Menu

#1 23-04-2019 19:23:31

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4862
Site web

L'ASIC se préoccupe des krachs éclairs et de l'effet de levier

L'organisme de réglementation australien se préoccupe des krachs éclairs et de l'effet de levier

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/krachs-eclairs.PNG


Lors d'une conférence à Sydney, Calissa Aldridge, responsable de la supervision des marchés au sein de l'Australian Securities and Investments Commission (ASIC), a fait part de certains points de vue qui reflètent la position de l'organisme de surveillance envers les brokers forex.

Il n'est pas surprenant de lier les mouvements excessifs du marché à l'effet de levier, mais cela pourrait être une première de la part d'un organisme de réglementation. Les régulateurs européens se sont concentrés sur la transmission d'un message clair et simple selon lequel les clients particuliers perdent trop d'argent en négociant, mais l'ASIC s'est concentré sur une question spécifique - la structure des marchés et le "levier ridicule".

L'ASIC met l'accent sur l'effet de levier

La représentante de l'organisme de réglementation, Calissa Aldridge, n'a pas mâché ses mots pour décrire les enjeux de l'industrie du courtage en Australie. L'effet de levier offert par les brokers n'est qu'une partie du problème. La structure sous-jacente des marchés est une autre préoccupation de l'organisme de réglementation.

Apparemment bien conscient des changements intervenus au cours des dernières années, l'organisme de réglementation a souligné que les risques de krach éclair sont largement sous-estimés par l'industrie. Avec l'adoption d'une approche plus centrée sur les marchés, la fragmentation de la liquidité s'est traduite par des événements plutôt désastreux.

Mme Aldridge a déclaré que le fait de "voir régulièrement des offres d'effet de levier à 500 contre 1" n'est pas approprié pour les investisseurs particuliers peu avertis. L'argument de l'ASIC pourrait tout aussi bien être amplifié puisqu'il y a très peu d'investisseurs institutionnels qui utilisent des niveaux d'endettement similaires.

Traders professionnels et krach éclair

Bien que la classification des clients particuliers ou professionnel de l'ASIC soit liée à la taille de l'exposition au marché, l'organisme de réglementation a récemment souligné que les brokers ne devraient pas utiliser la taille des positions pour déterminer si un client convient d'être classé comme client professionnel. Au lieu de cela, les entreprises ont été encouragées à considérer que le capital nominal sur le solde du compte de l'opérateur professionnel doit être d'au moins 500 000 dollars.

En ce qui concerne les krachs éclairs, Mme Aldridge a déclaré qu'elle pense que d'autres événements de ce type sont à prévoir sur les marchés. De tels événements "ont des conséquences réelles non seulement pour les marchés de gros, mais aussi pour les marchés de détail", a-t-elle précisé.

En fin de compte, l'organisme de réglementation n'avait pas le pouvoir d'interdire différents produits avant le vote au Parlement australien qui a accordé au chien de garde le pouvoir d'intervention sur les produits. La portée exacte de ces pouvoirs demeure inconnue et largement contestée.

Commentant les produits offerts aux investisseurs particuliers en Australie, Aldridge a déclaré : "Ces produits sont très risqués. Nous avons vu de nombreux exemples d'investisseurs particuliers qui ont perdu des sommes d'argent importantes et nous essayons vraiment de cibler cet objectif sur plusieurs fronts.

Le représentant de l'ASIC a promis à l'auditoire que dès que l'organisme de réglementation obtiendrait ses nouveaux pouvoirs, il y aurait une consultation. Comme nous l'avons vu ces dernières semaines, cependant, le chien de garde australien n'a pas perdu de temps avec de telles formalités et a exigé des informations des brokers forex locaux.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/admiral-markets-728-90.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums