Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 18-06-2020 13:15:55

Climax
Administrateur
Inscription : 30-08-2008
Messages : 5 073

Pourquoi le trading du forex en Afrique a explosé de 477%

Pourquoi le trading du forex en Afrique a explosé de 477% au cours des 4 derniers mois

afrique-trading.jpg

L'un des principaux facteurs qui a grandement affecté le marché du Forex est l'émergence et la diffusion du Covid-19 à l'échelle mondiale.

Le virus ayant provoqué une pandémie mondiale et contraint plusieurs secteurs et des milliers d'entreprises au sein de ces secteurs à cesser temporairement leurs activités afin de freiner la propagation du virus, la balance a penché en faveur du marché du Forex.

Un nombre important d'entreprises ont vu leurs revenus et leurs actions diminuer, des pays ont vu leurs économies s'accrocher à un fil et des situations économiques ont causé des ravages dans leurs monnaies nationales dans la lutte pour rester fortes face au dollar américain dominant.

L'Afrique et ses 54 pays n'ont pas été épargnés par l'effet et l'impact du virus. Au lieu de se retirer du marché du Forex, les échanges de devises dans les pays africains ont connu une augmentation substantielle, une quasi-explosion, malgré la pandémie mondiale.

L'afflux de traders africains sur le marché du Forex a de nombreuses raisons qui méritent d'être examinées, car il pourrait très bien constituer un tournant pour de nombreuses monnaies locales qui sont pesées contre le dollar américain.

Cette augmentation pourrait également ouvrir des possibilités d'investissement sur d'autres marchés financiers, les traders africains explorant les nombreuses options associées au trading non seulement du Forex, mais aussi d'autres instruments financiers.

Raisons de l'explosion substantielle du trading des devises dans les pays africains
  • Davantage de personnes ont été confinées chez elles

Alors que le Covid-19 se propageait dans le monde entier, de plus en plus de gouvernements ont imposé des restrictions strictes aux déplacements afin de freiner la propagation du virus, ce qui a entraîné des quarantaines et des confinements où de nombreuses personnes ont été confinées chez elles pendant des mois.

Pendant cette période, avec l'incertitude croissante concernant l'emploi, la garantie des revenus et la recherche d'opportunités pour s'assurer des revenus supplémentaires, de plus en plus de personnes se sont tournées vers le trading sur le Forex.

Les gens ont eu beaucoup plus de temps à consacrer à l'apprentissage du trading et à l'adoption de stratégies adaptées à leurs besoins et objectifs financiers.

Les traders africains pourraient passer plus de temps à améliorer leurs stratégies de trading et à les tester à fond pour obtenir de bons résultats dans les conditions de marchés volatils qui résultent de l'impact de Covid-19 sur les marchés financiers.

  • Le marché du Forex est le plus grand marché, le plus facilement accessible

Même avant le Covid-19 et l'impact qu'il a eu sur le marché des changes en particulier, le Forex était le plus grand marché parmi d'autres et l'afflux soudain n'a fait qu'accroître son importance.

Le volume de trading forex quotidien est d'environ 5 000 milliards de dollars, ce qui augmente la liquidité du marché grâce à l'échange constant de devises.

Il existe de nombreux brokers qui offrent des conditions de trading favorables aux traders intéressés par le Forex et, vu que le marché des changes ne dort jamais, mais fonctionne 24 heures sur 24 et 5 jours sur 5, cela ajoute à l'afflux.

  • Faibles coûts de transaction

En raison de la grande liquidité, les transactions sont exécutées plus rapidement, ce qui se traduit par une baisse des coûts de transaction et, par conséquent, offre à un plus grand nombre de traders africains, qui n'ont peut-être pas beaucoup de capitaux à échanger, la possibilité de rejoindre le marché du Forex.

  • Trading avec un effet de levier

Les traders africains qui n'ont pas beaucoup de capital pour prendre des positions plus importantes dans le but d'augmenter leurs chances de réaliser des gains et des profits importants peuvent tirer un grand profit du fait que le Forex est un instrument financier à effet de levier.

L'effet de levier est un outil utile fourni par les brokers que les traders africains peuvent utiliser, malgré leurs dépôts initiaux, pour ouvrir des positions nettement plus importantes.

Le levier maximal offert est déterminé par le broker, la juridiction dont il relève et principalement par l'entité ou les entités de régulation qui régissent sa réglementation.

Certains brokers, comme ceux qui sont réglementés par la FCA, sont limités à un effet de levier de 1:30, tandis que d'autres, principalement des brokers offshore, sont en mesure de fournir aux opérateurs un effet de levier nettement plus important, souvent jusqu'à 1:3000.

Les traders africains doivent cependant savoir que l'effet de levier est une arme à double tranchant qui peut augmenter les chances de profit, mais de pertes.

Ces risques peuvent entraîner des pertes qui dépassent le capital initial des traders et il est donc impératif que les traders africains comprennent l'effet de levier avant de l'appliquer, et qu'il soit utilisé correctement en conjonction avec les protocoles de gestion des risques et les outils fournis par les brokers.

  • Les monnaies locales africaines commencent à mieux fonctionner

Au cours des derniers mois, les monnaies africaines se sont fortement affaiblies en raison de l'impact du Covid-19 sur diverses économies.

L'une des forces motrices des mouvements de prix des monnaies et des taux de change entre elles est la situation économique, ce qui a fortement affecté la force des monnaies par rapport au dollar américain.

Bien qu'au cours des quatre derniers mois, de nombreuses devises africaines se sont davantage stabilisées, certaines ont affiché une hausse plus régulière de leur valeur par rapport au dollar américain dominant, à mesure que la situation économique s'améliore avec l'ouverture progressive de diverses économies.

  • De plus en plus de brokers acceptent les traders des pays africains

De nombreux brokers ont des restrictions concernant certains pays, mais il y a beaucoup plus de brokers qui accueillent les traders africains.

Comme un plus grand nombre d'économies africaines voient une tendance positive dans la valeur des devises et une amélioration des taux de change, cela devrait ouvrir plus de voies pour pouvoir faire du trading en utilisant les services d'un plus grand nombre de brokers.

  • Ouverture progressive des économies

Bien que la menace du Covid-19 soit loin d'être écartée, de plus en plus de pays sont en train d'ouvrir des activités économiques de manière contrôlée et progressive afin de permettre à un plus grand nombre d'entreprises d'ouvrir et de reprendre leurs activités.

Avec l'ouverture progressive, les économies sont appelées à se renforcer, ce qui aura un effet positif sur les situations économiques et inévitablement sur la force de la monnaie nationale et les taux de change entre les monnaies nationales et les autres.

Dernières réflexions

Malgré la pandémie mondiale, le marché du Forex a conservé sa position de plus grand marché et de plus grande liquidité parmi les autres marchés, avec des afflux importants constatés ces derniers mois, en particulier en provenance d'un plus grand nombre de pays africains à mesure que les traders se lancent dans le trading du Forex.

Avec des économies qui reviennent à des opérations quasi normales, mais contrôlées et protégées, il est certain qu'il y aura d'autres afflux à mesure que la situation économique s'améliorera pour avoir un impact positif sur la force des monnaies locales et leur position par rapport au dollar américain.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Pied de page des forums