#1 15-03-2019 14:38:29

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4796
Site web

Votre broker offre-t-il une protection contre le solde négatif ?

Votre broker offre-t-il réellement une protection contre le solde négatif dans le cadre de l'ESMA ?
http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/soldes-negatifs.jpg


L'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a mis en place une série de mesures destinées à protéger les clients particuliers qui négocient des produits à effet de levier. Les mesures d'intervention sur les produits, en vertu de l'article 40 du règlement concernant les marchés d'instruments financiers (MiFID II), comprennent notamment :

fleche Limites maximales d'effet de levier sur l'ouverture d'une position par un client particulier allant de 30:1 à 2:1.
fleche Une règle de clôture de marge sur une base "par compte" (à 50% de la marge minimale requise).
fleche Protection des soldes négatifs "par compte".
fleche Une restriction sur les incitations offertes pour négocier des CFDs.
fleche Un avertissement de risque standardisé, avec le pourcentage de clients particuliers perdants.
fleche Interdiction de la commercialisation, de la distribution ou de la vente d'options binaires.

Qui est protégé en cas de solde négatif ?

L'ESMA et les autorités nationales compétentes ont conclu qu'une protection du solde négatif devrait être accordée aux comptes de trading des investisseurs particuliers afin d'éviter qu'ils perdent plus que leurs investissements.

Les brokers forex utilisent différentes formules pour mettre en œuvre la politique. Ils doivent avoir le contrôle sur les comptes de trading. Par exemple, certains brokers remboursent le montant négatif  quand toutes les positions détenues sur un compte ont été fermées, puis ils réinitialisent le compte à zéro ou établissent une règle de clôture de marge de 50 %. La protection contre les soldes négatifs est conçue comme un filet de sécurité au cas où la liquidation de la marge ne se déclencherait pas ou en retard en raison d'un mouvement soudain des cours.

Les fournisseurs de liquidité, offrent-ils la même protection contre les soldes négatifs aux brokers ?

Permettez-moi de vous donner un exemple des risques auxquels les brokers forex sont confrontés en raison de la clause de protection du solde négatif :

Comme vous le savez tous, de nombreux brokers (market makers) ne compensent pas leur risque, mais prennent plutôt l'autre côté des positions de leurs clients. Les problèmes liés à la protection des soldes négatifs des clients sont réduits pour les courtiers qui utilisent ce type de modèle. Les autres brokers qui exploitent un modèle 100% STP détiennent un seul compte omnibus auprès de leur fournisseur de liquidités, dans lequel les expositions de leurs clients sont compensées. Ces entreprises courent beaucoup plus de risques en offrant une protection du solde négatif. N'oubliez pas que ces derniers sont souvent qualifiés de clients "professionnels" auprès de leur contrepartie S.E.C. concernée.

En janvier 2015, la Banque nationale suisse a décidé de supprimer l'ancrage de trois ans de son taux de change à l'euro, ce qui a entraîné une volatilité inattendue et une dislocation massive des prix sur le marché. Cet événement, en soi, a forcé de nombreux courtiers à cesser leurs activités.

Supposons qu'un broker 100 % STP (A Book) détient 100 000 USD auprès de son fournisseur de liquidité et que deux clients du broker possèdent chacun 50 000 USD.

Le premier trader ouvre 5 lots longs sur l'USDCHF et le deuxième trader ouvre 5 lots courts sur l'USDCHF en même temps. Les deux traders doivent maintenir une marge suffisante dans leurs comptes auprès du broker afin de maintenir leurs positions ouvertes, tandis que le broker lui-même n'a aucune exposition avec son fournisseur de liquidités puisque les positions des clients ont été compensées.

Que se serait-il passé pour le broker dans ce cas quand le franc suisse a connu un mouvement massif qui s'est traduit par un écart soudain de 16 485 points sur l'USDCHF.

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/EURCHFM15.png


Pendant ce mouvement très volatil, la position du premier trader aurait été liquidée et le compte serait tombé dans un solde négatif de 32.425 USD alors que le deuxième trader aurait toujours sa position ouverte avec un profit de 82.425 USD. Conformément aux exigences de l'ESMA, les brokers forex doivent offrir une protection contre les soldes négatifs. Dans ce cas la perte du solde négatif de 32.425 USD doit donc être supportée par le broker, car le premier trader a subi un appel de marge, et que la position du deuxième trader (vendeur) est encore ouverte et maintenant aussi dans le compte du courtier auprès de son fournisseur de liquidités.

D'une part, le compte auprès du fournisseur de liquidités ne présentera pas beaucoup de différences, car les positions ont été compensées. Ce compte a actuellement un solde de fonds propres de 82.425 USD avec une position ouverte de 5 lots à découvert USDCHF.

D'autre part, la responsabilité totale du courtier envers les deux traders s'élève à 114.850 $ USD, alors que seuls 87.425 peuvent être couverts par les fonds du fournisseur de liquidités. Ainsi, le courtier a un déficit de 32.425 USD qu'il doit couvrir avec son propre capital.

Si ce scénario devait s'appliquer à plusieurs clients, le passif net du broker pourrait alors l'obliger à cesser ses activités. C'est probablement la raison pour laquelle les organismes de réglementation ont également demandé aux courtiers titulaires d'une licence STP de passer à une licence de teneur de marché afin d'être en mesure d'absorber ce type de déficit.

La protection contre les soldes négatifs, protège-t-elle vraiment les courtiers ?

L'exemple ci-dessus prouve qu'un véritable fournisseur de liquidité 100% STP (full DMA) ne peut offrir de façon réaliste une protection du solde négatif aux brokers et, si une telle protection est offerte, il est fort probable qu'ils utilisent plutôt un modèle de teneur de marché.

Les brokers forex doivent être conscients des promesses trompeuses émanant de divers fournisseurs de liquidité qui font leur apparition sur le marché.

En vertu de la directive MIFID II, un fournisseur de liquidité est tenu, sur demande, d'informer ses clients :

     fleche sur les aspects appropriés de la politique de meilleure exécution (contenu) ;
     fleche d'une manière appropriée (présentation).

Lorsqu'une entreprise d'investissement sélectionne d'autres entreprises pour fournir des services d'exécution d'ordres, elle résume et rend publics, sur une base annuelle, pour chaque catégorie d'instruments financiers, les cinq premières entreprises d'investissement en termes de volumes de transactions pour lesquelles elle a transmis ou placé des ordres de clients pour exécution l'année précédente et des informations sur la qualité de l'exécution obtenue. Sur demande raisonnable d'un client, les entreprises d'investissement fournissent à leurs clients ou clients potentiels des informations sur les entités où les ordres sont transmis ou placés en vue de leur exécution.

Les pièges de la protection du solde négatif

S'ils sont qualifiés de clients professionnels auprès de leurs contreparties (LP), les brokers forex ne sont pas soumis à la règle de protection du solde négatif de la directive MIF II, car les clients professionnels ne bénéficient pas de la même protection et des mêmes droits à indemnisation que les petits investisseurs particuliers.

En fin de compte, c'est aux courtiers qu'il incombe de choisir le bon fournisseur de liquidité, celui qui offre la meilleure exécution et qui respecte l'ESMA. Les lignes directrices de l'ESMA stipulent que l'utilisation d'un lieu unique ne doit pas conduire les entreprises à être "trop dépendantes" de ce lieu unique. L'utilisation d'un lieu unique ne diminue pas la responsabilité d'une entreprise de surveiller la qualité de l'exécution. Cela ne signifie pas non plus que la simple exécution des ordres des clients sur ce lieu permettra à la société de s'acquitter de ses obligations de meilleure exécution. Lorsqu'il n'y a qu'un seul lieu d'exécution, la manière spécifique dont l'entreprise exécute l'ordre peut être tout aussi importante pour obtenir la meilleure exécution. Dans l'environnement de trading complexe et très volatil d'aujourd'hui, la protection du solde négatif ne fait qu'aider le secteur du trading pour les investisseurs particuliers. Les traders jouissent d'une expérience de trading sans tension sans avoir à s'inquiéter de s'endetter.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/XTB-728-90.gif


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums