Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 23-02-2021 16:47:44

Climax
Administrateur
Inscription : 30-08-2008
Messages : 5 192

Comment prendre des bénéfices avec des stops loss dynamiques

Comment prendre des bénéfices avec des stops loss dynamiques

stop-loss.png

De nombreux traders conviendront que l'une des choses les plus difficiles dans le trading du Forex est le placement du Stop Loss. S'il est vrai que le point d'entrée est très important, la gestion d'un bon trade - c'est-à-dire le bon usage du stop loss et des niveaux de prise de bénéfices, en modifiant ces niveaux de manière appropriée au fur et à mesure de l'avancement de l'opération - est tout aussi importante.

Existe-t-il une méthodologie meilleure ou plus dynamique que le simple placement d'un Stop Loss et d'un Take Profit et l'oubli ? Il y en a une, bien que cela puisse être un défi, car les méthodes "placer et oublier" sont psychologiquement plus faciles à mettre en œuvre.

Le Stop Loss (SL) est défini comme un ordre que vous envoyez à votre Broker pour limiter les pertes d'une position ouverte (ou trade). Le Take Profit (TP) est un ordre que vous envoyez à votre broker pour fermer votre position lorsque le prix atteint un niveau spécifié.

Stop Loss dynamique

Il est bon de ne jamais opérer sans un stop loss ferme correctement enregistré sur la plateforme de votre broker pour l'exécution. C'est un point essentiel pour contrôler le risque.

Le Stop Loss dynamique, peut être un moyen d'assurer des profits dans une transaction qui se déroule de manière rentable. Toutefois, il doit seulement être utilisé pour réduire les pertes ou bloquer les profits. De cette façon, une transaction avec de bonnes performances finira par donner des bénéfices. C'est bien sûr un excellent moyen de laisser un trade se terminer par une "mort naturelle", plutôt que de viser des objectifs de profit qui peuvent être très difficiles à prévoir.

Un exemple de stop loss dynamique est le Trailing Stop. Celui-ci peut être placé sur un certain nombre de pips ou basé sur la mesure moyenne de la volatilité. Cette dernière option est la meilleure. Un autre exemple serait de déplacer périodiquement le niveau du Stop Loss de manière à ce qu'il soit en avance sur le maximum ou le minimum principal ou sur d'autres indications techniques. L'avantage de cette solution est que le trade est maintenu en vie tant qu'il fonctionne bien. Lorsqu'un trade commence à franchir les niveaux de supports clés, ce type d'arrêt des pertes est atteint et met fin à l'opération. Cette méthode est un moyen de laisser les trades gagnants courir et d'arrêter les perdants dans leur élan.

La prise de bénéfices dynamique (Take Profit)

Tout d'abord, il est utile de se demander pourquoi vous devriez utiliser un "Take Profit". De nombreux traders les utilisent généralement au lieu de déplacer le Stop Loss et de laisser l'opération se terminer ainsi, pour la seule raison que cette dernière méthode signifie qu'ils renoncent toujours à un petit bénéfice lattent. Mais pourquoi couper un trade gagnant à court terme ? Vous pouvez penser que le prix ne sera dirigé qu'au niveau X, mais que se passera-t-il si l'opération se déroule réellement ?

Si vous faites la liste de vos cent derniers trades, je vous garantis presque que vous verrez que l'utilisation d'une sorte de Stop suiveur aurait généré plus de profits que même votre meilleur Take Profit. Bien sûr, si votre style de trading est à très court terme, les ordres de prise de bénéfices sont plus judicieux. Cependant, si vous laissez courrir les trades gagnants pendant des jours, des semaines, voire des mois, alors la prise de bénéfices ne fera qu'exacerber votre peur et votre avidité.

Le trading de Darwin

La théorie de l'évolution de Charles Darwin suggère que les éléments les plus aptes au sein d'une espèce ont plus de chances de survivre. Nous pouvons tous le constater lorsque nous plantons des plantes dans un jardin. Habituellement, les bébés plantes qui semblent plus forts et plus grands sont ceux qui finissent par devenir les meilleurs spécimens. Les jardiniers qualifiés enlèveront les plantes malades et faibles et laisseront les plus fortes pousser et récolter lorsqu'elles commenceront à mourir. Le trading de devises rentable est connu sous le nom de "trading Darwin" et peut être réalisé exactement de la même manière, en utilisant une combinaison de stop loss doux et dynamique et d'ordres de prise de profit pour effectuer la taille et la récolte, en réduisant les trades perdants et en laissant courir les gagnants. Un stop loss qui donne lieu à des profits peut être appelé un ordre take-profit quand on y pense.

Exemple de Stop Loss dynamique

stop-loss-dynamique.png

L'idée de base est de déplacer le stop loss sur des signaux d'actions des prix qui se forment dans la direction de votre trade.

Il s'agit d'une technique discrétionnaire. Elle peut prendre différentes formes selon les structures qui attirent votre attention. N'oubliez pas que si la configuration est suffisamment bonne pour une nouvelle transaction dans la même direction, elle constitue une base suffisante pour que nous puissions ajuster nos ordres stop.

L'exemple ci-dessus utilise des signaux de Pin Barre pour déplacer le stop loss. Mais vous pouvez aussi utiliser une figure chartiste ou un indicateur technique que vous connaissez.

Étude de cas

Dans les opérations darwiniennes, les opérations les plus fortes survivent, et les plus faibles sont sacrifiées. Nous pouvons vous montrer comment améliorer les résultats en utilisant les techniques de "Darwin trading" en utilisant les trois dernières années de la paire de devises EUR/USD comme étude de cas.

Les opérations longues ont commencé lorsqu'une moyenne mobile exponentielle rapide a croisé une moyenne mobile simple lente dans le graphique horaire, en considérant que toutes les périodes supérieures étaient également alignées (jusqu'à et y compris la période hebdomadaire). Un Stop Loss initial dur, égal à la fourchette moyenne réelle sur 20 jours, a été utilisé.

Les résultats des tests ont été très positifs : sur un total de 573 opérations, 53,40 % ont atteint un bénéfice égal au stop loss et 25,65 % ont atteint un bénéfice égal à cinq fois le stop loss, avant d'arriver au stop loss. Ces résultats montrent clairement pourquoi il est beaucoup plus rentable de laisser courir les opérations gagnantes.

Maintenant, analysons le nombre d'opérations qui ont montré un bénéfice 2 heures après leur entrée. Seulement 48,31 % des opérations entrent dans cette catégorie. Cependant, si vous regardez toutes les opérations qui ont finalement atteint cinq fois le seuil de rentabilité, vous voyez que 57,44% de ces opérations ont réalisé un bénéfice 2 heures après l'entrée. Cinq fois la fourchette moyenne réelle est bien au-delà de la volatilité moyenne sur deux heures, il y a donc un facteur d'impulsion.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Pied de page des forums