Menu

Investir dans les actions cycliques et défensives : comment cela fonctionne-t-il ?

Être un investisseur requiert un ensemble de compétences spécifiques, mais si vous ne comprenez pas les bases de l'économie mondiale et le fonctionnement du marché, il vous sera difficile de prendre les bonnes décisions. Les actions cycliques et non-cycliques font probablement partie de chaque portefeuille - nous avons résumé tout ce que vous devez savoir à leur sujet.

Chaque économie a des périodes d'expansion et de contraction. C'est ce qu'on appelle aussi un cycle économique. Nous n'avons aucun contrôle sur le marché, mais nous pouvons nous adapter et adapter nos décisions aux conditions en constante évolution. Il est essentiel de savoir qu'en fonction de ce cycle économique, nous avons deux types d'entreprises. Celles dont les actions sont étroitement liées aux changements du cycle économique sont dites cycliques. D'autre part, les entreprises défensives ou non-cycliques sont plus résistantes aux fluctuations économiques.

cycles économiques

Actions cycliques contre actions non-cycliques

Avant d'aborder le sujet plus en détail, définissons les titres cycliques et non-cycliques.

Une action cyclique est plus susceptible d'évoluer dans le sens du marché. Si l'économie est en hausse, les actions se comportent bien. En revanche, lorsque le marché baisse, le prix des actions baisse également. Les entreprises cycliques ont donc tendance à être plus sujettes à diverses fluctuations économiques. En raison de leur corrélation avec les mouvements économiques, les investisseurs en achètent généralement de grandes quantités lorsque le cycle est à la baisse et en vendent beaucoup lorsqu'il est à la hausse. C'est une bonne stratégie pour tirer le meilleur parti du cycle économique.

Les actions non-cycliques (également appelées actions défensives) appartiennent à des entreprises que le marché n'affecte pas autant que l'autre type. Ou, plus simplement, les actions non-cycliques sont plus à l'abri des fluctuations du marché. Par exemple, les services publics, les producteurs d'aliments, les produits pharmaceutiques sont assez immunisés contre les récessions ou les expansions. C'est assez logique puisque les gens ont toujours besoin de nourriture, de médicaments, d'électricité, quelle que soit la situation économique.

Comment fonctionnent les actions cycliques

Lorsque l'économie est en expansion, les dépenses des gens augmentent en conséquence. Une économie florissante signifie des entreprises plus performantes, ce qui entraîne des salaires plus élevés. Les gens commencent donc à dépenser plus d'argent pour des choses dont ils n'ont pas besoin pour survivre.

Lorsque les gens ont de l'argent de côté, ils le dépensent généralement en vêtements ou en vacances. Beaucoup de gens achètent des voitures et d'autres produits de luxe. C'est pourquoi toutes ces industries - produits de luxe, automobiles, hôtels, vêtements - ont un caractère cyclique. Elles se portent bien lorsque le marché est à la hausse et elles souffrent lorsque l'économie commence à baisser.

Indicateurs de marché

Il existe diverses mesures et indicateurs qui déterminent le type d'une action. Les trois plus importants sont les suivants :

  • Le risque systémique est l'un des indicateurs que les analystes utilisent pour déterminer si une action est cyclique ou non-cyclique. Il mesure la volatilité d'un titre par rapport à celle du marché. Une valeur supérieure indique que la volatilité du titre est plus élevée que celle du marché.
  • Le bénéfice par action (BPA) ou EPS (Earnings per share) est un ratio du marché qui indique le bénéfice que l'action d'une société rapporte. Habituellement, les actions cycliques ont tendance à avoir un BPA plus volatil, car elles sont plus étroitement corrélées aux fluctuations du marché.
  • Le ratio cours/bénéfices ou Price to Earnings Ratio (PER) est une mesure qui compare le prix d'une action et ses bénéfices. Le ratio des actions cycliques est généralement plus faible que celui des actions non-cycliques. C'est l'un des ratios les plus courants lorsqu'on parle d'investissements en actions.

Faut-il acheter des actions cycliques ?

Cette question est une chose à laquelle tout individu devrait répondre lui-même. Mais je vais vous aider à y répondre. Dans les paragraphes précédents, nous avons abordé le principe des actions cycliques et leur lien étroit avec les mouvements du marché.

Par conséquent, pour négocier ces actions, vous devez bien connaître le marché. Vous devez comprendre les cycles économiques, et savoir quand ils sont à leur sommet et quand ils atteignent un point bas.

C'est essentiel si vous voulez tirer le meilleur parti du profit. Sinon, vous ne pourrez pas réaliser un profit significatif. C'est également important, car cette connaissance vous protégera des pertes. N'oubliez pas :

Ce n'est jamais noir ou blanc. Parfois, les actions commencent à rebondir en période de récession ou à baisser en période de boom économique. Pourquoi ? Il existe de nombreux autres facteurs qui contribuent au prix des actions.

Secteurs cycliques et défensifs

Vous trouverez ici des informations sur les secteurs que nous considérons comme cycliques ou défensifs.

Cyclique Défensif
Automobile et équipementiers Produits de grande consommation
Ressources de base Services aux collectivités (eau, gaz, électricité)
Services aux consomateurs Télécoms

 

Les actions non-cycliques ou défensives sont des valeurs "refuges" qui ne sont pas beaucoup influencés par la conjoncture économique, contrairement aux valeurs cycliques. Elles sont donc privilégiées pour un investissement de "bon père de famille" à long terme.

Les actions cycliques sont plus fortement corrélées à l'évolution des marchés financiers. Elles permettent donc d'obtenir une volatilitée plus élévée et donc des profits ou des pertes plus rapides.

Actions cycliques et défensives

À mon avis, les actions, qu'elles soient cycliques ou non, devraient faire partie du portefeuille de tout investisseur.

Un investisseur doit avoir une connaissance approfondie du marché et de ses forces motrices. Le choix d'opter pour des actions cycliques ou non-cycliques est une question de choix personnel. Elles peuvent être toutes deux rentables, à condition de bien comprendre le secteur.

Comparatif des courtiers en bourse

Courtiers
Supports financiersCompte TitreCompte Titre, PEA, PEA-PME, banque en ligneCompte Titre, compte sur marge (79% des comptes CFD perdent de l'argent)
Frais de courtage
Actions Euronext
0,04% sans frais minimum (30 € maximum)0.10% à 0.20% selon le profil. 100 ordres offerts jusqu'au 29/10/20Pas de commissions pour un volume mensuel maximum de 100 000 EUR puis 0,20%.
Compte démoNonNonOui
Notre avisFrais de courtage les moins chers du marché sur plus de 50 places boursières, mais pas de PEA.Service complet avec toutes les options d'une banque en ligne.Trading sans commissions, mais avec un choix de titres limité à 2000 actions et 16 ETF.
Revue du courtierDEGIRO XTB
 DEGIROFortuneoXTB
Investir comporte des risques de perte