#1 20-03-2018 15:38:13

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4683
Site web

ESMA : les craintes de bulle confirmées pour les monnaies virtuelles

ESMA : les craintes de bulle confirmées pour les monnaies virtuelles

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/crypto-monnaies-3.PNG


L'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a pris note des récentes fluctuations de prix des monnaies virtuelles dans son rapport sur les tendances, les risques et les vulnérabilités.

Le régulateur affirme que les craintes de bulle pour les monnaies virtuelles ont été confirmées. Les devises virtuelles, telles que le Bitcoin et l'Ether, ont connu une hausse extraordinaire des prix au cours des derniers mois, mais, récemment, leur valeur a chuté de plus de 60% par rapport aux sommets de décembre 2017.

L'achat et le trading des crypto-monnaies restent très risqués, avertit l'ESMA, les consommateurs pouvant perdre la majeure partie ou la totalité du capital investi. De plus, comme les plateformes de monnaies virtuelles ne sont pas réglementées par le droit de l'Union européenne, les consommateurs ne peuvent bénéficier des garanties spécifiques et des protections juridiques associées aux services financiers réglementés. Les autres risques comprennent l'absence d'un marché secondaire robuste et la transparence des prix ainsi que des perturbations opérationnelles.

L'ESMA souligne qu'à l'heure actuelle, les monnaies virtuelles ne remplissent pas pleinement les trois fonctions traditionnelles d'une monnaie : i) moyen d'échange (l'argent est utilisé comme intermédiaire dans le commerce pour éviter les inconvénients d'un système de troc); ii) réserve de valeur (l'argent peut être sauvegardé et récupéré à l'avenir); et iii) unité de compte (l'argent sert d'unité numérique standard pour la mesure de la valeur et du coût des biens, services, actifs et passifs).

Cette position fait écho aux commentaires de Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, dans un discours prononcé en mars dernier.

L'ESMA a noté que les crypto-monnaies ont une fonction limitée de moyen d'échange parce qu'elles sont peu acceptées par le grand public. En outre, la forte volatilité de leurs taux de change par rapport aux monnaies fiduciaires - et, par conséquent, en termes de biens et de services - rend les capitaux propres incertains en tant que réserve de valeur même sur de courtes périodes, sans parler d'agir comme un instrument d'épargne à plus long terme. Enfin, le faible niveau d'acceptation et la forte volatilité de leurs taux de change et donc du pouvoir d'achat les rendent inadaptés en tant qu'unité de compte.

L'ESMA a également souligné la croissance des levées de fonds, fonctionnant via l’émission d’actifs numériques (ICO - Initial Coin Offering), ce qui a attiré l'attention du point de vue de la protection des investisseurs. Le régulateur analyse activement le marché afin d'évaluer l'évolution du secteur et si des ajustements aux règles existantes peuvent être nécessaires pour traiter certains aspects spécifiques des ICO. De nombreuses ICO sont lancées à l'étranger, mais, plus récemment, le phénomène s'est accéléré dans l'UE.

L'ESMA rappelle aux investisseurs que les ICO sont des investissements extrêmement spéculatifs, vulnérables au risque de fraude et d'activités illicites. Le risque pour les investisseurs de perdre tout l'argent qu'ils ont investi est très élevé. En attendant, les entreprises impliquées dans les ICO devraient examiner attentivement si leurs activités constituent des activités réglementées. En particulier, en fonction de leurs modèles économiques et des caractéristiques des jetons émis, les entreprises impliquées dans les ICO pourraient être contraintes de se conformer aux exigences de la directive sur les prospectus, de la directive sur les marchés d'instruments financiers, de la directive sur les gestionnaires de fonds et de la directive anti-blanchiment d'argent.

En raison de leur anonymat et de leur capacité à collecter des sommes importantes dans un court délai, les ICO sont exposés au risque de fraude ou de blanchiment d'argent, prévient le régulateur.

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/Bitcoin-campaign-banner-728x90-FR.jpg


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums