Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 01-06-2020 14:10:44

Climax
Administrateur
Inscription : 30-08-2008
Messages : 5 088

Covid-19 : comment les brokers vont-ils conserver les nouveaux clients

Comment les brokers vont-ils conserver les nouveaux clients après le COVID-19 ?

coronavirus.jpg

En dépit des difficultés rencontrées, le COVID-19 a provoqué une hausse de la volatilité sur les marchés financiers, redonnant vie aux marchés, comme celui des devises (forex), qui a connu une période prolongée de volatilité faible jusqu'à ces derniers mois.

Cette volatilité, dont les médias ont largement rendu compte, a suscité un nouvel intérêt pour le trading - les brokers constatant une vague de nouveaux clients ou le retour de traders dormants, qui n'avaient pas été actifs ces dernières années.

Si cette tendance est favorable à l'industrie et aux brokers qui opèrent dans cet espace, ces nouveaux traders resteront-ils en place à mesure que la volatilité diminue ?

De nouveaux traders affluent sur les marchés des changes et des CFD dans le cadre du COVID-19

L'Australian Securities and Investments Commission (ASIC) a récemment publié un rapport sur l'activité de trading sur le marché des contrats sur différence (CFD).

Plus précisément, le rapport, basé sur les clients particuliers de 12 fournisseurs de CFD australiens qui représentent environ 84 % de part de marché, a montré qu'entre le 24 février 2020 et le 3 avril 2020, le nombre quotidien d'identifiants uniques de clients, qui sont indicatifs des nouveaux comptes de clients, a fortement augmenté.

Au cours de la période considérée, 4 675 nouveaux identifiants sont apparus en moyenne par jour, ce qui représente un total de 140 241 identifiants que l'ASIC n'avait pas observés auparavant. Au cours des six mois précédant la période de référence, l'autorité avait observé 1 369 nouveaux identifiants par jour et une moyenne de 34 502 nouveaux identifiants apparaissant au cours d'une période de même durée. Le régulateur a également constaté qu'un grand nombre d'opérateurs dormants sont devenus actifs pendant la période de référence.

Cette augmentation du nombre de nouveaux clients a été constatée par Vantage FX, un broker forex dont le siège social est en Australie. "Nous avons constaté une augmentation significative du nombre de clients qui sont à la fois nouveaux sur les marchés et ceux qui ont une expérience antérieure", a déclaré Austen Plummer, directeur du marketing et des communications chez Vantage FX.

"Cela est dû en grande partie aux personnes qui doivent travailler à domicile, ou qui recherchent un revenu alternatif suite au COVID-19. De plus, les deux derniers mois ont été marqués par une grande volatilité des marchés, ce qui attire un certain nombre de nouveaux clients. La combinaison de ces deux conditions particulières a entraîné une augmentation du volume de clients souhaitant négocier avec Vantage FX".

Performances exceptionnelles pour les brokers au premier trimestre 2020

En Australie, GO Markets, ACY Securities et Vantage FX font partie des brokers qui ont enregistré une forte hausse des comptes clients et de l'activité de trading. Toutefois, cette tendance ne s'est pas limitée à l'Australie.

Aux États-Unis, pour le premier trimestre 2020, GAIN Capital et IG US ont tous deux fait état d'une forte augmentation des comptes de trading, ce dernier affichant une croissance de 61 % par rapport au trimestre précédent.

En dehors des États-Unis, au cours des trois premiers mois de 2020, le courtier Plus500 basé en Israël a signalé que le nombre de clients actifs a atteint 194 024. Il s'agit d'une hausse de 98 % par rapport au premier trimestre 2019.

XTB, a enregistré un bénéfice net d'environ 38,94 millions d'euros, en hausse de 22 962,78 % par rapport à l'année précédente. Le volume de trading a augmenté de 90% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 248,65 milliards de dollars. Le nombre moyen de clients actifs a été de 45 660, soit plus du double de la moyenne de 22 245 du T1 de l'année dernière.

Les nouveaux entrants sont-ils là pour rester ?

Au cours du mois de mars, les marchés ont connu une hausse significative de la volatilité. Depuis lors, la volatilité a diminué, mais dans l'ensemble, elle reste supérieure à la normale. Alors que la menace de la pandémie mondiale COVID-19 continue de diminuer, la volatilité continuera de revenir à des niveaux plus calmes. Par conséquent, ce regain d'intérêt pour les marchés va-t-il disparaître ?

Ces nouveaux traders, sont-ils des sportifs qui s'ennuient ou des joueurs de casino ? S'agit-il de passionner de crypto-monnaies qui se lancent sur des marchés nouvellement volatils ? Les marchés financiers ont des attributs qui devraient intéresser les clients sportifs et les joueurs. Ainsi, plutôt que de pouvoir parier sur une série de matchs de football qui se déroulent au mieux deux fois par semaine, les gens peuvent être impliqués à tout moment de la journée.

Le trading est l'évolution naturelle pour un joueur de poker, combinant le risque, mais aussi l'intelligence et la recherche. Les clients des casinos/jeux pourraient être attirés par la transparence et la clarté offertes par les marchés qui sont arbitrés par une bourse.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Pied de page des forums