#1 02-03-2017 21:25:45

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4505
Site web

Comment les nouveaux règlements de la FCA vont affecter les brokers

Comment les nouveaux règlements de la FCA vont affecter les brokers

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/FCA-1.jpg


À l'Instar de la CySEC de Chypre, l'Autorité de conduite financière britannique (FCA), a publié un document de consultation pour recueillir les commentaires de l'industrie du trading sur les nouveaux règlements proposés.

Ces nouveaux règlements qui ont pour objectif d'améliorer la conduite des règles de trading pour les brokers de contrats pour différence, pourraient complètement changer le visage du trading que nous connaissons.

Les clients avec une expérience inférieure à 12 mois auront accès à un effet de levier maximum de 25:1, tandis que les traders plus expérimentés pourront bénéficier d'un levier maximum de 50:1. Les bonus pour attirer de nouveaux clients seront totalement interdits et les brokers devront obligatoirement fournir un avertissement sur les risques du trading de CFD et afficher visiblement le rendement moyen des clients.

Qu'est-ce qui se passait jusqu'à maintenant?

Au début des années 90, le trading des CFD était exclusivement réservé aux investisseurs expérimentés, la popularité de ces instruments de trading a ensuite très vite augmenté pour un certain nombre de raisons :

fleche La capacité de trader avec un effet de levier à court et à long terme.
fleche La fiscalité avantageuse, il n'y a pas de droits de timbre pour les CFD sur les capitaux propres. Le spread betting n'est pas soumis à l'impôt sur les bénéfices.
fleche La possibilité d'être exposé sur de nombreux actifs comme les matières premières ou les indices avec un capital accessible aux investisseurs de détail.
fleche La possibilité de vendre à découvert pour parier sur la baisse d'un actif.
fleche L'accessibilité directe du client qui est offerte par les plateformes en ligne, en matière d'exécution et du contrôle des ordres.

Ces avantages ont attiré des traders beaucoup moins expérimentés avec des moyens financiers limités pour couvrir les pertes.

Le développement des plateformes de trading en ligne a contribué de manière significative à la croissance de petits brokers qui fournissent leurs services dans le monde entier. L'utilisation de ces plateformes de trading sur internet a considérablement réduit le coût pour créer une société de courtage. Le développement d'internet a également facilité la commercialisation du trading de CFD à l'international. Avec des méthodes de marketing numérique en ligne comme le référencement dans les moteurs de recherche, les médias sociaux, les annonces et bannières en ligne, les maisons de courtage ont été en mesure d'attirer tous les types d'investisseurs.

Comment ces restrictions vont-elles affecter les courtiers de détail ?

Selon l'analyse de la a FCA, les propositions pourraient apporter des changements spectaculaires dans le fonctionnement de l'industrie du trading au Royaume-Uni. "Nous prévoyons une réduction du nombre de clients, du volume, de la valeur des transactions et des revenus des brokers".

Pour commencer, les avertissements sur les risques pourraient avoir pour effet de réduire le nombre total des clients au détail, en particulier ceux qui n'ont pas les connaissances et l'argent nécessaire au trading. En ce qui concerne l'interdiction des bonus, de nombreux courtiers estiment que cela représente un obstacle majeur qui sera difficile à surmonter. Le modèle d'affaires en ligne de certains courtiers dépend fortement des bonus pour convertir et conserver les utilisateurs.

Pour l'effet de levier, la FCA prévoit qu'au moins 40% des clients de détail seront classés comme inexpérimentés et 60% comme expérimentés. La modélisation de la FCA estime que les maisons de courtage "Market Maker" gagnent en moyenne 400 £ avec les traders débutants et 3 500 £ avec les clients de détail expérimentés.

Avec la diminution de l'effet de levier, la FCA pense que les pertes des investisseurs vont diminuer et que les bénéfices des brokers devraient être de 80 £ à 160 £ par trader inexpérimenté et de 700 £ à 1400 £ par investisseur expérimenté.

Conclusion

Ces changements ne signifient pas forcément la fin des petits courtiers en Grande-Bretagne, car les traders au détail qui investissement avec de petites sommes ne seront plus rentables pour les grandes entreprises. Des exigences de marge plus élevées obligeront les courtiers à augmenter la taille minimale pour ouvrir un compte. Inévitablement, les petits clients vont préférer déposer leurs fonds chez des courtiers réglementés dans des juridictions plus indulgentes.

La question est de savoir si cette tendance finira par attirer les régulateurs dans une position plus modérée. La nouvelle réglementation fera de la Grande-Bretagne l'une des juridictions les plus strictes au monde, à la hauteur des USA et du Japon. Si l'objectif de l'organisme de réglementation est d'assurer et de protéger les besoins des consommateurs, créer une situation qui oblige les traders à se diriger vers des courtiers offshore est contre-productif.

Une réglementation plus stricte en matière de protection des consommateurs est positive, mais les limitations que cette réglementation entraînera en matière d'entrave à la liberté des consommateurs exigent une réévaluation. Dans l'état actuel des choses, on peut se demander si la FCA protège en définitive les intérêts des traders de détail et leurs habitudes d'investissement.


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums