#1 05-03-2018 18:01:00

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4627
Site web

Le programme post-Brexit de Theresa May n'est pas acceptable

Le programme post-Brexit de Theresa May n'est pas acceptable pour les entreprises londoniennes

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/brexit-EU.JPG


La première ministre britannique, Theresa May, a plaidé en faveur d'un accord semblable à ceux conclus entre l'UE et d'autres pays, réitérant aujourd'hui que le Royaume-Uni est déterminé à inclure les services financiers dans l'accord. Cependant, des indications récentes semblent indiquer un manque de satisfaction à l'égard du programme de la première ministre.

Les services financiers demeurent le plus gros obstacle

La saga du Brexit semble devenir de plus en plus complexe, car les délais pour parvenir à un accord se rapprochent progressivement. Une proposition récente d'accord a été élaborée par la ville de Londres, elle suggère que les entreprises puissent "opérer dans les deux juridictions" (Royaume-Uni et UE), sans avoir à obtenir une licence locale.

La proposition fait passer l'agenda du Royaume-Uni au-delà des aspirations actuelles de la première ministre Theresa May, qui continue à faire valoir les accords actuels entre l'UE et d'autres pays, en tant que plan pour un futur accord avec le Royaume-Uni.

Selon Bloomberg, Theresa May a récemment abordé le processus de négociation du Brexit, en disant : "L'UE a inclus des services financiers, à des degrés divers, dans un certain nombre d'accords commerciaux qu'elle a déjà établie avec d'autres pays."

Cependant, l'ordre du jour de Theresa May ne suffira peut-être pas à satisfaire son camp, qui pourrait qualifier ses négociations de faibles, contre le négociateur en chef du Brexit de l'UE, Michel Barnier. Le Canada a souvent été cité comme base de comparaison pour un accord UK-UE imminent. Cependant, bien que l'accord du Canada permette aux banques canadiennes d'avoir accès aux services financiers de l'UE, elles doivent d'abord acquérir une licence locale pour mener leurs affaires dans la région.

Il est devenu clair que le secteur financier au Royaume-Uni cherche un accord plus libéral que celui du Canada, en partie à cause du lien étroit que les parties ont subi depuis la création de l'UE.

Le thème des services financiers est resté en tête de liste des sujets cruciaux dans le processus de négociation post-Brexit. La question a provoqué une impasse qui a ralenti la progression des pourparlers en raison des ramifications de l'industrie financière britannique.

Les banques se préparent à l'environnement post-Brexit

De nombreuses banques ont déjà délocalisé leurs sièges sociaux de l'UE vers des marchés alternatifs dans la région, avant le Brexit imminent.

Les mouvements ont été manifestés, comme une mesure pour se préparer au détachement désigné de l'année prochaine. Certaines banques ont choisi Francfort comme point d'atterrissage naturel, tandis que d'autres ont opté pour Paris, Dublin, Amsterdam et Luxembourg.


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums