#1 30-11-2018 14:24:35

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4715
Site web

L'automatisation, annonce-t-elle la mort des Dealing Desks Forex ?

L'automatisation, annonce-t-elle la mort des Dealing Desks Forex ?

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/RH.JPG


Cet article est le dernier d'une série de quatre articles sur les différents aspects des ressources humaines de l'industrie du forex. Vous pouvez lire le premier, deuxième et troisième articles en ligne maintenant.

La technologie a révolutionné la société moderne - notre mode de vie, notre mode de travail. On peut bien sûr en dire autant de l'industrie du forex - en particulier en ce qui concerne l'automatisation, la technologie artificielle, la blockchain, etc.

L'automatisation, en particulier, a une présence dominante - non seulement dans le secteur des changes, mais dans le marché du travail au sens large. Les robots remplacent des travailleurs et certains métiers et compétences deviennent de moins en moins nécessaire, le marché mondial tel que nous le connaissons est en train de changer.

Alors, comment est-ce pertinent pour l'industrie du forex ? Eh bien, il semble que l'automatisation va changer la structure des maisons de courtage. Cela pourrait même annoncer la mort de certains départements et professions au sein de l'industrie du forex.


La structure des maisons de courtage

La structure des maisons de courtage dépend, bien sûr, du broker. S'agit-il d'un broker institutionnel, d'un détaillant, de matières premières, du forex ou d'une combinaison ? Le but d'un courtier a un impact important sur sa mise en place.

Généralement, un broker possède un service de conformité et, en fonction de sa taille, un service juridique distinct. Comme beaucoup d'entreprises, il y a une équipe de comptabilité et finance, informatique et ingénierie, support client, ressources humaines, et bien sûr, le département des ventes.

Boston Technologies, un fournisseur de logiciels et de plateformes de trading pour les sociétés de courtage, a fourni ci-dessous un aperçu général de la structure d'un broker de taille moyenne. La société a délibérément exclu une équipe de développement, car la structure suppose que le broker sous-traite ce service.

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/structure-maison-de-courtage.JPG


Ces dernières années, il y a eu une augmentation notable du nombre de postes en marketing et en communication. Particulièrement ceux qui se concentrent sur le référencement, les médias sociaux et le contenu. Ceci est bien sûr le résultat direct de l'importance croissante des médias sociaux et du marketing en ligne dans notre société.

Le département de rétention a également gagné en popularité. Ce service se concentre uniquement sur le maintien des clients, il est distinct de l'équipe des ventes, car sa priorité est davantage de maintenir les relations que d'attirer de nouveaux clients.

Alors que certains départements gagnent en importance, la structure est à peu près la même qu'il y a cinq ans.


Que signifie l'automatisation pour l'industrie du forex ?

Cela signifie beaucoup de choses. L'automatisation est en train de changer le secteur avec des exécutions rapides et précises des trades et des vérifications instantanées des identités. Les grandes banques d'investissement telles que JPMorgan, le plus important courtier en devises en volume, font de grands progrès en matière d'automatisation. Cette année, JP Morgan a développé une intelligence artificielle qui permet d'exécuter des transactions à la place des traders humains.

Début 2017, le siège social de Goldman Sach à New York a licencié 600 traders pour les remplacer par environ 200 ingénieurs informaticiens qui supervisent désormais les programmes de trading automatisés.

Ioanna Vlassi, directrice exécutive et propriétaire d'Unirec, une société spécialisée dans le conseil stratégique et la recherche de cadres dans les domaines de la finance et des technologies financières, a déclaré : "L'automatisation est également absolument indispensable."

Elle souligne que l'automatisation est essentielle pour être pertinente sur les marchés asiatiques et que la tendance est à la hausse en Europe, notant que la technologie de l'industrie du forex dans des pays tels que Chypre se développe rapidement. Cependant, l'automatisation n'est pas bon marché. Elle nécessite une infrastructure informatique, des équipes de recherche et de développement. Bien qu'à long terme, l'automatisation réduise les coûts, les brokers doivent être prêts à assumer dès maintenant les coûts pour les avantages futurs.


Est-il temps de dire au revoir aux dealing desks ?

L'éradication des dealing desks semble inévitable. Les brokers en Europe investissent désormais plus de temps et de ressources dans l'automatisation de ces processus, ce qui leur fait économiser du temps et de l'argent.

Ioanna Vlassi a déclaré plus précisément : "Nous assisterons probablement à la disparition des dealing desks dans les années à venir qui seront remplacés par des procédures automatisées."

Cependant, Vlassi souligne que les dealing desks feront toujours partie des grandes banques d'investissement. En effet, ces institutions financières sont plus lentes pour modifier leurs systèmes.

Alors, qu'est-ce que cela signifie pour les professionnels sur le point de commencer leur carrière dans le secteur des changes ? Eh bien, peut-être qu'ils devraient peut-être y réfléchir à deux fois, car cela devrait être automatisé au cours des deux prochaines années.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums