#1 22-10-2015 20:53:56

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4713
Site web

Mario Draghi catapulte le Cac 40 sur un plus haut de deux mois

Mario Draghi catapulte le Cac 40 sur un plus haut de deux mois
http://bourse.lesechos.fr


La Bourse de Paris a bondi de plus de 150 points après les propos de Mario Draghi, qui a laissé entendre qu'un assouplissement de la politique monétaire européenne était encore possible. La progression des marchés américains, tirée par les bonnes publications de McDonald’s et Dow Chemical, a également soutenu la tendance.

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/FRA40.png
Graphique CAC40


La Bourse de Paris renoue avec ses niveaux d’avant le krach chinois, culminant sur un plus haut de deux mois après un nouveau coup de baguette magique du président de la Banque centrale européenne. Mario Draghi a une fois de plus démontré son aptitude à rassurer les marchés financiers en donnant un ton très accommodant à sa conférence de presse. "Le degré de stimulation monétaire sera réexaminé en décembre", a-t-il avancé dès les premières minutes de son discours, sans manquer de souligner que les risques "persistent à la baisse" sur la croissance et les perspectives d'inflation.

De quoi fertiliser le terrain pour un éventuel élargissement du QE. Ses propos sur le taux de dépôt ont été le véritable déclencheur de la progression des marchés. En annonçant clairement qu’un "abaissement supplémentaire du taux de dépôt avait été discuté", le président de la banque centrale ouvre la voie à une nouvelle mesure que le marché estime probable - à 60% - d'ici juin 2016.

Le taux de dépôt, qui correspond à la rémunération des placements réalisés par les banques et autres établissements financiers auprès de la BCE, est déjà passé de -0,1% à -0,2% en septembre 2014. Un taux négatif incite les banques à prêter aux entreprises plutôt qu'à déposer leurs placements auprès de la Banque centrale.

Mario Draghi a illustré son état d’esprit par la formule, très explicite, selon laquelle ce n’était plus wait and see (attendre et voir), mais work and assess (travailler et évaluer). Si l'institution a, comme prévu, laissé sa politique monétaire inchangée pour aujourd’hui, la perspective d’un nouvel assouplissement monétaire, qu'il passe par un élargissement du QE ou par une baisse des taux d'intérêts, a donné un nouvel élan aux indices actions.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums