Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 19-03-2020 14:54:40

Climax
Administrateur
Inscription : 30-08-2008
Messages : 5 077

COVID-19 : les régulateurs de l'UE interdisent les ventes à découvert

COVID-19 : les régulateurs de l'UE interdisent les ventes à découvert

crash-boursier.jpg

Certains régulateurs financiers ont mis en place des mesures d'urgence en réponse à la volatilité des marchés due au COVID-19. Ces derniers jours, leur attention s'est portée sur la vente à découvert de certains instruments financiers.

Pour faire simple, la vente à découvert est une stratégie de trading qui permet aux opérateurs de tirer profit des marchés dont les cours sont en baisse. La vente à découvert signifie que vous vendez un actif emprunté dans l'espoir que son prix baisse, et une fois que c'est le cas, vous pouvez le racheter plus tard pour réaliser un bénéfice.

Belgique

L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) de Belgique a notamment annoncé mercredi qu'elle avait interdit toute vente à découvert susceptible de constituer ou d'accroître une position courte nette sur des actions admises au trading sur les places boursières belges.

Cela comprend : "toute transaction qui crée ou concerne un instrument financier et dont l'effet ou l'un des effets est de conférer un avantage financier à la personne physique ou morale en cas de baisse du prix ou de la valeur d'un autre instrument financier".

Cette interdiction restera en vigueur du 18 mars 2020 au 17 avril 2020 et s'applique quel que soit le lieu où la transaction est effectuée.

Autriche

La FSMA n'est pas la seule à prendre ces mesures, l'Autorité autrichienne des marchés financiers (FMA) ayant mis en œuvre une interdiction similaire jeudi, qui est également en vigueur pour une période d'un mois, mais qui pourrait être levée plus tôt si nécessaire.

France

L'Autorité des marchés financiers (AMF) en France a également mis en œuvre une interdiction de vente à découvert des actions admises au trading sur les marchés français pendant une période d'un mois.

Espagne

Le régulateur espagnol, la Comisión Nacional del Mercado de Valores (CNMV), a aussi interdit la vente à découvert. Les mesures sont entrées en vigueur cette semaine, le 17 mars 2020, avant l'ouverture de la session de trading et expireront après la clôture de la session du 17 avril 2020.

Réponse globale des régulateurs

Les régulateurs européens ne sont pas les seuls à s'efforcer de réduire certains des risques liés à l'augmentation des volumes et à la volatilité accrue des échanges en réaction à la pandémie COVID-19.

En Australie, la Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements (ASIC) a imposé des mesures d'urgence sur les transactions en début de semaine. Les participants au marché des actions ont notamment été invités à limiter le nombre de transactions exécutées chaque jour jusqu'à nouvel ordre.

Selon les instructions de l'organisme de surveillance, les entreprises doivent réduire le nombre de transactions exécutées de 25 % par rapport aux niveaux exécutés le vendredi.

compte-demo.png


Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Hors ligne

Pied de page des forums