#1 03-06-2015 23:52:05

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

Interview de Markos Kashiouris, le PDG d'Ironfx

Interview de Markos Kashiouris, le PDG d'Ironfx

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png


Il est assez facile de répandre des rumeurs sur un broker de forex de détail. Presque toutes les entreprises, en particulier celles dans des secteurs aussi volatils que le forex de détail, ont des cycles de recrutement et de licenciement, de croissance et de stagnation, et des poursuites de clients mécontents.

Il semble que Ironfx fait face à des rumeurs et des diffamations hors de proportion. Des blogs spéculent sur une éventuelle introduction en bourse du courtier, sur un rachat du courtier par playtech et sur des poursuites de clients mécontents.

Il est donc important de clarifier la situation avec des informations provenant directement de la source pour séparer les faits de la fiction. Voici une interview de Markos Kashiouris, le PDG d'IronFX.

Il semble y avoir beaucoup de rumeurs sur ce qui se passe dans les coulisses d'Ironfx. Pouvez-vous nous expliquer ce qui se passe en ce moment chez Ironfx, en termes de licenciements, d'une éventuelle introduction en bourse, des volumes de trading et des résultats en général.

Au cours des six premiers mois de 2015, le secteur a traversé la plus grande crise / modifications / consolidation depuis que l'industrie du trading de détail en ligne a commencé vers la fin des années 90 - conduisant à la disparition ou à la consolidation forcée de certains acteurs de l'industrie. En raison des conditions de marché et pour préparer l'avenir, la société a décidé de restructurer ses opérations mondiales en supprimant les capacités excédentaires. Cette restructuration concerne environ 10% du personnel de l'entreprise.

Nous sommes en discussion avec différentes parties afin de maximiser les opportunités de consolidation dans le marché et de capitaliser sur le vide laissé par l'affaiblissement de certains de nos concurrents.

Les économies réalisées sur les opérations de front-office ont déjà un impact positif important sur nos marges de rentabilité.

Quand est-il des poursuites qui ont été intentées contre Ironfx à Chypre?

Rien de grave, une seule poursuite d'un client qui n'aura aucun impact pour l'entreprise et ses finances. Il n'y a pas d'autres poursuites, mais certains médias ont dramatisé l'affaire.

Ironfx est un courtier forex très réglementé, FCA (UK), CySEC (Chypre), ASIC (Australie), DFSA (Dubai), FSB (Afrique du Sud), BaFIN (Allemagne), et d'autres. Comment se passent vos relations avec les divers organismes de réglementation?

Elles sont excellentes, car nous avons toujours pris les mesures nécessaires pour protéger l'intégrité de nos activités de trading et nos clients. Par rapport à nos concurrents, nous sommes très fortement réglementé, la satisfaction et la sécurité des clients sont des éléments essentiels pour nous.

Je dois souligner que Ironfx fait partie des quelques courtiers mondiaux qui jouissent d'un parcours réglementaire sans aucun avertissement ou amendes des régulateurs depuis le début des opérations en 2010. En outre, les allégations publiées par le Wall Street Journal dans un article qui prétend que la société (en manque de liquidité) a l'intention d'être introduite en bourse n'ont pas été prouvées.

Quelle sera votre stratégie pour la seconde moitié de 2015, et au-delà ?

Même avec la restructuration en cours l'entreprise sera toujours l'un des plus grands courtiers dans le monde avec près de 500 employés et 16 bureaux de représentation dans le monde. Il n'y a pas de changement dans la stratégie de l'entreprise, notre modèle concentré sur les services offerts aux clients restera identique. Nous pensons pouvoir obtenir une plus grande part de marché compte tenu de la récente crise qui a affecté un certain nombre de courtiers forex.

Quels sont les principaux défis à relever pour Ironfx et les autres grands courtiers forex ?

La société évalue toujours la dynamique de comportement des clients, c'est la clé pour créer et saisir de nouvelles opportunités. Le principal défi pour tout courtier c'est de voir les signes assez tôt pour être en mesure de s'adapter à l'évolution du paysage concurrentiel.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/ironfx-728-90.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums