Menu

#1 24-06-2019 15:53:24

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4942
Site web

Les courtiers australiens se divisent sur les clients d'outre-mer

Les courtiers australiens se divisent sur les clients d'outre-mer

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ASIC.JPG


Alors que certains cèdent aux pressions de l'ASIC, d'autres semblent confiants en utilisant des avis juridiques leur permettant d'embarquer des clients étrangers.

Les brokers australiens vont bientôt devoir soumettre une quantité importante de données à l'Australian Securities and Investments Commission (ASIC), mais leur approche stratégique est très différente.

Certains brokers se sont pliés aux exigences réglementaires de l'organisme de surveillance australien. Ils informent proactivement leurs clients étrangers de la clôture de leurs comptes.

AxiTrader, IC Markets et OANDA Australia ont informé leurs clients étrangers sur les changements réglementaires. Les deux premiers brokers ont proposé à leurs clients de migrer leurs comptes vers des filiales offshore respectivement à Saint-Vincent-et-les-Grenadines et aux Seychelles.

A notre connaissance, il existe un grand nombre d'autres sociétés qui semblent continuer à fonctionner comme d'habitude, du moins lorsqu'il s'agit de clients non chinois.

Avis juridiques

L'ASIC a demandé aux brokers de fournir des avis juridiques qui leur permettent d'intégrer des clients étrangers et plusieurs brokers ont obtenu des avis juridiques sur demande, ils sont donc pour l'instant autorisés à servir des clients en dehors de l'Australie.

Certains brokers ont même acquis des documents qui montrent à l'ASIC qu'ils sont légalement autorisés à opérer en Chine. Les relations entre les organismes de réglementation australiens et chinois au cours des derniers trimestres sont devenues préjudiciables à l'industrie, et de nombreux brokers pensent que l'ASIC abuse de ses pouvoirs.

Cela dit, l'organisme de surveillance australien s'apprête à faire valoir ses pouvoirs d'intervention sur les produits dans un proche avenir.

Assurance après juin

Alors qu'AxiTrader et IC Markets déclarent tous deux que leurs clients peuvent garder leurs comptes en Australie,ils ne fournissent aucune garantie aux traders quant à leur capacité de conserver les mêmes conditions de trading et notamment l'effet de levier.

Certains brokers réglementés par l'ASIC se sont opposés aux exigences de l'organisme de réglementation, mais d'autres choisissent une approche plus sûre et informent leurs clients étrangers d'une migration imminente de leurs comptes.

Les clients n'ont pas besoin d'entreprendre d'actions pour migrer leurs comptes vers les filiales offshores des brokers. Cela dit, s'ils ne souhaitent migrer, ils vont devoir se retirer en remplissant un formulaire en ligne.

Certains courtiers australiens ont choisi de demander des licences européennes au cours des derniers mois, sans doute pour pouvoir faire de la publicité pour leurs services dans l'UE.

Chine et... Hong Kong

L'activités des brokers réglementés par l'ASIC a connu un déclin en Chine au cours des derniers trimestres. Les entreprises ont donc cherché des moyens de poursuivre leurs activités, mais la plupart d'entre elles se sont heurtées à la pression des autorités locales et à d'importants obstacles, en particulier lorsqu'il s'agit de retirer de l'argent de Chine.

Entre-temps, selon un courriel envoyé par OANDA Australia à un client de Hong Kong, l'entreprise cesse de servir ses clients dans la région. Le client n'a même pas la possibilité de migrer son compte, car le broker déclare implicitement que toutes les positions devront être fermées au plus tard le 12 juillet.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/XTB-728-90.gif


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums