Menu

#1 02-01-2019 14:13:18

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4882
Site web

Les volumes de trading des investisseurs particuliers ont augmenté

Les volumes de trading des investisseurs particuliers ont augmenté en 2018


L'année 2018 étant terminée, nous pouvons jeter un regard rétrospectif sur l'année écoulée et identifier les tendances dans le secteur des changes (forex), en particulier en ce qui concerne les volumes de trading.

Au cours des 12 derniers mois, le secteur des changes a connu de nombreux changements. Le plus notable a bien sûr été en Europe où l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a mis en œuvre une nouvelle réglementation plus strict pour protéger les traders particuliers. Toutefois, les tensions liées aux guerres commerciales, aux crises financières, à la volatilité faible des marchés et à l'espace de plus en plus important des crypto-monnaies ont transformé le secteur au niveau mondial.

Quel impact les événements mondiaux ont-ils eu sur le trading forex ?

Tous ces changements ont eu un impact sur les opérations de change. Alors, quelles tendances ont émergé au cours des quatre derniers trimestres (T4 2017 - T3 2018) ?

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/volume-trading-forex-2018.JPG


Dans l'ensemble, nous pouvons constater que le dernier trimestre 2017 a été le plus faible avec un volume de trading forex de 20 810 milliards de dollars. Le volume du premier trimestre a ensuite augmenté de 21.47 % pour atteindre 26 500 milliards de dollars.

L'ESMA pénalise les courtiers européens

Sans surprise, la deuxième période la plus faible a été le troisième trimestre 2018. Pour le secteur des changes, les trois mois de juillet à septembre sont généralement caractérisés par une volatilité moindre, en grande partie à cause de la saison estivale.

Toutefois, au cours de ce trimestre, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine se sont intensifiées, ce qui a détourné les traders du forex. L'ESMA a pénalisé les courtiers de l'Union européenne en imposant des restrictions pour limiter l'effet de levier des traders particuliers et les pratiques commerciales.

Pour voir l'impact que cela a eu sur les volumes de trading de certains des meilleurs brokers forex, vous pouvez lire notre analyse précédente ici. Plus précisément, certains des principaux brokers européens et britanniques ont enregistré une forte baisse de leurs volumes de trading au troisième trimestre, alors que les brokers australiens ont en réalité réussi à accélérer leur activité.

Dans le cadre de notre analyse, nous avons compilé les données de certains des meilleurs courtiers du secteur au Royaume-Uni, en Australie, en Europe, en Asie et plus encore. Nous avons également compilé des données auprès de brokers Russes, Turque, Japonais et de certains brokers plus petits. Vous pouvez voir une ventilation dans le graphique ci-dessous.

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ventilation-volume-fx-2018.JPG


La Turquie fait mouche

Comme on peut le constater, la Turquie a enregistré des chiffres allant à l'encontre de la tendance mondiale. L'année 2018 a été difficile pour la Turquie. Le pays était confronté à une crise financière, sa monnaie, la lire turque (TRY), est tombée à des niveaux historiquement bas. Elle a perdu 45 % de sa valeur par rapport au dollar américain à la mi-août depuis le début de l'année.

À la suite de la chute de la lire turque, de nombreux brokers forex ont suspendu leurs opérations dans la devise. Alpari était l'un de ces courtiers qui avait invoqué "l'instabilité économique" en Turquie pour justifier sa décision. Toutefois, les fluctuations de la monnaie turque se sont apaisées quand la banque centrale du pays a relevé ses taux d'intérêt pour lutter contre une inflation en forte hausse.

La Russie s'est également légèrement opposée à cette tendance, le troisième trimestre de son année ayant été le plus bas en termes de volume de changes (126 000 milliards de dollars). Toutefois, cela représente seulement une petite baisse 0,8 % par rapport au quatrième trimestre 2017.

Le Japon, qui possède un important secteur du trading de devises, abrite des sociétés de courtage géantes comme Nomura Securities, Mitsubishi UFJ, Mizuho Securities et Daiwa Securities. Comme pour les volumes mondiaux, le premier trimestre du pays (332 000 milliards de dollars) a largement dépassé les trois autres trimestres et a enregistré un volume de transactions supérieur de 27,5 % à celui du T4 2017 et de 25,8 % à celui du T3 2018.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums