensuel maximum de 100 000 EUR puis 0,20%.
Compte démoNonNonOui
Notre avisFrais de courtage les moins chers du marché sur plus de 50 places boursières, mais pas de PEA.Service complet avec toutes les options d'une banque en ligne.Trading sans commissions, mais avec un choix de titres limité à 2000 actions et 16 ETF.
Revue du courtierDEGIRO XTB
 DEGIROFortuneoXTB
Investir comporte des risques de perte