#1 17-07-2018 18:09:36

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4647
Site web

Rapport annuel de CMC Markets : MT4 et croissance institutionnelle

Rapport annuel de CMC Markets : lancement de MT4 et croissance institutionnelle

http://www.broker-forex.fr/img/logo/cmc-markets.jpg


CMC Markets a publié un rapport financier de 150 pages qui fournit des détails sur les comptes de l'entreprise pour l'exercice 2018 se terminant au mois de mars de cette année.

CMC a renforcé ses efforts institutionnels - et cela a payé

Même si les revenus proviennent toujours des clients au détail, CMC Markets fait de plus en plus d'efforts pour attirer des clients institutionnels. Le rapport suggère que ce changement de stratégie a porté ses fruits, une part importante de la croissance du chiffre d'affaires global de la société est attribuable aux clients institutionnels.

Le chiffre d'affaires provenant des clients institutionnels est passé à 31,4 millions de livres sterling (41,65 millions de dollars), contre 22,7 millions de livres sterling (30,11 millions de dollars) en 2017, soit une augmentation de 38 % en glissement annuel.

En comparant la performance des clients au détail, nous pouvons voir que la croissance des clients institutionnels a été exponentiellement supérieure en termes de pourcentage. En actualisant l'apport des clients institutionnels dans les coffres de l'entreprise, les revenus de CMC sont passés de 139,1 millions de livres (184,51 millions de dollars) en 2017 à 155,4 millions de livres (206,13 millions de dollars) cette année.

En termes purement monétaires, la croissance des revenus a été plus importante pour le trading au détail, mais pas de beaucoup. La croissance de 11,7 % du trading au détail est impressionnante, mais nettement inférieure à l'augmentation de 38 % des revenus institutionnels.

Partenariat en marque blanche avec l'ANZ Bank

La croissance dans l'espace institutionnel ne signifie pas que l'entreprise a oublié ses racines de trading au détail. Annoncé en mars 2017, le partenariat avec l'ANZ Bank fournira un service de courtage boursier en marque blanche à la banque australienne. Le service sera lancé en septembre de cette année et si les affirmations de l'entreprise sont exactes, CMC Markets deviendra le deuxième plus grand courtier en Australie.

CMC fournira des services d'exécution, de service à la clientèle et de technologie à la solution ANZ Share Investing (ANZSI). Le service compte environ 500 000 utilisateurs en Australien, CMC fournira une grande partie de l'infrastructure qui facilitera le trading, mais elle sera commercialisée en tant que service ANZSI.

Fait intéressant, le rapport de CMC décrit le partenariat comme un exemple de l'expansion de son activité institutionnelle, même si la majorité des clients d'ANZSI font partie de la catégorie des investisseurs au détail. Cela est probablement attribuable à la présence d'une zone grise croissante qui partage les services de détail et les services institutionnels, la différence entre les deux étant moins prononcée qu'autrefois.

CMC Markets s'étend dans de nouvelles juridictions

Le rapport révèle que l'entreprise prévoit de s'étendre dans de nouvelles juridictions et de stimuler sa croissance dans les juridictions existantes. Les revenus du broker dans les principaux marchés, l'Allemagne, l'Australie et le Royaume-Uni, ont augmenté par rapport à 2017.

Les efforts fournit en Pologne ont également porté leurs fruits. Le nombre de clients actifs dans les pays d'Europe de l'Est a augmenté de 52% au cours du dernier exercice, bien que CMC n'ait pas révélé si les revenus ont augmenté proportionnellement.

Malgré les pressions réglementaires en France, notamment l'interdiction de la publicité liée au trading de certains CFD, l'entreprise a pu y renforcer ses activités. La croissance du broker en France a dépassé les revenus de l'exercice 2017.

Au-delà de l'Europe, CMC a également révélé son intention d'ouvrir des bureaux au Moyen-Orient. La Chine semble également être une zone de croissance pour l'entreprise. Le rapport de CMC indique que le marché chinois est sous-développé, mais que la Chine représente une grande opportunité future.

L'incertitude de la politique gouvernementale a peut-être empêché CMC de développer son activité en Chine, mais le broker commence quand même a faire quelques pas dans le pays avec l'ouverture d'un bureau de formation à Shanghai.

CMC Markets adopte MetaTrader pour profiter de la nouvelle réglementation de l'ESMA

Historiquement, CMC Markets a toujours utilisé sa propre plateforme de trading et compte tenu du succès continu de l'entreprise, cela ne semble pas avoir été problématique.

Il y a seulement trois mois, le courtier a lancé une plateforme de trading professionnelle appelée CMC Pro pour ses clients haut de gamme.

Cela ne semble pas avoir suffi à apaiser les demandes de la clientèle. Dans son rapport, CMC a annoncé son intention de lancer les plateformes MT4 et MT5 afin de répondre aux demandes des clients et de saisir des opportunités découlant d'un changement réglementaire.

CMC profite de ce qui est probablement un effondrement imminent de nombreux petits courtiers en Europe. La nouvelle réglementation de l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) prévoit une répression massive, entre autres, de l'effet de levier.

De nombreux courtiers, incapables de survivre en vertu des nouvelles exigences réglementaires, déménagent à l'étranger ou ferment boutique. CMC semble faire le nécessaire pour éponger les clients de ces courtiers.

CMC Markets n'est pas préoccupé par la réglementation de l'ESMA

Selon son rapport, CMC est satisfait de la nouvelle réglementation de l'ESMA. Néanmoins, l'entreprise a noté que le règlement qui entrera en vigueur le 1er août, aura probablement des effets négatifs sur ses revenus à court terme.

CMC cherche à compenser le risque imposé par la nouvelle réglementation en ciblant un groupe de clients différent. La tentative de l'entreprise de se développer dans l'espace institutionnel en est un exemple.

Un autre est le reclassement des investisseurs, CMC examine les demandes de reclassement des clients en tant que traders professionnels, car les investisseurs processionnels ne sont pas concernés par les restrictions réglementaires de l'ESMA.

Brillant avenir

Le rapport de CMC devrait être considéré comme positif pour les actionnaires. La firme ne vise pas seulement à survivre à l'impact de la réglementation de l'ESMA, mais à en tirer profit.

L'expansion dans l'espace institutionnel a été couronnée de succès et les nouveaux secteurs d'activité créés par ces efforts pourraient assurer la croissance de l'entreprise.

Malgré un marché au détail saturé en Europe, CMC a bien performé dans la région et s'est bien implanté en dehors du continent. Son activité en australie se porte bien et si l'entreprise peut réussir comme elle le souhaite, sur les marchés chinois et du Moyen-Orient, elle aura une nouvelle source de clients et de revenus à exploiter.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/CMC-728x90.gif


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums