Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 18-11-2020 16:37:11

Climax
Administrateur
Inscription : 30-08-2008
Messages : 5 111

Durcissement des règles de trading des CFD et du forex en Australie

Le durcissement des règles de trading des CFD et des devises affectera-t-il la vitalité des brokers et des marchés australiens ?

australie-1.PNG

Avec l'introduction par l'ASIC de règles plus strictes concernant le trading du forex et des CFD en 2021, la communauté du trading en Australie se demande si les traders vont se tourner vers des brokers offshore moins réglementés ou s'ils accueillent favorablement les restrictions plus strictes.

Le trading du forex en Australie gagne en popularité depuis un certain temps déjà. Pourtant, avec le chaos sans précédent causé par la COVID-19, les comptes de trading des investisseurs particuliers sont créés à un rythme 3,4x plus rapide que les années précédentes.

En 2019, l'ASIC a annoncé que l'autorité financière s'apprêtait à renforcer la réglementation sur les CFD et le forex afin de lutter contre les pertes importantes subies par les traders australiens. Alors que beaucoup anticipaient l'entrée en vigueur de ces changements au début de l'année 2020, on suppose que l'incertitude et l'instabilité causées par la COVID-19 ont fait que l'ASIC a tardé à agir. Pourtant, de manière inattendue, le 23 octobre, le régulateur a déclaré que des changements majeurs dans la réglementation du trading des CFD et du forex entreront en vigueur à partir du 29 mars 2021.

De nombreux membres de la communauté du forex spéculent sur le fait que cette annonce soudaine est due à la montée en flèche de l'intérêt pour les CFD et le trading du forex depuis l'apparition de la COVID-19. En mars, au plus fort de la pandémie, les traders particuliers australiens ont perdu la somme stupéfiante de 428 millions de dollars en une semaine, avec plus de 5 000 traders affichant des soldes négatifs s'élevant à -4 millions de dollars.

Dans le but de réduire les pertes subies par les traders particuliers, trois changements majeurs des règles de trading sur le forex entreront en vigueur à partir de mars 2021. Suivant le modèle européen, l'ASIC exigera que les brokers réglementés appliquent des plafonds de l'effet de levier, augmentent la protection des investisseurs et n'utilisent pas de promotions pour inciter les clients.

Changement 1 : Réduction de l'effet de levier maximal

Actuellement, les brokers australiens peuvent offrir aux traders un effet de levier allant jusqu'à 500:1 pour les principales paires de devises. L'effet de levier permet aux traders de prendre des positions plus importantes qu'ils ne pourraient le faire autrement, le risque est donc plus important, car les profits et les pertes sont amplifiés. À partir de l'année prochaine, les brokers réglementés par l'ASIC seront obligés de plafonner l'effet de levier à 30:1 pour les principales paires de devises et à 20:1 pour les paires de devises mineures et exotiques.

Changement 2 : Politiques de protection des investisseurs

Bien que certains brokers australiens offrent une protection contre les soldes négatifs comme politique de gestion des risques, elle n'est actuellement pas exigée par la loi. Suivant les traces de la Financial Conduct Authority (FCA) britannique, tous les traders particuliers seront protégés par la protection contre les soldes négatifs à partir du mois de mars. La politique de gestion des risques garantit que si les traders subissent des pertes importantes, leurs comptes de trading ne peuvent pas être poussés vers un solde négatif qui les rendrait redevables envers leur broker.

Changement 3 : Promotions interdites

Afin de freiner les brokers qui incitent des personnes vulnérables à ouvrir et à financer des comptes de trading sans être conscients des risques, l'ASIC interdira certaines tactiques promotionnelles. Les frais réduits et les opérations pour les traders à fort volume sont acceptables, mais les brokers ne pourront pas offrir des cadeaux comme des remises en espèces, des crédits de compte, des bonus d'inscription ou des récompenses de recommandation.

Dans le passé, lorsque les principales autorités financières telles que l'ESMA ou la FCA avaient annoncé une réglementation plus stricte des CFD et du forex, la communauté des traders avait souvent spéculé sur le fait que la plupart des traders se tourneraient vers des brokers offshore qui offrent un environnement de trading plus détendu. Pourtant, nous avons vu de nombreux traders en Europe, au Royaume-Uni et maintenant en Australie se réjouir du renforcement de la protection des investisseurs. Lorsque l'ESMA a introduit des changements réglementaires similaires en 2018, les principaux brokers britanniques ont enregistré une réduction négligeable de 6,7 % de leur revenus net en raison des règles plus strictes qui ont fait baisser les volumes de trading.

De nombreux brokers réglementés par l'ASIC tels que CMC Markets, IG et Plus500 ont publiquement salué le durcissement de la réglementation en Australie, Plus500 déclarant que les changements sont similaires "dans l'esprit et l'effet" à la réglementation de l'ESMA. Comme la réputation de l'Australie en matière de réglementation s'aligne sur celle des principaux centres financiers d'Europe et du Royaume-Uni, la plupart des brokers ne pensent pas qu'il y aura un impact substantiel sur les traders, les brokers ou le secteur australien en général.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

En ligne

Pied de page des forums