#1 24-10-2016 17:18:42

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4546
Site web

Le passage au trading professionnel, 1ère partie

Bonjour,

Tout trader individuel, lorsqu'il décide de vivre du trading, doit se comporter en professionnel.

Voici quelques éléments issus de mon expérience professionnelle ou de celle que j'ai vécue auprès d'autres collègues traders. D'ailleurs, n'hésitez pas à partager votre expérience avec moi.

Et comme je suis bavard et que j'ai beaucoup de choses à vous raconter, cela fera donc l'objet de plusieurs emails. Aujourd'hui, nous aborderons les risques opérationnels et nous commencerons les stratégies de trading avec les stoploss.

En espérant que cela vous aidera dans votre trading wink

Philippe Lhermie



Se comporter en professionnel veut dire que le trader individuel va devoir établir pour lui-même, non seulement une stratégie de trading, mais aussi une procédure ECRITE de trading pour éviter ou limiter les problèmes opérationnels et émotionnels qu'il va rencontrer.

En effet, tout trader professionnel doit respecter à la lettre des procédures, sous peine de licenciement pour faute professionnelle (même s'il fait un gain).
Il est d'ailleurs audité en permance par le Contrôle Interne et le département des risques pour être remis au pas, le cas échéant.

Tout comme un trader individuel, le professionnel est aussi confronté à la psychologie du trading. En effet, ses sentiments vont influer ses prises de décision, voire même inverser sa logique de raisonnement, selon qu'il est en position gagnante.. ou perdante. Mais, nous verrons cela dans un autre email.

Sachez que lorsqu'un trader professionnel vient de rencontrer un problème d'exécution, de dépassement de limite de risque ou de stoploss, il doit aussitôt avertir la direction générale de la Banque et remplir une note d'incident. Dans celle-ci, le trader détaille les faits et le contexte, l'impact financier et l'impact d'image pour sa banque.

Le trader doit aussi proposer une solution pour remédier au problème ou au minimum le contrôler. Cette note est ensuite revue par le Chef Trader, le Contrôle Interne et le Département des risques de la banque. Une réunion entre tous est provoquée et la solution proposée est discutée/modifiée et fait ensuite partie des procédures à respecter.

Et comme je vous le disais plus haut, un gain suite à une erreur n'est pas considéré par le Contrôle Interne comme une circonstance atténuante car à partir du moment où il y a eu une erreur, cela signifie qu'il n'y a plus eu de maîtrise des événements et donc que l'incident aurait tout aussi bien pu se terminer par une perte au moins aussi significative que le gain réalisé. Aussi, le but premier de cette note d'incident est de minimiser les risques de la banque et non pas forcément pénaliser le trader.

Donc, la première chose avant de commencer sérieusement le trading en réel, c'est de :

Limiter les risques opérationnels :

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/limiter-risque.jpg


C'est-à-dire envisager à l'avance tous les problèmes techniques qui vous empêcheraient d'exécuter une transaction dans de bonnes conditions et trouver une solution et/ou un moyen de surveillance.

Voici quelques risques opérationnels et les actions correctives possibles :

Coupure de courant : Avoir déjà testé le passage d'ordres sur votre smartphone et/ou disposer d'un onduleur sur lequel sont branchés, votre PC et votre modem Internet.

Plus de connexion Internet : Acheter une Clé 4G ou avoir déjà testé son smartphone en mode Modem (Avoir noté sur la procédure, les codes de connexion).

Plateforme de trading plantée : (sur le PC et smartphone) : Pré-enregistrer sur votre smartphone, le numéro de téléphone du Desk Front Office du courtier (Avoir déjà appelé au moins une fois le desk du courtier pour être certain de pouvoir passer un ordre).

Ordres non exécutés/Erreurs sur les ordres : Tester tous les types d'ordres sur un compte de démo. Et ceci, même si vous êtes un trader expérimenté.

Durée de validité des ordres en vie : Si vous faites du trading Intraday, tous les ordres doivent être DO (Day Only) et non pas GTC (Good Till Cancelled) car plus vous traitez, notamment si vous faite du HFT (High Frequency Trading), plus la probabilité d'oublier un ordre laissé en machine est forte. Et un jour, vous découvrirez avec stupeur que vous êtes en position...

Clôture de la journée : Bien vérifier qu'aucune position ouverte, qu'aucun ordre ne reste en vie dans la plateforme (Certaines plateformes affichent un avertissement lors de la fermeture).

A vous maintenant : En effet, tout comme un pilote de Formule 1 qui, s'il est physiquement dans le baquet de sa voiture de course, est déjà au virage suivant mentalement, vous devez adopter une attitude d'anticipation des problèmes...Cherchez les risques opérationnels propres à votre environnement de trading particulier et imaginez une solution et/ou un moyen de contrôle.

Et n'oubliez pas que si vous faites du scalping, vos risques opérationnels sont encore plus forts puisque vous effectuez énormément de transactions et que vous utilisez l'effet de levier.


La stratégie de trading :

Bien entendu, vous devez vous fixer un objectif de gain (les arbres ne montent pas jusqu'au ciel), mais surtout un stoploss. Tout comme un pilote de Formule 1, pour lequel on juge sa maîtrise non pas à l'accélération, mais au freinage, un bon trader performera dans la durée, grâce au bon choix de ses stoploss et SURTOUT à leur respect.

Il n'y a pas de bons traders, mais de vieux traders....

Le stoploss

Faut-il mettre un stoploss ? C'est une question qui m'a souvent été posée. Certains traders individuels m'ont sorti plusieurs fois l'argument suivant : "Par le passé, j'ai fermé bcp de positions qui auraient rapporté beaucoup plus ou simplement seraient redevenues positives si j'avais patienté plus...alors je suis réticent à mettre un STOPLOSS....". Cette phrase, je l'ai entendue pas plus tard que le 23 septembre dernier lors du Salon du Trading. Le trader en question avait acheté le câble (GBP/USD) à 1,3200 environ et il était déjà en perte de 4 000 €. Nous avons ensuite échangé des mails et je lui ai écrit cela : "METTEZ un Stoploss car sinon, un jour, vous rappellerez toute votre vie de ce conseil...Just my two cents....".

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/graphique-GBPUSD.jpg


Le Résultat est sans commentaire.. Déjà qu'il était inquiet avec une perte de 4 000 €, je n'ai même pas osé lui écrire pour lui demander s'il s'en était sorti... Il est fort probable que son compte est maintenant à zéro, suite à un appel de marge du courtier pendant le Flash Crash survenu la nuit du 7 octobre.
Pourquoi ce trader m'a t'il tenu son argument ? Parce que le GPB/USD évoluait dans un grand Trading

Range depuis le 24 juin, jour du Brexit. Sauf qu'il a oublié 2 choses :

1. Les paires de devises finissent toujours par sortir d'un trading range un jour ou l'autre.
2. Lorsque l'on traite tous les jours comme un professionnel, un événement exceptionnel comme un crash finit par arriver et manque de bol, on est en position, emporté dans la tourmente...

La question ne se pose donc pas : METTEZ UN STOPLOSS pour CHAQUE position.

Dans le même genre, le stoploss ne doit surtout pas être mental. Pas de raisonnement du style "Pas de panique, je suis un pro, je suis derrière mes écrans, si le marché arrive à mon niveau de perte, je serai assez grand pour clôturer ma position...".

Le stoploss par position : Le premier élément pour choisir le niveau de stoploss, ce n'est pas le montant de perte maximale acceptable pour vous, mais le niveau à partir duquel votre anticipation haussière (ou baissière) sera invalidée par le marché. Rappelez-vous que le marché n'a pas de sentiment et se fiche totalement de savoir si vous êtes en gain ou en perte...

Le niveau du stoploss est donc choisi en fonction d'un support (ou résistance) vu en Analyse Technique et/ou grâce à la connaissance d'un ordre d'achat (de vente) d'un gros intervenant (Banque Centrale, Fonds Souverain, Asset Manager....) présent dans le marché (Cf la formation au trading spéculatif sur le Forex).

Si vous faites de l'intraday, le stoploss sera fonction du range moyen d'une journée. Avec un range quotidien de 100 pips, le stoploss sera d'environ 15 à 25 pips pour contenir les mini ranges qui durent environ 1 heure.

Si le niveau du stoploss implique une perte trop importante, diminuez le montant de la position.

Quand mettre le stoploss par position ? Il doit aussitôt être mis en machine dès la prise de position. En fait, celui-ci doit être incorporé à l'ordre initial de prise de position, beaucoup de plateformes le permettent. Vous devez être dégagés (mentalement et physiquement) au plus vite de la gestion de votre stoploss. Ceci est d'autant plus vrai si votre trading s'apparente à du scalping...

Que faire lorsque le stoploss par position est atteint ? Si votre stratégie intraday n'est pas du scalping, il vaut mieux ne pas prendre aussitôt la position inverse (sinon vous risquez de vous prendre les portes de Saloon dans la figure...). Prenez au contraire 10 minutes de pause, allez boire un café pour vous remettre les idées au clair et cherchez à savoir ce qu'il s'est passé.

Le stoploss par jour : Le montant de perte associé au stoploss de la journée doit être tel que votre moral n'est pas significativement affecté. Si vous tirez une sale tronche à votre petite amie toute la soirée, si vous n'avez plus envie de rejoindre des amis à une fête, c'est que le montant de la perte est trop élevé. En devenant trader à temps plein, vous devrez endurer des jours en perte et vous devrez être capable de traiter à nouveau le lendemain ou le surlendemain, comme si de rien n'était.

Que faire lorsque le stoploss par jour est atteint ? Et bien vous vous arrêtez pour la journée, même si c'est tôt le matin. Voire même, vous pouvez vous fixer comme règle de ne pas traiter le lendemain.

Le trailing stop : C'est un outil à utiliser lorsque vous sentez que le marché est volatil ou si un support important (ou une résistance) risque d'être cassé (Par exemple, la moyenne mobile 100 jours). A l'inverse, il ne faut pas l'utiliser pendant des jours calmes (par exemple, quand un jour est férié aux USA ou au UK) car vous verrez que bien souvent, dans ces cas-là, lors d'une respiration du marché, vous serez exécutés non pas sur votre take-profit, mais sur votre trailing stop. Vos gains seront donc nuls, voire légèrement négatifs alors que vous étiez dans le bon sens !

Bon, j'arrête là pour aujourd'hui. La suite viendra dans un prochain email et vos commentaires sont les bienvenus, évidemment. wink



Dates des prochaines formations au Trading Spéculatif sur le Forex :

Prochaines sessions :

Du lundi 14 au vendredi 18 novembre 2016 inclus à Nice
Du lundi 12 au vendredi 16 décembre 2016 inclus à Paris

Le prix de la formation à Paris est de 2 980 € TTC, manuel de trading compris (facture disponible sur demande).

En utilisant le coupon code "BROKERF", vous bénéficiez d'une réduction de 600 € négociée par broker-forex.fr.

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/bouton-inscrire.png


http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/traderchange-1.jpg


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums