#1 17-05-2018 21:00:35

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4669
Site web

La France enregistre une baisse des plaintes sur le Forex

La France enregistre une baisse des plaintes sur le Forex et les options binaires

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/AMF.PNG


L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) vient de publier son rapport annuel pour 2017, marquant quelques résultats positifs de l'introduction de la loi Sapin 2 qui interdit la publicité numérique des produits financiers risqués comme les options binaires et les CFD à fort effet de levier.

Le régulateur français surveille la distribution des publicités de ces produits afin de s'assurer qu'elles ne violent pas la loi. L'Autorité a souvent demandé aux annonceurs de retirer et / ou de modifier leurs publicités.

En 2017, le régulateur a rappelé à l'ordre 30 plateformes de trading. En face de la loi, des publicités illégales de produits commerciaux toxiques ont été distribuées sur 140 sites Web.

Sur les 250 annonces de produits de trading en ligne contrôlées par le régulateur l'année dernière, 161 étaient illégales et ont abouti à une action de l'AMF.

Mais les investisseurs ont été moins tentés d'investir dans de telles offres par rapport aux années précédentes. Le nombre de plaintes concernant les produits financiers toxiques a diminué en 2017. 566 plaintes ont été reçues concernant des options binaires et des produits Forex, contre 1 656 en 2015. Les plaintes ont donc diminué de 67% par rapport aux niveaux de 2015 et de 48% par rapport à 2016.

Évolution des demandes et réclamations liées au trading spéculatif

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/plaintes-AMF-forex.png

Nombre de nouvelles bannières publicitaires détectées en 2016 et 2017 par l'AMF en faveur des produits permettant de faire du trading spéculatif

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/publicites-forex-AMF.PNG


Le Bitcoin est un nouveau thème qui a suscité des inquiétudes chez les investisseurs. Suite à la volatilité des prix du Bitcoin à l'automne 2017, le régulateur a constaté une augmentation du nombre de demandes de renseignements sur les cryptomonnaies. Le régulateur souligne que les plaintes sur les options binaires, le Forex et les investissements dans les diamants, chutent, mais celles concernant les crypto-monnaies augmentent.

Les données du rapport de l'AMF sont en phase avec les résultats publiés plus tôt cette année par le médiateur financier Français. Le rapport annuel pour 2017 de l'ombudsman montre que le volume de plaintes concernant le trading d'options binaires et le Forex a baissé, mais les pratiques frauduleuses employées par les entreprises engagées dans ce secteur demeurent préoccupantes.

Le nombre de plaintes relatives au Forex reçues en 2017 a diminué d'environ 50% par rapport à l'année précédente, indique le médiateur, soulignant les effets positifs du travail de l'Autorité des marchés financiers et de la loi Sapin 2 récemment introduite. L'ombudsman a reçu un total de 1 361 demandes (demandes de renseignements, plaintes, etc.) en 2017, en baisse de 9% par rapport à 2016, et a émis 506 avis, en baisse de 5% par rapport aux niveaux de 2016.

Le trading d'options binaires figure parmi les principales raisons des réclamations que l'Ombudsman de l'AMF a reçues en 2017. Cependant, leur nombre a nettement diminué par rapport aux niveaux de 2016. L'ombudsman de l'AMF a enquêté en 2017 sur 55 dossiers concernant le Forex. Ce nombre reflète des cas ciblés sur des sociétés agréées. 43 cas qui ont été transférés aux procureurs, car les entités en question n'étaient pas réglementées.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums