Menu

#1 08-11-2019 12:36:08

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4950
Site web

Le forex poursuit sa tendance à la hausse au premier semestre 2019

Rapport BRI : le forex poursuit sa tendance à la hausse au premier semestre 2019

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/forex.JPG


L'encours notionnel des dérivés de change (forex) a suivi une tendance à la hausse, contrairement à d'autres dérivés qui ont suivi une tendance à la baisse. C'est ce qu'indiquent les dernières données semestrielles de la Banque des règlements internationaux (BRI).

En particulier, à la fin du mois de juin 2019, les montants notionnels des dérivés de change s'élevaient à 99 billions de dollars. Les courtiers des économies de marché émergentes (EME) représentaient 9 % de l'encours notionnel des dérivés de change et de matières premières. Il s'agit d'une hausse par rapport aux 7 % du mois de juin 2016.

Si l'on considère l'ensemble des produits dérivés de gré à gré (OTC), les montants notionnels ont atteint 640 billions de dollars à la fin juin de cette année. Ce montant a augmenté de 17,6 % par rapport aux 544 billions de dollars enregistrés en 2018.

Selon les données fournies par la BRI, le montant notionnel de juin 2019 est le plus élevé depuis 2014. Il s'inscrit également dans la continuité de la tendance à la hausse observée depuis fin 2016.

La valeur de marché brute des dérivés de gré à gré, qui comprend les positions et les valeurs négatives, était également plus élevée. Plus précisément, elle est passée de 9,7 billions de dollars fin 2018 à 12,1 billions de dollars au mois de juin de cette année. Selon le rapport, cette évolution s'explique par l'augmentation des contrats dérivés de taux d'intérêt en euros.

Au cours de la période de six mois, les dérivés sur les taux d'intérêt ont représenté la majeure partie de l'encours nominal de référence hors-cote, soit 524 billions de dollars, ce qui représente une contribution de 82 %. Non seulement les taux d'intérêt ont soutenu les dérivés de gré à gré pour les six premiers mois de 2019, mais ils ont également entraîné la tendance à la hausse depuis 2016.

Bien que les taux d'intérêt et les dérivés de change aient généralement suivi une tendance à la hausse, d'autres produits dérivés ont en fait diminué depuis la crise financière mondiale de 2007-2009. Cette tendance à la baisse s'explique presque entièrement par les dérivés de crédit. De ce montant, 93 % étaient des swaps sur défaillance à la fin de juin 2019.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums