Menu

Irlande : les meilleurs brokers forex réglementés

brokers en Irlande

Souvent appelée l'île d'Émeraude en raison de ses magnifiques paysages verdoyants, la République d'Irlande est un pays insulaire qui compte 4,9 millions d'habitants avec un produit intérieur brut de 382,7 millions de dollars en 2018. L'économie mixte du pays est en grande partie basée sur l'agriculture, la pêche, le tourisme et l'industrie.

La crise financière de 2008 a eu un effet dévastateur sur l'économie irlandaise, à tel point que le pays a été contraint de demander un renflouement à l'UE et au Fonds monétaire international (FMI). Cependant, le pays a réussi à se remettre sur pied une dizaine d'années plus tard. Il est aujourd'hui l'une des économies à la croissance la plus rapide d'Europe, les exportations étant la clé du salut économique de l'Irlande.

L'Irlande a des partenaires commerciaux puissants face à de grandes puissances économiques comme les États-Unis, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique et la France. Les produits pharmaceutiques, les ordinateurs et les produits chimiques organiques comptent parmi les principales exportations du pays.

Sa capitale abrite la Bourse irlandaise, Euronext Dublin. Considéré comme le sixième groupe boursier mondial en termes de capitalisation boursière, cette entité commerciale paneuropéenne a été créée après la fusion en 2018 des bourses de Bruxelles, Lisbonne, Paris, Dublin et Londres.

Le pays a utilisé sa livre irlandaise locale (IEP) jusqu'en 2002, date à laquelle il a officiellement adopté l'euro (EUR) comme monnaie. Utilisé dans une grande partie de l'Europe, l'euro a dépassé le dollar en termes de valeur et de circulation au troisième trimestre de 2018.

Étant l'une des économies européennes à la croissance la plus rapide ces dernières années, l'Irlande commence à attirer l'attention des investisseurs. Elle dispose d'un marché des changes suffisamment réglementé, les opérations sur le Forex et les CFD étant légales dans le pays.

Réglementation du trading en Irlande

Les investisseurs irlandais peuvent légalement négocier avec une variété d'instruments financiers comme le forex au comptant et les contrats pour différence (CFD). Le lieu de naissance d'Halloween et de Saint-Patrick est devenu une destination attrayante pour les traders et les sociétés de courtage, un fait que nous attribuons à ses taux d'imposition des sociétés plus faibles et à son climat réglementaire hospitalier dans le cadre de la structure de la MIF.

Le secteur des changes est réglementé par les dispositions de deux textes législatifs importants qui sont transposés dans tous les États membres de l'UE, y compris l'Irlande. Il s'agit de la directive sur les marchés d'instruments financiers (MiFID) et du cadre qui l'accompagne, la réglementation des marchés d'instruments financiers (MiFIR). Ces deux textes sont connus collectivement sous le nom de MiFID II.

Initialement mise en œuvre au début du mois de novembre 2007, la MiFID I visait à harmoniser les cadres réglementaires des services d'investissement et des valeurs mobilières dans tous les pays faisant partie de l'UE et de l'Espace économique européen (EEE). Elle a ensuite été remplacée par un ensemble de règles réglementaires révisées au tournant de 2018, qui sont collectivement appelées MiFID II.

Cette dernière réglemente les prestataires de services d'investissement dans les instruments financiers, notamment les sociétés d'investissement, les sociétés de courtage, les conseillers financiers et les établissements de crédit. La MiFID s'applique également aux sociétés étrangères qui fournissent des services d'investissement à des clients, basées dans les États membres de l'UE.

Le principal avantage de cette directive est qu'elle garantit un processus d'agrément normalisé dans tous les États membres de l'UE. En vertu des dispositions de la MiFID, un broker forex peut servir des clients de tous les États membres à condition d'avoir obtenu l'autorisation des autorités de réglementation d'un autre pays de l'UE.

C'est pourquoi certains brokers forex sur le marché irlandais sont en fait agréés et supervisés par la Commission chypriote des valeurs mobilières (CySEC) ou par l'Autorité britannique de surveillance des marchés financiers (FCA).

L'introduction de la MiFID s'est accompagnée du lancement de l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA). Il s'agit d'une autorité de surveillance basée à Paris dont les deux principales fonctions sont l'harmonisation et l'amélioration des marchés financiers sur le Vieux Continent.

L'ESMA s'efforce d'accroître le niveau de protection des clients. La plupart des États membres de l'UE, y compris l'Irlande, réglementent leurs marchés des changes conformément aux lignes directrices de l'ESMA. Ainsi, les brokers qui desservent le marché de l'île d'Émeraude doivent fournir à leurs clients une tarification transparente et satisfaire aux exigences en matière de capital de départ minimum.

Une protection contre les soldes négatifs est également en place pour empêcher les opérateurs de perdre plus d'argent qu'ils n'en ont dans leur compte de trading. Une autre condition stipule que les établissements financiers autorisés doivent séparer l'argent de leurs clients de leur capital d'exploitation. Ainsi, si une société fait faillite, les traders peuvent récupérer leurs fonds au lieu de les perdre de manière irréversible.

Le marché irlandais est réglementé par la Banque centrale d'Irlande, qui gère le système d'indemnisation des investisseurs (Investor Compensation Scheme - ICS). Ce dernier vise à protéger les clients des entreprises d'investissement agréées, telles que les courtiers en valeurs mobilières et en assurances, qui ont déclaré leur insolvabilité.

Chaque client irlandais a droit à une indemnisation maximale de 20 000 euros. Il convient de noter que le régime ne couvre pas les pertes résultant de mauvaises décisions et de mauvais conseils en matière d'investissement.

Les courtiers autorisés peuvent proposer des opérations de change au comptant et sur marge avec des CFD, pour autant qu'ils remplissent certains critères. Les entreprises doivent être totalement transparentes quant au niveau de risque lié aux opérations sur marge. Elles doivent afficher des avertissements sur leurs sites web afin de montrer aux clients potentiels le pourcentage de clients qui perdent de l'argent à cause des opérations sur marge.

Des évaluations minutieuses doivent être effectuées au préalable pour déterminer si les clients particuliers sont suffisamment compétents pour négocier des CFD volatils. Les brokers agréés ne doivent pas permettre aux clients particuliers ayant un manque d'expérience de s'essayer à ces produits dérivés à haut risque.

Les CFD sont des instruments à effet de levier qui permettent aux traders d'augmenter leur volume de transactions bien au-delà de leurs investissements initiaux. Les traders n'ont pas nécessairement besoin de posséder l'actif sous-jacent pour acheter un contrat pour différence.

Ils se contentent de spéculer sur l'évolution des prix de ces actifs. Les traders peuvent subir des pertes catastrophiques dues à l'effet de levier. Pour cette raison, les CFD sont soigneusement réglementés en Irlande conformément aux lignes directrices de l'ESMA.

Brokers Réglementation Plateformes de Trading Site officiel
CBFSAI, ASIC, FRSA, BVI FSC, FSCA, JFSA MetaTrader 4 et 5 Site AvaTrade
ASIC, FCA, CySEC MetaTrader 4 et 5 Site Admiral Markets
ASIC, CySEC, BIFSC MetaTrader 4 et 5 Site XM
BaFin, FCA, ASIC, DFSA, SCBMetaTrader 4 et 5
cTrader
Site Pepperstone
CBFSAI : Irlande, ASIC : Australie, BaFin : Allemagne, FCA : Royaume-Uni, CySEC : Chypre, FRSA : Abu Dhabi, DFSA: Dubaï, FSCA : Afrique du Sud, BVI FSC : Îles Vierges britanniques, JFSA : Japon, BIFSC : Belize, SCB : Bahamas
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Régulateurs financiers irlandais

Le marché du Forex dans le pays des saints et des érudits est soumis à la surveillance de la Banque centrale d'Irlande (Central Bank and Financial Services Authority of Ireland - CBFSAI). Créée en février 1943, cette institution financière était responsable de l'émission des billets et des pièces de monnaie de l'IEP jusqu'à ce que le pays adopte l'euro en 2002.

Ses responsabilités statutaires comprennent la garantie de la stabilité financière et des prix, la protection des consommateurs, la fourniture de conseils économiques et de statistiques, et la réglementation des services financiers sur le territoire irlandais. Tous les brokers qui acceptent des clients irlandais doivent soit obtenir l'autorisation de la Banque centrale, soit disposer de licences délivrées dans un autre État membre de l'Union européenne bien réglementé.

Ce régulateur financier dispose d'un site web très informatif où les traders irlandais peuvent trouver une base de données détaillée avec tous les brokers qui détiennent des licences locales valides. Nous vous conseillons de consulter le registre de l'organisme de réglementation si vous n'êtes pas sûr qu'un courtier qui vous intéresse possède une licence en bonne et due forme.

Les sociétés autorisées doivent adhérer à des cadres réglementaires stricts et agir dans le meilleur intérêt des clients irlandais. Pour obtenir une licence, une société doit prouver qu'elle est financièrement saine et qu'elle répond aux critères d'adéquation minimale des fonds propres. La Banque centrale contrôle rigoureusement ses détenteurs de licence pour s'assurer qu'ils opèrent tous dans le strict respect de ses directives.

Le régulateur irlandais a récemment décidé d'intervenir et de limiter les risques liés au trading à effet de levier après une vague de plaintes de clients de détail qui ont subi des pertes massives.

Une inspection menée entre 2013 et 2014 a établi que 75 % des traders irlandais ont subi des pertes de 6 900 euros en moyenne avec le trading de CFD. Une enquête similaire menée par l'organisme de surveillance chypriote CySEC est arrivée à peu près à la même conclusion.

Pas moins de 290 000 comptes d'investisseurs particuliers dans 18 grands fournisseurs de CFD ont été analysés entre janvier et août 2017. Les résultats ont indiqué que 76 % des clients en moyenne ont subi des pertes au cours de cette période. Des tendances similaires ont été observées dans d'autres juridictions de l'UE, notamment en Espagne, en Croatie et en France.

La Banque centrale d'Irlande a ensuite conclu que la trading de CFD est une activité inadaptée aux clients particuliers. Le régulateur a décidé de limiter l'effet de levier maximum que les brokers peuvent offrir pour ce type de produits dérivés complexes, conformément aux restrictions de l'ESMA. Avant l'intervention du régulateur, les traders particuliers ayant peu ou pas d'expérience pouvaient utiliser un effet de levier sur leurs produits dérivés de 400:1, voire 500:1 dans certains cas.

En vertu de la mesure d'intervention "Contracts for Difference" de juin 2019, les brokers agréés desservant le marché irlandais doivent offrir un effet de levier ne dépassant pas 30:1 pour les principales paires de devises comme l'EUR/USD et le GBP/USD. Il est à noter que les limites dépendent de la volatilité des instruments financiers.

Plus un produit donné est risqué, plus le plafond de l'effet de levier autorisé est bas. Respectivement, le levier maximum pour les principaux indices, l'or, les paires de devises mineures et exotiques est limité à 20:1 alors que celui pour toutes les autres matières premières ne devrait pas dépasser 10:1. L'effet de levier sur les actions individuelles et les crypto-monnaies est limité à 5:1 et 2:1, respectivement.

Méthodes pour alimenter un compte de trading en Irlande

Une chose dont les cambistes irlandais ne peuvent certainement pas se plaindre est le manque de diversité en termes de méthodes de paiement. Les courtiers réglementés qui desservent le marché local offrent à leurs clients des tonnes d'options en ce qui concerne les dépôts et les retraits.

La manière la plus courante d'alimenter votre compte de trading en Irlande est d'utiliser une carte de débit ou de crédit. Presque toutes les marques sont acceptées, bien que les clients préfèrent en général les cartes Mastercard, Maestro et Visa. American Express est utilisée dans une bien moindre mesure. Les dépôts par carte sont efficaces, rapides et sûrs. Les transactions sont fortement cryptées pour protéger les clients des attaques de pirates informatiques.

Néanmoins, certains traders irlandais préfèrent ne pas utiliser leurs cartes à de telles fins. Une alternative courante, dans ce cas, consiste à utiliser un portefeuille numérique comme ceux proposés par les grands fournisseurs de services financiers comme PayPal, WebMoney, Skrill et Neteller. Les quatre portefeuilles électroniques sont largement acceptés par les sociétés de courtage irlandaises. Un niveau de sécurité supplémentaire est ajouté par le fait que le trader ne divulgue aucune information sensible lorsqu'il initie une transaction avec un portefeuille électronique.

Une autre option courante est le virement bancaire. Vous pouvez transférer de l'argent de votre compte bancaire vers votre compte de trading, soit sur place à la banque, soit via son système de banque en ligne. Malheureusement, cette méthode n'est pas la plus rapide, la plupart des virements bancaires étant traités dans un délai de deux à cinq jours ouvrables. Par contre, elle est généralement disponible pour les dépôts et les retraits.

Les traders irlandais doivent choisir l'euro comme devise de base pour leur compte pour ne pas avoir à payer un supplément pour la conversion. Quant aux dépôts minimums, ils varient en fonction de la société de courtage avec laquelle vous effectuez vos transactions.

La plupart du temps, les minimums pour les comptes standard vont de 100 à 500 euros. Certains brokers proposent des mini-comptes et des micro-comptes où vous pouvez commencer à négocier avec un investissement initial nettement inférieur.

Enfin et surtout, certains brokers facturent des frais supplémentaires pour l'inactivité si le compte d'un trader reste inactif pendant trois mois ou plus. Les frais d'inactivité commencent généralement à 10 euros, mais les frais exacts sont là encore propres à chaque courtier.

Plateformes de trading populaires en Irlande

Être un trader sur le forex s'accompagne d'une plus grande flexibilité, car les marchés sont ouverts 24 heures sur 24 pendant les jours ouvrables. Cela permet aux investisseurs d'exécuter des transactions quand et où ils le souhaitent, quel que soit le dispositif qu'ils choisissent d'utiliser. Tous les brokers irlandais fiables sont compatibles avec les ordinateurs de bureau, les smartphones et les tablettes.

Toutefois, la qualité de votre expérience de trading dépend en fin de compte du logiciel de trading du broker. Une bonne plateforme de trading doit être facile à utiliser - l'intuitivité est une qualité souhaitable aux yeux des traders débutants et avancés. Elle doit favoriser une exécution des ordres sans faille et fournir aux utilisateurs un ensemble d'outils analytiques qui peuvent les aider à évaluer les tendances du marché.

Certains brokers irlandais préfèrent développer leur plateforme en interne, tandis que d'autres choisissent des logiciels tiers, développés par des sociétés comme MetaQuotes. Cette société russe est responsable de la création des plateformes de trading les plus populaires au monde, MetaTrader 4 et MetaTrader 5.

Le choix de la plateforme dépend du type d'instruments que vous avez l'intention de négocier. MetaTrader 4 a été conçue spécifiquement pour le trading des devises. Tandis que MT5 prend en charge plusieurs instruments supplémentaires, notamment les obligations, les options, les actions et les contrats à terme. Dans tous les cas, les utilisateurs bénéficieront de plusieurs unités de temps pour les graphiques, des indicateurs techniques, de différents types de graphiques et de langues.

La plateforme cTrader de Spotware Systems est la suivante en termes de popularité. Ce logiciel est souvent éclipsé par les deux plateformes de MetaQuotes, mais offre néanmoins de multiples avantages. Utilisé par de nombreux brokers ECN, cTrader offre des outils standard de profondeur de marché qui permettent aux utilisateurs de suivre la dynamique du marché.

Certaines entreprises développent des logiciels propriétaires et les louent ensuite à des brokers tiers, comme c'est le cas de ZuluTrade. La fonctionnalité la plus remarquable de cette plateforme est qu'elle prend en charge le copy-trading. Cette fonctionnalité vous permet de suivre les autres traders ayant plus d'expérience et de copier leurs transactions directement dans votre compte de trading.

Trading mobile en Irlande

Les appareils mobiles sont devenus une partie inséparable du mode de vie moderne d'aujourd'hui. De plus en plus de personnes préfèrent accéder à l'internet via leur smartphone ou leur tablette. La situation n'est pas très différente en Irlande où le nombre d'utilisateurs de smartphones s'élevait à 3,2 millions en 2016, les prévisions tablant sur une augmentation à 4,06 millions d'ici 2022.

Les ressortissants irlandais utilisent leurs appareils mobiles pour naviguer en ligne, consulter leurs e-mails et rester en contact sur les plateformes de médias sociaux. Un nombre croissant de traders du pays se déplacent également pour leurs activités. La bonne nouvelle est que tous les grands brokers qui opèrent sur le marché irlandais ont optimisé leurs plateformes pour les utiliser sur des appareils portables.

Mieux encore, l'expérience sur mobile est la même que celle sur ordinateur, les traders disposant d'un large choix d'instruments financiers et de marchés pour le spot forex, les contrats pour différence, les indices, les actions et les matières premières.

Certains courtiers ont développé des applications mobiles propriétaires, tandis que d'autres préfèrent travailler avec les applications de MetaQuotes, disponibles gratuitement sur les deux plateformes officielles de contenu mobile, l'App Store et Google Play.

Quoi qu'il en soit, les traders irlandais ont accès en déplacement à des cotations des marchés financiers en temps réel et ils peuvent se tenir au courant des dernières tendances des marchés.

F.A.Q.

1. Le trading des options binaires est-il légal en Irlande ?
Non, les brokers autorisés en Irlande n'ont actuellement pas le droit de vendre des options binaires aux clients particuliers de ce marché. La Banque centrale d'Irlande, l'organisme de surveillance local, a déterminé que ces produits dérivés complexes sont beaucoup trop volatils pour être traités par les traders particuliers. L'interdiction vise à protéger les investisseurs inexpérimentés contre des pertes massives.

2. Quels types de spreads les brokers forex irlandais proposent-ils ?
Il existe deux types de spreads sur les sites de trading irlandais : les spreads fixes et les spreads flottants. Chaque broker forex construit des spreads différents sur les marchés des changes qu'il propose. Il est préférable de comparer les spreads entre plusieurs sites de trading adaptés à l'Irlande afin de choisir celui qui vous offre les prix les plus compétitifs.

3. Existe-t-il des supports pédagogiques supplémentaires ?
Oui, de nombreux brokers sur le marché irlandais proposent du matériel pédagogique pour donner aux traders débutants une bonne longueur d'avance et les aider à approfondir leurs connaissances. En plus de proposer des articles informatifs sur les différents aspects du trading en ligne, certains proposent également des vidéos détaillées ou organisent des webinaires en ligne auxquels vous pouvez participer gratuitement. Quant à l'expérience, la meilleure façon d'en tirer parti est d'ouvrir un compte de démonstration et de vous entraîner avec de l'argent virtuel jusqu'à ce que vous vous sentiez prêt à faire un véritable investissement.

4. Le trading sur le forex est-il disponible 24 heures sur 24 ?
Oui, le forex est décentralisé et peut rester ouverts à tout moment pendant toute la semaine. Toutefois, la plupart des brokers préfèrent arrêter leurs opérations pendant les week-ends, lorsque la liquidité du marché est très faible, ce qui accroît l'incertitude et le risque. Malgré cela, les opérations sur le forex offrent aux investisseurs une flexibilité optimale. Les novices peuvent négocier à temps partiel, tandis que les experts chevronnés ont la possibilité d'exécuter des transactions à temps plein.

5. Comment puis-je vérifier le statut réglementaire du broker qui m'intéresse ?
En cas de doute, les traders irlandais peuvent vérifier le statut d'une société de courtage donnée directement dans le registre de l'autorité de régulation financière locale, la Banque centrale d'Irlande. Ce registre contient des informations sur les types de services que les brokers inscrits sont autorisés à fournir aux clients irlandais. Les traders ont également la possibilité de signaler les sociétés non autorisées à l'autorité de réglementation.

Brokers Réglementation Plateformes de Trading Site officiel
CBFSAI, ASIC, FRSA, BVI FSC, FSCA, JFSA MetaTrader 4 et 5 Site AvaTrade
ASIC, FCA, CySEC MetaTrader 4 et 5 Site Admiral Markets
ASIC, CySEC, BIFSC MetaTrader 4 et 5 Site XM
BaFin, FCA, ASIC, DFSA, SCBMetaTrader 4 et 5
cTrader
Site Pepperstone
CBFSAI : Irlande, ASIC : Australie, BaFin : Allemagne, FCA : Royaume-Uni, CySEC : Chypre, FRSA : Abu Dhabi, DFSA: Dubaï, FSCA : Afrique du Sud, BVI FSC : Îles Vierges britanniques, JFSA : Japon, BIFSC : Belize, SCB : Bahamas
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.