#1 10-11-2017 13:08:20

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4532
Site web

Nouvelles de marché du 10/11/2017

Nouvelles de marché du 10/11/2017


Analyse réalisée le vendredi 10 novembre 2017 à 8h44 par Philippe Lhermie pour le courtier JFD Brokers.

Philippe Lhermie publie des news 4 matins par semaine, les lundis, mardis, jeudis et vendredis entre 9h et 9h30. Cliquez ici pour lire les analyses

Contexte de marché :

Le projet de loi du Sénat sur la réforme fiscale a été publié hier soir et a déçu, comparé à celui de la Chambre des représentants. En effet, si les deux projets mentionnent bien une réduction de 35% à 20% de l’impôt sur les sociétés, celui du Sénat prévoit bien une application décalée d’un an, en 2019. De plus, il abrogerait les déductions de taxes locales et fédérales. Par contre, le Sénat compte maintenir le seuil à 1 million $ pour la déduction des intérêts des crédits immobiliers, tandis que la Chambre des représentants veut l’abaisser à 500 00 $.

Au final, il apparaît pas mal de différences significatives dans les deux projets qui pourraient bien signifier des disputes à venir et des retards quant à l’adoption d’un texte commun.

Ceci a continué de peser hier sur le dollar et la presse se demande même si ce report de la réduction d’impôt pour les entreprises n’est pas le plus important de l’histoire américaine.

À court terme, on voit mal ce qui pourrait soutenir le dollar puisque l’autre facteur positif pour la monnaie américaine (à savoir une dernière hausse des taux directeurs de la Fed pour décembre) est plus qu’intégré par le marché. Seules, la nomination d’un Vice-gouverneur hawkish et une inflation en hausse (qui sortira mercredi prochain) pourraient changer la donne.

À moyen terme, si la réforme fiscale s'avérait décevante, on pourrait penser que la Fed se sentira moins « forcée » ou tout du moins pressée, de mettre en place d’autres hausses du taux directeur en 2018 (en plus de celle qui est anticipée pour le 13 décembre prochain).

D'ailleurs, on remercie Mr Williams (membre de la Fed, neutre et non-votant) de nous prévenir qu’ « Une hausse des taux directeurs en décembre, faisait du sens » ;-).

Côté chiffres, nous surveillerons aujourd’hui, la production manufacturière au Royaume-Uni, à 10h30 et le sentiment des consommateurs américains, calculé par l’Université du Michigan et Reuters, qui sortira à 16h.

Côté officiels, Mr Mersch (membre du directoire de la BCE, Hawk) parlera à Londres à 13h30 et Mr Draghi (gouverneur de la BCE, Dove), samedi à Milan.

EUR/USD :

Les ordres de vente à 1,1650 signalés hier, ont été atteint ce matin et ont repoussé la paire pour le moment.

Des ordres d'achat sont présents à 1,1550, et les barrières d'options à 1,1550 & 1,1500 sont toujours en vie.

GBP/USD :

Alors que les négociations sur l’Article 50 continuent, l’Union Européenne a accordé quelques semaines au Royaume-Uni.

Un article du « Financial Times » rapporte que Mme May aurait l’intention d’augmenter la facture du divorce (Elle n’a mis que 20 milliards € sur la table, pour l’instant) et qu’elle honorera les engagements passés de la Grande Bretagne en tant que membre de l’Union Européenne.
S’il n’y a pas d’avancée sur cette question, les négociations pourraient bien être reportées après le sommet Européen du 14 décembre, soit l’année prochaine.

Mme May a d’ailleurs confirmé que la date du Brexit serait bien le 29 mars 2019 à 23h GMT.

D'après un document de la Commission Européenne que le quotidien « The Telegraph » a réussi à se procurer, l’Irlande durcirait sa position concernant sa frontière du nord, à la surprise des négociateurs anglais sur le Brexit, qui croyaient que cette question attendrait.

Des vendeurs sont présents à 1,3200.
Des ordres d’achat importants sont localisés à 1,3085 (le plus bas d’hier) et des ventes stoploss me sont signalées sous 1,3050 et 1,2995.

USD/JPY :

La demande lors du fixing de Tokyo a été contrebalancée par la faiblesse de l’indice Nikkei, mais les traders locaux ont indiqué que les flux n’étaient pas significatifs.

Le quotidien « Le Nikkei » indique que les entreprises japonaises prévoient un yen plus fort pour la seconde moitié de l’année fiscale et ont budgétisé un USD/JPY vers 109,00 et un EUR/JPY vers 125,00.

Des barrières d’options sont présentes à 115,50 et 115,00, associées à des ordres vendeurs importants. Des achats stoploss sont aussi présents au-dessus de 115,00.

Des traders locaux sont vendeurs à 114,50.

D’autres offres sont situées à 113,60 et d’autres à nouveau à 114,00.

Sur le bas, des traders locaux sont encore là, acheteurs au niveau de 113,00 et des ventes stoploss juste en dessous, à 112,80.

Notons qu’il y a des options à échoir pour 1,9 milliard $ à 113,00 aujourd’hui et mardi prochain pour 3 milliards $ à 115.

EUR/CHF :

La purge interne en Arabie Saoudite, déclenchée par le prince héritier Mohammed Ben Salman (MBS) qui a séquestré à l’hôtel Ritz de Riyad, de nombreux princes (dont la 5ème fortune mondiale), ministres et ex-ministres, pour officiellement des accusations de corruption, se transfère sur le Franc suisse.
En effet, certains princes délocalisent à la hâte leurs actifs en Suisse afin d’éviter de se faire saisir.

Quoiqu'il en soit, l’impact reste limité et ne change pas la tendance haussière à long terme pour la paire.

D’ailleurs, le Gouverneur de la BNS, Mr Jordan a réitéré hier sa politique de taux directeurs négatifs et son engagement à intervenir sur le Franc suisse si nécessaire.

AUD/USD :

La RBA a publié son SoMP (L’évaluation des conditions économiques et des perspectives de croissance et d’inflation). Elle précise que l’économie croît à une allure solide, que l’emploi est plus fort mais prévoit que l’inflation sera légèrement plus faible que ce qui avait été annoncé auparavant (inférieure à 2% jusqu’à mi-2019, alors que sa cible est entre 2% et 3%). Elle a, effectivement abaissé ses prévisions d’inflation pour 2 trimestres sur les 5 prochains :

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/RBA.jpg

Techniquement, la RBA a modifié la présentation de ses prévisions, qui sont maintenant arrondies à 0,25% près, remplaçant la publication de ranges.

Parmi les risques que la Banque Centrale perçoit, il y a la difficulté à évaluer la main d’œuvre qui reste disponible sur le marché du travail et la faible hausse des salaires qui, si elle perdure pourrait affecter la consommation des ménages.

Elle voit maintenant aussi des risques dans l’investissement non-minier (capital pour son indépendance avec la Chine) et dans une escalade éventuelle des tensions géopolitique et d’un protectionnisme.

La paire a chuté de 20 pips lors de la sortie du communiqué et est aussitôt revenue au même niveau puisque la révision à la baisse des prévisions d’inflation était déjà anticipée.

Au total, ce SoMP écarte toute idée d’une hausse du taux directeur d’ici le second semestre de 2018, comme il fut un temps supposé par les traders et limitera toute hausse de l’AUD dans les semaines à venir.

Des ordres de ventes sont situés à 0,7700 (au niveau de la moyenne mobile 200 jours) et 0,7710 (Fonds Macro).

Des achats stoploss sont présents au-dessus de 0,7735.

Les quelques achats localisés à 0,7600 (plus bas du 11 juillet : 0,7603) sont toujours présents.

Avertissement sur les risques :
JFD Brokers offre exclusivement des services de consultation libre. Le contenu de ces analyses ne constitue pas un conseil d'investissement ou une recommandation d'investissement (et ne doit pas être considéré en tant que tel) et ne constitue en aucun cas, une invitation à acquérir un instrument ou un produit financier quelconque. JFD Brokers n'est redevable d'aucun dommage qui pourrait être causé par un commentaire ou une déclaration, individuels par les analystes de JFD Brokers et n'assume aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. L'investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d'investissement. Les analyses et les commentaires présentés n'incluent aucune considération de vos objectifs personnels de placement, de vos conditions financières ou de vos besoins. Conformément aux exigences légales, le contenu n'a pas été préparé pour des analyses financières et doit donc être considéré par le lecteur comme une information commerciale. JFD Brokers interdit la copie ou la publication sans approbation explicite. Le FOREX et les CFD sont des produits à effet de levier. Ils ne conviennent pas à tous les investisseurs car ils comportent un risque important de perte de votre capital. Assurez-vous de bien comprendre les risques impliqués.

http://www.broker-forex.fr/img/bannieres/JFD-Brokers-728-90.jpg


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums