#1 07-10-2016 13:24:27

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4447
Site web

La livre sterling victime d'un flash crash

La livre sterling victime d'un flash crash


(AOF) - La devise britannique a connu un "flash crash" lors des cotations en Asie. La livre sterling a subitement décroché d’un peu plus de 6% pour tomber à un plus bas à 1,18075 dollar. Elle a ensuite effacé une partie de ses pertes, mais cède encore 1,39% à 1,2442 dollar. La monnaie britannique, qui a ainsi touché un plus bas de 31 ans, est sous pression depuis le début de la semaine à la suite des déclarations de la Première ministre Theresa May, qui semble adopter une « ligne dure » s’agissant du Brexit. (Source : http://bourse.lefigaro.fr/)

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/GBPUSD-flash-crash.png


Les opérateurs de marché craignent qu'elle sacrifie les avantages de l'accès au marché unique sur l'autel du contrôle retrouvé de la politique migratoire.

"Il semblerait qu'une série d'ordres automatiques soient tombés en même temps, probablement du fait de raisons techniques, ce qui a provoqué la chute de la livre dans une période de faible activité avant la publication des chiffres de l'emploi américain", plus tard dans la journée, a commenté auprès de l'AFP Minori Uchida, responsable des changes chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.

Certains ont même évoqué la possibilité d'un "fat finger", la maladresse involontaire d'un seul homme.

Mais d'autres ont jugé que cette dégringolade était inévitable alors que se dessine la perspective d'un divorce de Londres sans compromis sur le plan économique avec Bruxelles, qui serait le pire scénario pour les milieux d'affaires, avec à la clé la possible perte de l'accès au marché unique.

"Ce n'était qu'une question de temps avant que ne survienne un tel plongeon", a estimé Yosuke Hosokawa, de Sumitomo Mitsui Trust Bank. "Les éléments négatifs se sont accumulés jusqu'à ce que la digue cède. Nous n'avons pas encore vu le pire, le record de 31 ans (face au dollar) peut désormais être battu".

Les déclarations du président français François Hollande, qui a plaidé jeudi soir pour la "fermeté" face à Londres dans les futures négociations, ont pu jouer un rôle déclencheur, ont argué des analystes.

"Ces commentaires en temps que tels ne sont pas de nature suffisante pour provoquer une chute de cette ampleur, mais une fois que le mouvement est enclenché, dans un environnement de faibles liquidités, cela peut faire boule de neige rapidement", a déclaré Gareth Berry, stratégiste à Macquarie Bank, à Bloomberg News.

Par ailleurs, les courtiers attendent ce vendredi la publication aux Etats-Unis des statistiques de l'emploi pour le mois de septembre.

"Même si les chiffres de l'emploi ne sont que mitigés, cela pourrait être suffisant pour que la Fed reste sur le chemin d'une hausse des taux en décembre", a expliqué jeudi soir Christopher Vecchio, de DailyFX, dans une note.

Les cambistes s'interrogent toujours sur l'échéance d'un relèvement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale (Fed), qui rendrait le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif.

Vers 06H00 GMT, le franc suisse baissait légèrement face à l'euro à 1,0922 franc pour un euro, comme face au billet vert à 0,9822 franc pour un dollar.

La devise chinoise n'est pas échangée cette semaine en raison de congés en Chine pour la Fête nationale. Lors de sa dernière cotation vendredi, elle avait fini à 6,6718 yuans pour un dollar à 15H30 GMT. (Source : https://www.zonebourse.com/)


Le trading du forex et des CFD (contrats pour différence) n'est pas adapté aux investisseurs qui ne sont pas en mesure d'assumer des pertes supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums