#1 19-10-2018 14:38:45

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4683
Site web

Le pire cauchemar de l'ESMA se réalise : les clients se délocalisent

Le pire cauchemar de l'ESMA se réalise : les clients se délocalisent

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/brokers-offshore-3.JPG


Deux mois se sont écoulés depuis que l'Autorité européenne des marchés et valeurs mobilières (ESMA) a mis en place un nouveau cadre réglementaire pour les brokers forex et CFD.

Le résultat immédiat de cette opération a été le déclin rapide de l'activité des clients qui a conduit à une incertitude sur les revenus futurs des brokers dans l'UE


Construis-le et ils viendront

Certains brokers de l’UE s’attachent à réorganiser leurs offres et s'engagent à respecter le nouveau cadre, tandis que d'autres adoptent une approche différente. Il existe une nette différence dans la mise en œuvre stratégique du nouveau cadre réglementaire.

De manière générale, il existe deux types de courtiers réglementés dans l'UE. Le premier type concerne ceux qui cherchent à attirer des clients du monde entier. Ils utilisent la licence de l'UE comme base de leur réputation.

Il y a ensuite ceux qui sont concentrés sur certains marchés spécifiques, que ce soit le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Espagne, le France ou ailleurs. Ce type d'entreprise se concentre principalement sur la fourniture de services aux clients de l’UE.

Alors que le premier type souhaite faire tout ce qui est possible pour maintenir des volumes élevés, le second fera tout ce qui est nécessaire pour se conformer à la réglementation de l'UE.

Il existe également un troisième type de courtiers hybrides qui ont adopté les deux approches et tentent de se rapprocher de la stratégie la plus favorable au fur et à mesure.

En parcourant les sites Web des sociétés réglementées dans l'UE, il est difficile de trouver un broker réglementé par la CySEC qui n'a pas de filiale offshore, car les brokers s'efforcent de combler les demandes de leurs clients qui exigent un effet de levier important.


Échec de l'ESMA

Depuis que l'ESMA a annoncé son intention de mettre en place un nouveau cadre réglementaire, l'institution s'est opposée à la prise en compte des réactions éventuelles des clients et des courtiers.

Le nouveau cadre réglementaire a suscité la colère de nombreux traders, car ils ne peuvent plus choisir les risques qu'ils souhaitent prendre. Bien entendu, les brokers s'inquiètent de l'ampleur des changements apportés à leur modèle commercial et de leur capacité à continuer de fonctionner dans le nouvel environnement.

La liste noire de l'AMF des sites non autorisés qui ne cesse de croître témoigne de l'incapacité de l'ESMA à écouter les acteurs du secteur. Dans une lettre publiée sur son site Web, le responsable de la réglementation a déclaré que le nouveau cadre a pour objectif de protéger les investisseurs. Le régulateur français a encouragé les investisseurs à "résister aux efforts de certaines plateformes de trading en ligne pour contourner et supprimer les protections mises en place par les régulateurs".

L'AMF a également souligné qu'elle était au courant du fait que certains courtiers suggèrent d'ouvrir un compte à l’étranger. Que peuvent-ils faire d'autre si leurs clients demandent un effet de levier important ?

Certains clients sont disposés à prendre le risque de transférer leur argent dans une entité réglementée à l'étranger. Le rêve de battre le marché éclipse la protection contre le solde négatif, les systèmes d'indemnisation des investisseurs, les limites d'endettement, etc.

Le président de l'Autorité des marchés financiers, Robert Ophèle, a souligné : "L'objectif des régulateurs n'est pas de permettre à une poignée de privilégiés de trader des CFD et des options binaires, mais plutôt de mieux protéger les investisseurs contre un risque de perte identifié."

Il semblerait que l’ESMA et le régulateur français aient largement sous-estimé l’appétit pour le risque des petits investisseurs.


Paradis des îles Cook

Entre-temps, de nouveaux brokers non réglementés sont apparus ici et là. Certains propriétaires d'entreprise se vantent sur les médias sociaux d'avoir la recette parfaite pour leurs affiliés. Ils les attirent avec des promesses de commissions élevées, de retours importants pour les clients grâce au trading d'algo et qui sait quoi d'autre encore.

L'incapacité de l'ESMA d'empêcher la migration des clients vers des brokers offshore complique la vie des brokers réglementés par l'UE. En attendant, la partie "Ouest sauvage" de l'industrie attend au coin de la rue avec une proposition de paradis offshore.

Voici deux exemples d’arguments commerciaux trompeurs, le premier enrichit les clients et à l'autre montre aux affiliés comment ils vont rejoindre les clients qu'ils apportent à une nouvelle société de courtage dans les Îles Cook.

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/brokers-offshore.JPG


Avez-vous déjà rêvé de prendre votre retraite plus tôt ? Bernie Madoff avait promis 7 % par an. Ce régime vous en offre 3 % par mois !

Si vous vous demandez comment c'est possible, l’écran suivant montre que :

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/brokers-offshore-2.JPG


Corrigez-moi si je me trompe, mais les deux captures d'écran rappellent un schéma de Ponzi, en particulier lorsqu'elles sont publiées sur les réseaux sociaux. Toute personne connaissant les marchés financiers sait qu'il n'existe aucune garantie de résultats. (Cela semble encore plus suspect avec les énormes différences de tailles de positions.)

Une nouvelle ère

Les traders domiciliés dans l'Union européenne sont désormais comme des oiseaux migrateurs. Depuis quelque temps, ils sont disposés à prendre des risques, à investir avec un effet de levier énorme, et en sont devenus dépendants. Tout comme les oiseaux migrateurs dépendent du temps chaud.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

En ligne

 

Pied de page des forums