Le VIX : Indice de volatilité

En 1993, le Chicago Board Options Exchange (CBOE) a introduit l'indice VIX pour mesurer les attentes du marché et la volatilité à court terme par rapport à l'indice S&P 100 et aux prix des options. Depuis ce jour, l'indice VIX (souvent appeler l'indice de la peur) est considéré comme un baromètre de premier plan pour déterminer le sentiment des investisseurs et la volatilité des marchés américains.

Dix ans plus tard, en 2003, en collaboration avec le CBOE de Goldman Sachs, le calcul du VIX est mis à jour afin de mesurer différemment la volatilité attendue à 30 jours. Il se base maintenant sur l'indice américain S&P 500 (SPXSM) qui est l'indice de référence pour les actions américaines. L'estimation de la volatilité attendue est calculée avec la moyenne pondérée des options call et put de l'indice S&P 500. Cette nouvelle méthodologie qui réplique l'exposition à la volatilité avec un portefeuille d'options SPX est devenu une norme pratique pour négocier sur les marchés financiers et le forex.

Le 24 mars 2004, le CBOE introduit le premier contrat future sur l'indice VIX négociable en bourse. Deux ans plus tard en février 2006, le CBOE lance les options basées sur le VIX. En moins de cinq ans, le trading des options et des contrats à terme sur le VIX a atteint plus de 100.000 contrats par jour.

Lorsque le niveau du VIX est élevé, les marchés boursiers sont instables, nerveux et très volatiles. Le plus important n'est pas le niveau de l'indice, mais sa variation, les marchés sont pessimistes quand l'indice augmente et inversement, ils sont optimistes quand il décroit.

Indice VIX

Sites pour voir le graphique du VIX :
->www.indexindicators.com
->www.bloomberg.com