Menu

Modèle de marché des actifs appliqué au Forex

L'idée fondamentale qui sous-tend ce modèle est que le flux d'argent dans les autres actifs financiers d'un pays, tels que les obligations et les titres, augmente la demande pour sa monnaie et vice-versa. Pour preuve, les adeptes de cette théorie affirment que le montant d'argent placé en produits d'investissement tels que les obligations et les actions est aujourd'hui beaucoup plus élevé que le montant des fonds échangés pour les transactions de biens et services à l'exportation et à l'importation.

En termes généraux, la théorie du marché des actifs est à l'opposé de la théorie de la balance des paiements, car elle prend en compte le capital d'un pays et non son compte courant.

En 1999, de nombreux experts avaient affirmé que le dollar des États-Unis chuterait fortement par rapport à l'euro, en raison du déficit de la balance courante américaine et de la surévaluation de Wall Street à l'époque. Cela reposait sur l'idée que les investisseurs étrangers (non américains) commenceraient à retirer leur capital des actifs américains pour investir dans des marchés économiques plus attrayants, ce qui aurait probablement une incidence sur le prix du dollar. Malgré cela, ces craintes existaient certainement depuis le début des années 1980, lorsque le déficit courant des États-Unis avait atteint 3,5 % du PIB.

Ces dernières années, la méthodologie d'utilisation du modèle de balance des paiements pour analyser le comportement du dollar a cédé le pas à l'utilisation du modèle du marché des actifs. En fait, cette théorie est l'une des plus utilisées et des plus influentes parmi les analystes experts en raison de la taille énorme des marchés financiers américains.

Par exemple, entre mai et juin 2002, le dollar avait chuté de plus de 1 000 points par rapport au yen, car les investisseurs en actions avaient quitté les marchés boursiers américains à la hâte en raison de scandales comptables touchant Wall Street. Lorsque ces scandales avaient ensuite perdu de leur vigueur à la fin de l'année, le dollar s'était apprécié d'environ 500 pips par rapport au yen, en dépit du fait que la balance des opérations courantes avait toujours un déficit substantiel.

Limites du modèle de marché des actifs

La principale limite du modèle de marché des actifs est qu'il est relativement nouveau par rapport aux autres et qu'il n'a pas encore été correctement testé. On fait souvent valoir qu'à long terme, il n'y a pas de relation entre la performance des marchés boursiers d'un pays et sa monnaie. Par exemple, au cours de la période 1986-2004, l'indice du dollar américain et l'indice S&P 500 avaient une faible corrélation de seulement 39 %.

Qu'advient-il de la monnaie d'un pays lorsque le marché boursier évolue dans des fourchettes, pris entre un sentiment haussier et baissier ? En fait, c'est ce scénario qui s'est développé aux États-Unis pendant la majeure partie de 2002. En conséquence, les traders avaient dû revenir à d'anciens modèles tels que l'arbitrage de taux d'intérêt.

Au fil du temps, on saura si la théorie du marché des actifs sera maintenue ou si ce ne sera qu'une mode dans le domaine de l'analyse du comportement des taux de changes.

Sommaire - Prévision des taux de change selon les économistes

Compte démo gratuit